Sunset Crater Volcano

Nous changeons totalement de décor. Le hasard nous mène à Sunset Crater Volcano National Monument, un volcan dont la dernière éruption est récente, un peu moins de 1'000 ans. Des souvenirs de notre visite à El Mapais resurgissent.

Nous quittons Wupatki National Monument ravis de notre visite. Quel bel endroit, même si nous avons été obligés de suivre les sentiers balisés (enfin, si on peut appeler sentier un chemin goudronné). Nous avions prévu un arrêt éventuel à Walnut Canyon mais en ce jeudi de la Thanksgiving les parcs ferment plus tôt.

Nous devons rejoindre la Highway 89 par la loop road 395 - qui traverse Wupatki National Monument. Elle nous conduit à Sunset Crater Volcano National Monument.

Sunset Crater Volcano, en plein contre-jour. C'est sa face est.

Initialement, nous n'avions pas vraiment l'intention de nous y arrêter, d'autant que la montée vers le cratère du volcan est interdite.

Mais plus nous approchons, plus le paysage se singularise et s'embellit. Il devient typique des régions volcaniques.

Effectivement, il y a des volcans partout.

Les dunes de cendre sont imposantes.

Stefano s'autorise plusieurs arrêts sur le bord de la route. Il faut dire que la route est peu fréquentée. D'un côté le ciel est bien bleu, mais de l'autre, c'est toute une autre histoire...

Lorsque la nature reprend ses droits.

On the road, baby...

Nous décidons finalement de nous arrêter au parking principal. Le temps s'est bougrement refroidi et nous enfilons doudoune et gants.

Un sentier goudronné nous balade dans un champ de cendres où la végétation reprend, lentement mais surement ses droits, avec plus ou moins de succès d'ailleurs.

Une courte balade nous emmène sur un vrai sentier dans des champs de lave. Un ranger volontaire nous rejoint et partage son savoir avec enthousiasme. Il est souriant et joyeux, malgré le froid et le vent qui souffle.

C'est ainsi que nous apprenons que la dernière éruption du volcan a eu lieu entre l'an 1'064 et 1'065. Le site resta actif durant plusieurs décades. Le nom de Sunset Crater fut donnée par John Wesley Powell, pionner des explorations du Southwest. Les couleurs rouge, rose et jaune qui teintent le sommet du cône proviennent du silice, du gypse et de l’oxyde de fer.

Le cône du cratère est relativement symétrique, et est constituée de scories de couleur gris-foncé ainsi que du bombes volcaniques. D'une hauteur de 300 mètres, le diamètre de sa base est de 1.6 km.

L'éruption, de type strombolienne (en référence au volcan Stromboli), recouvrit de lapilli et de cendre plus de 2'100 km2. Deux grands torrents de lave (Bonito et Kana-a lava flows) s'échappèrent du cône et couvrirent de larges portions de terrain.

Les Sinagua durent quitter momentanément les lieux. Ils revinrent ensuite, profitant des sols plus riches pour cultiver.

Une photo compare la densité de la végétation sur le pan du volcan entre il y a 80 ans et aujourd'hui. La différence n'est pas notoire.

Jambes bicolores à l'air. Les miennes sont sur le même modèle.

Cette zone est sacré pour les tribus locales. Elles se réunissent encore lors de pèlerinages pour des prières et des fêtes traditionnelles. Selon les tribus (Hopi, Pueblo of Zuni, Navajo) les croyances diffèrent mais l'importance spirituelle donnée au site est importante.

Nous quittons Sunset Crater Volcano National Monument ravis de cet arrêt non planifié. Il ne nous reste plus qu'à parcourir les 157 km qui nous séparent de Holbrook, notre prochain lieu de villégiature.

Autoportraits du jour

Galerie d'images