Plateau Point – 2016

Notre grasse matinée nous coûtera un Rim to River to Rim potentiel. Vu l’heure, nous optons pour Plateau Point. C’est le moment des au revoir. Nous réalisons notre chance : 6 jours de randonnée par grand beau temps.

Nous émergeons entre 7h30 et 8h. Les premiers pas se font sans aucune difficulté. Nous nous regardons en riant en disant : même pas mal. Pour ma part j’ai eu un sommeil un peu agité, comme c’est souvent le cas après une grosse randonnée et que la fatigue est inhabituelle.

Nous prenons notre temps : petit-déjeuner, lecture, second café. Lorsque nous nous décidons à sortir, Stefano me dit : bon, allez, on va se faire un petit Plateau Point. Je bats des mains. J’adore Plateau Point. C’est un sentier bien visible depuis le South Rim que j’avais contemplé de loin avec envie lors de notre première puis seconde visite au Grand Canyon, à l’époque où les Two Swiss Hikers n’en étaient qu’à leurs balbutiements. Y aller et le parcourir me procure un plaisir sans cesse renouvelé.

Il est 12h02 lorsque je me décide à prendre la première photo de la journée, alors que nous sommes à proximité d’Indian Garden.

dsc02695

Nous avons réalisé un peu tard que nous étions bien plus qu’en forme et que nous aurions pu nous faire un petit dernier Rim to River to Rim. Crap! Loupé…

Nous nous engageons sur le sentier qui mène à Plateau Point. A droite, le Bright Angel Creek et son ruban de verdure.

dsc02697

Nous contemplons une dernière fois le Colorado. Quand je dis dernière fois, c’est seulement pour l’année 2016 car Stefano n’a plus de jours de congé…

dsc02699

Nous contemplons le North Rim avec nostalgie… Nous pensons à cette petite lumière qui brille la nuit, marquant l’emplacement du North Rim Lodge.

dsc02703

Je pense avoir localisé plus ou moins l’endroit où il pourrait se trouver. Je prends quelques photos au zoom. Et … bingo !

Elle est là…

dsc02707

Précisément, ici.

p1030924

Pour la remontée sur le South Rim, je n’ai pas besoin de diviser quoique ce soit. La montée se fait rapidement et facilement. Nous l’apprécions d’autant plus que nous savons que c’est la dernière avant de longs mois. Dès la semaine prochaine nous retrouverons notre bayou et ses sentiers plats, à quelques mètres (15 pieds, soit 4.5 mètres) au-dessus du niveau de la mer. Mais loin de nous l’idée de nous plaindre : nous avons un endroit où marcher, dans la nature, à quelques dizaines de minutes de la maison.

Nous sommes presque arrivées à la première porte que nous sommes stoppés net dans notre élan. Devant nous, une équipe de secouristes vient d’arriver. A terre, une femme. Ils sont en train de lui enlever la chaussure. A l’intensité de ses cris et ses gémissements, nous en déduisons que la blessure doit être sérieuse. Effectivement, lorsque la chaussure est enlevée, nous apercevons un pied déformé et bleu.

Nous attendons patiemment qu’ils l’aient installée sur une civière. Ils sont en tout cas une dizaine. C’est un ballet bien orchestré. Derrière nous, un groupe s’est formé. C’est alors qu’arrive un randonneur. Il marche à grandes enjambées, se fraie avec rudesse un passage parmi les gens, nous dépasse, se plante devant les secouristes (nous avions laissé quelques mètres de distance pour ne pas les gêner) et dit : je voudrais passer. Notre groupe éclate de rire. Le parfait imbécile. Dans ma tête passe le mot prick. Les secouristes le rabrouent en lui disant d’attendre. Il reste là, à quelques centimètres d’eux, impatient. Et nous, on rigole encore plus.

Nous pouvons passer. Stefano me dit : et toi, tu aurais fait quoi pour avertir les secours ? Je lui réponds, un peu hésitante : heu, ben, j’aurais envoyé quelqu’un. Et Stefano de me dire : mais non, voyons. Le SPOT est là pour ça ! Damn it! C’est vrai que je n’y avais pas pensé. Pour moi, nous étions bien trop près de la civilisation. Bon exercice.

16h09. L’ombre envahit le relief. Le bout du sentier qui mène à Plateau Point est encore au soleil. Je le regarde avec nostalgie et pensant déjà à la prochaine fois.

dsc02708

Nous allons faire honneur au glacier afin de fêter dignement la fin de nos vacances.

iphone_01

Lorsque nous sortons pour aller manger, la pleine lune nous salue. Elle est pas belle la vie ?

dsc02709

Autoportrait du jour

A Plateau Point : Two Swiss Hikers HEUREUX.

Plateau Point - Grand Canyon National Park - Arizona

Galerie d’images