La randonnée des 5 lacs

Aïe ouille ! La descente des escaliers réveille les quadriceps, soumis à rude épreuve ces deux derniers jours (1).

Guérir le mal par le mal ! Aujourd’hui c’est la randonnée des 5 lacs. Nous partons à pied depuis l’hôtel, donc pas de petit train pour nous faire gagner quelques mètres…

Zermatt au petit matin… Une foule dans les rues. (2) Un concentré de monde entier. Des gens de toute race et toute couleur (principalement jaune quand même), une vitrine sur ce qui se fait de mieux en matière d’équipement de montagne.

Nous nous arrêtons à la Coop locale, comme hier, pour acheter pain et jambon.

Chaussures rutilantes (suspect d’ailleurs, des chaussures si propres et si neuves), vestes Mammut à tous les coins de rue… Quelques piolets accrochés sur des sacs à dos…

Direction l’église et le cimetière, avant de traverser le torrent qui sépare la ville en deux. Et, fidèle au poste, le gardien de Zermatt : le Mont Cervin (3).

Aggregation_01

Ensuite, nous rentrons tout de suite dans le vif du sujet… Une jolie montée, parfaite pour échauffer les mollets, à travers les chalets qui surplombent Zermatt.

IMG_0022

Le sentier nous mène à la voie ferrée (1).

Puis, nous empruntons un sentier balisé nordic walking. De gentils switchbacks, au milieu des pins et des mélèzes (2).

Quelques trous par ci par là, qui nous permettent d’apercevoir le train, emprunté hier, enjambant joyeusement un précipice (3).

Aggregation_02

Et le Mont Cervin, omniprésent…

Nous atteignons un premier palier et du même coup les premiers rayons du soleil nous effleurent… Nous nous arrêtons pour enlever une couche et manger notre première barre de la journée.

IMG_0032

La station dite de Sunnegga est maintenant visible. A ugly spot, commente un américain sur son blog. Pas faux d’ailleurs.

Mais avant cela, Findeln, un petit village composé d’un restaurant typique et de quelques chalets.

IMG_0036

Des moutons et des vaches y paissent librement. Une véritable carte postale.

IMG_0042

Et ces bacs de fleurs, accrochés aux fenêtres de ce petit chalet ne vont pas me contredire.

P1040149

Nous arrivons à notre premier lac, nommé Leisee, en contrebas de Sunnegga.

P1040153

Un parc a été aménagé tout autour : des bancs, des jeux d’enfants, des BBQs…

Yeeeeeeaaaaaaah !

IMG_0049

Le second lac n’est pas vraiment plus sauvage que le précédent. Son nom ? Mosjesee.

IMG_0056

Une conduite d’eau l’alimente, un barrage le canalise.

P1040155

Le troisième lac est tout proche. Mais il ne compte pas… C’est plutôt une retenue d’eau. Là aussi, l’empreinte humaine est clairement visible.

P1040158

Nous espérons que toutes ces retenues d’eau n’ont pas pour seul et unique objectif d’alimenter les canons à neige.

Nous retrouvons des pins plus que centenaires, comme en témoigne la taille des racines.

IMG_0070

1, 2, 3… voici le troisième lac… Nous sommes samedi et nous croisons de nombreux randonneurs.

C’est le lac que nous avons aperçu hier, à proximité du Berghaus Grünsee. Le lac s’appelle justement Grüensee.

IMG_0079

Nous prenons notre seconde pause de la journée. Stefano me fait une petite crise d’hypoglycémie. Ses mains tremblent et il se sent tout patraque… Aïe… Il m’avait fait la même chose au fond du Grand Canyon et je n’avais pas aimé du tout. Mais après une Clif Bar et deux tranches de pain d’épice, la machine repart de plus belle …

IMG_0083

Ouf !

Géologiquement, le coin est super intéressant. La moraine laissée par le glacier en se retirant est imposante.

IMG_0088

Le cinquième lac se situe derrière la moraine. Mais entre temps, let’s go pour le quatrième…

IMG_0087

Le voilà…

IMG_0094

Grindjesee. 100% naturel. Une perle dans un écrin. Le coin est superbe.

