Main Content

Le site de Stefano et Marie-Catherine,
les deux randonneurs suisses

Première neige 2022

Première neige – 2022

Yeah… Après un été étouffant, les premières neiges viennent poudrer les crêtes du Jura. Et même si la météo annoncée n’est pas folichonne, nous n’avons qu’une idée : aller toucher la neige. Et le meilleur endroit, n’est-il pas La Dôle ?

Automne 2022

Automne 2022

Résumés en style télégraphique mais illustrés de nos balades, brèves ou conséquentes, dans notre Jura et ailleurs.

Höfði nature reserve

Höfði nature reserve

Pour rentrer à Stöng, nous prenons le chemin des écoliers et bouclons le tour du lac Mývatn. Deux arrêts sont prévus. Le premier nous permet de découvrir Höfði, un ancien jardin privé, transformé en réserve naturelle. Au second – Skútustaðagígar – nous nous approchons de pseudo-cratères, formés par la lave.

Hverfjall ou la montagne de la source chaude

Hverfjall ou la montagne de la source chaude

Pour notre balade du jour – l’ascension du cratère du Hverfjall – nous suivons scrupuleusement l’itinéraire proposé par Allibert, à savoir un départ depuis le village de Reykjahlíð en passant par la faille et la grotte de Grjótagjá avant de s’attaquer au volcan.

Ásbyrgi ou l'empreinte du sabot de Sleipnir

Ásbyrgi ou l’empreinte du sabot de Sleipnir

Nous transumons de Möðrudalur à Mývatn avec un petit détour par les chutes Dettifoss et Ásbyrgi. La journée est placée sous le signe de la pluie. Pluie qui nous contraint à renoncer à la randonnée prévue à Ásbyrgi. Qu’importe, car mère Nature, très certainement pour se faire pardonner, nous gratifie d’une magnifique aurore boréale.

La ferme de Möðrudalur

La ferme de Möðrudalur

Möðrudalur. La plus haute ferme d’Islande. Un hameau de maisons de tourbe au milieu de nulle part où les moutons sont plus nombreux que les humains. Une expérience unique, même si la météo ne nous a pas permis d’explorer l’endroit comme nous l’aurions souhaité. Pas grave, nous y reviendrons.

En route vers Möðrudalur

Fáskrúðsfjörður ou le cimetière de pêcheurs français

300 km à parcourir à la découverte des côtes de l’est de l’Islande et de l’arrière-pays. Nous faisons une halte inopinée à Fáskrúðsfjörður, pour aller rendre hommage aux 49 marins français disparus en mer en mer d’Islande Puis, à Vök, nous nous offrons un moment de détente dans des bassins d’eau chaude.

Djúpivogur

Autour de Djúpivogur

Visite de Djúpivogur, un charmant village situé sur la côte est de l’Islande, petit par sa taille (456 habitants) mais grand par son histoire.

Côte sud du Jökulsárlón

Côte sud du Jökulsárlón

Nous ne pouvons résister à prolonger l’enchantement et nous approcher de la côte sud du Jökulsárlón. Si le principe de base de change pas, à savoir des icebergs, l’atmosphère est totalement différente, feutrée et calme. L’eau, parfaitement plane, joue les miroirs.

Diamond beach

Diamond beach

Diamond beach. De son vrai nom Fjellsfjara. Même si plus authentique, ce nom est un peu moins vendeur. Cette plage de sable noir, entrecoupée par la rivière qui s’échappe du Jökulsárlón, est une pure merveille car constellée de centaines de blocs de glace, transparents pour certains, opaques ou bleus pour d’autres.