Rim Trail

Nous préparons nos deux prochaines journées en nous reposant. Nous allons profiter de la vue du Grand Canyon depuis le Rim. Au loin, nous devinons le North Rim Lodge, notre objectif pour demain.

Hier soir, Stefano n’a pas mis le réveil.

Nous nous offrons une grasse matinée et nous nous décidons à sortir du lit vers 7h30. Nous marchons un peu comme des petits vieux le temps que les jambes se réchauffent un peu. Cependant, contrairement à hier, les courbatures sont là, et bien là. Moi c’est plutôt du côté de fessiers, Stefano, par contre, plutôt du côté des mollets. Après le petit-déjeuner, lorsque je sors quémander à la réception de quoi nous faire un second café, le ciel est bleu, l’air est frais et transparent. La lumière est tout simplement exceptionnelle.

Aujourd’hui, nous jouons aux touristes.

Nous sortons de l’hôtel vers 9 heures. La première partie de la journée est dédiée au repérage. Nous devons repérer où garer la voiture le plus près possible de Yaki Point, là où se trouve le départ du South Kaibab Trail.

Bon, je vais enfin vous révéler pourquoi nous sommes ici, au Grand Canyon, et surtout pourquoi nous y passons 6 jours. Il y a deux ans, pour les 50 ans de Stefano, nous avions réussi un premier rim to rim (en partant du South Rim vers le North Rim, sans étape – c’est-à-dire en une journée). Après avoir dormi au North Rim, nous avions l’intention de refaire la traversée le lendemain. C’était sans compter sur le mauvais temps et surtout les orages. La pensée de douze à treize heures de randonnée sous la pluie, en jouant à cache-cache avec la foudre ne nous avait vraiment pas emballés et nous avions dû nous résoudre à rejoindre le South Rim avec la navette.

Nous avons donc un unfinished business que nous allons tenter de finir ces prochains jours.

La météo de la semaine est au beau fixe. Nous sommes parvenus à trouver une chambre au North Rim Lodge. Peut-être que cette fois nous allons réussir notre challenge. Demain, nous partirons vers 3h du matin par le South Kebab Trail pour la première partie de notre défi. Et comme je l’ai dit dans un poste précédent, l' »inconvénient » à partir du South Kebab Trail est qu’il n’est accessible que en bus. Et les bus, à 3h  du matin, eh ben, ils font dodo !

Sur la carte papier du Grand Canyon que nous avons, un encart mentionne qu’il y a quelques parking non loin qui nous mettent à une dizaine de minutes du départ du sentier. Dix minutes sur douze à treize heures de randonnée, ce n’est rien. Nous allons donc repérer ces parkings.

Et, puisque nous y sommes, nous en profitons pour gaspiller quelques pixels.

dsc_4386

Nous avons trouvé notre parking :  une aire de pique-nique, sur la Desert View Drive, à quelques dizaines de mètre de la Yaki Point Road. De là, il nous faudra marcher 1’200 mètres pour rejoindre le départ du sentier.

Le train, qui part de Williams, AZ pour amener des visiteurs ici, au South Rim du Grand Canyon.

Train qui relie Williams au South Rim du Grand Canyon, dans l'Arizona.

Nous faisons un petit détour au Market Plaza pour trouver de la crème. Les mollets de Stefano sont toujours douloureux et nous voulons mettre toutes les chances de notre côté. Nous nous posons un moment sous un parasol, le temps d’un petit massage avec la crème que nous espérons magique.

Nous retournons au Bright Angel Trailhead et commençons à longer le rim via le Rim Trail. A pied, tout doucement car – aujourd’hui – une fois n’est pas coutume, nous sommes partisans du moindre effort…

img_5448

Nous écoutons les gens. Certains ne savent pas qu’il est possible de descendre. D’autres font des théories quant à l’équipement nécessaire. C’est drôle ! Les trains de mules soulèvent un intérêt constant.

Petit arbre solitaire.

Vue sur le Grand Canyon depuis Pima Point sur le Rim Trail, au Grand Canyon, dans l'Arizona.

La vue depuis Pima Point.

Quelque part, en face, loin, très loin, le North Rim Lodge.

img_5455

Nous rentrons à l’hôtel vers 16h.

Nous préparons nos sacs. 26 Clif Bars pour deux, une vingtaine de e-gel. C’est trop, mais au moins nous pourrons faire face à des imprévus, comme partager avec des randonneurs moins prévoyants. Nos sacs font un peu plus de 10kg (dont 3 litres d’eau). C’est que nous devons prévoir de quoi nous couvrir, la météo annonce un petit 30°F au North Rim pour le lendemain. En vrac, nous avons une trousse de secours et de quoi faire face à des ampoules, une mini-trousse de toilette (faudra quand même bien se brosser les dents), une frontale de rechange ainsi que quelques piles, une Gore-Tex, une doudoune Golite (190 grammes pour celle de Stefano, 170 grammes pour la mienne), un tee-shirt mérinos Icebreaker manches courtes de rechange (et un manches longues pour moi car la frileuse ici c’est moi), une softshell extra légère coupe-vent mais respirante. Quoi d’autre ? Oui, une paire de chaussettes Icebreaker en plus (histoire de ne pas remettre les chaussettes mouillées) et puis… c’est tout. Ah si, un peu d’électronique (SPOT, petits appareils photo, téléphones car nous aurons besoin d’un réveil).

Nous avons renoncé à prendre nos gros appareils photo. Trop lourd. Nous le regretterons sans doute de manière épisodique, mais sur la longueur de la randonnée qui nous attend, nous savons que nous avons raison. Nous nous sommes décidés quant aux chaussures que nous allons prendre : les Salomon Quest 4D 2 GTX (remplacée en 2018 par le modèle Quest 4D 3 GTX).

Nous allons manger qui pour l’un son Super Burrito, qui pour l’autre sa Bonita Salad et nous nous retirons dans nos quartiers. Après l’extinction des feux, vers 20h, nous avons un peu de peine à nous endormir. Le réveil est mis à 2 heures.

Flore du jour

Arizona Thistle - Cirsium Arizonicum
Arizona Thistle – Cirsium Arizonicum
Hoary Aster – Machaeranthera Canescens
Hoary Aster – Machaeranthera Canescens

Faune du jour

Aimée, l’araignée de taille fort respectable… Quelques 5 cm pour le thorax…

dsc_4387

Autoportrait du jour

Heu, oublié…

Références externes

En anglais

Galerie d’images