IMG_0098

Nous contournons le lac et entamons la montée vers le restaurant Fluhalp. Le paysage a un petit air de Norvège, sans les Molte, malheureusement…

IMG_0104

Nous sommes presque en haut de la moraine.

P1040167

En contrebas, le Grüensee.

IMG_0111

Stefano interroge la carte. “Carte, carte, sommes-nous sur le bon chemin ?”. A priori oui, car nous poursuivons dans la même direction.

IMG_0114

En tout cas, nous sommes sur un sentier balisé, plus précisément un chemin de montagne.

IMG_0123

Le restaurant Fluhalp.

P1040172

C’est là que nous nous arrêtons pour le pique-nique pain-jambon sans beurre. Le dernier lac est en vue. Des flots de randonneurs (ou disons touristes) descendent de la station de Blauherd pour se restaurer et/ou admirer le lac.

Stellisee.

IMG_0126

Un cameraman, un acteur, des prises de vue parmi les gens… Peut-être d’ailleurs avons-nous été filmés. Bon, l’acteur parle allemand ce ne sera donc pas un N° 1 au box office ! Dommage.

IMG_0128

Un attroupement… Des chèvres. Des chèvres bicolores à longues cornes et à longs poils.

IMG_0130

Salut, toi.

IMG_0138

Nous arrivons à la station de Blauherd. Un sentier-route continue vers le col de Furggji. Des VTT devant nous. La pente est raide. Bientôt, les deux derniers descendent et poussent les vélos… Je peux comprendre. Même à pied, ce n’est pas facile.

P1040187

Le col est en vue… Mais seulement en vue. Il s’agit maintenant de le passer.

P1040190

Je laisse partir Stefano devant, en éclaireur (ouah là, la bonne excuse !).

IMG_0149

20 minutes plus tard, nous y sommes.

Un petit break, le temps d’envoyer le message SPOT du jour et de serrer les chaussures. A partir de là, ce n’est plus que de la descente.

Descente qui consiste à rejoindre Zermatt en faisant le tour d’une montagne appelée Unterrothorn, haute de 3103 mètres. Il nous aurait fallu que 20 minutes pour y monter mais il est déjà 15h45 et le retour sur Zermatt va nous prendre environ 3 heures.

IMG_0156

Stefano accélère le pas… Zermatt est maintenant en vue et le Mont Cervin dans les nuages.

IMG_0164

Des VTT. Pas ceux que nous avons vu monter… Des qui viennent du Unterrothorn, où un téléphérique les a confortablement menés. Équipés. Casques bien sûr, protège-tibias, protège-coudes. Ils descendent comme des malades et ne sont bientôt que de petits points qui disparaissent.

Il y a une heure, nous étions tout en haut…

P1040195

Et dans quelques heures, nous serons… en bas.

IMG_0172

Le petit village de Tufteren. 2215 mètres. Un restaurant, quelques chalets et bien entendu des drapeaux suisses.

P1040198

Nous nous engageons dans la foret. Il reste près de 600 mètres à descendre. J’ai les pieds douloureux, surtout la plante. Stefano aussi. Un pas, puis l’autre… Ne pas y penser… Regarder autour de soi et admirer le paysage.

P1040200

Les dernières centaines de mètres sont difficiles. Je marche mécaniquement. Un petit robot. Le pont, l’hôtel et puis le soulagement lorsque nous enlevons nos chaussures. Douche-dîner, nous pourrions nous croire reparti pour de loooooongues vacances.

D’autant que ce soir, nous fêtons notre première visite à Zermatt et notre première rencontre avec le Mont Cervin.

IMG_1233

Santé, les amis. Santé et bonheur pour tout le monde.

Flore du jour

Des edelweiss…

Edelweiss - Leontopodium Alpinum
Edelweiss – Leontopodium Alpinum

Itinéraire du jour

Autoportraits du jour

Lors de notre premier arrêt.

IMG_1227

Au troisième lac.

IMG_1229

A l’heure du pique-nique (un peu trouble, je vous l’accorde).

IMG_1230

Après l’effort, le réconfort… Si nous avons l’air un peu tendus, c’est simplement à cause de la photo.

IMG_1235

Références externes

En français

Galerie d’images