Bisti Badlands (re)

Ce matin nous avons une belle surprise. Le ciel est immensément bleu. Nous avons quelques heures à tuer avant de rejoindre Albuquerque et nous filons sans attendre à Bisti, notre wilderness area de prédilection.

Dernier jour de vacances… Aujourd’hui, nous devons rejoindre Albuquerque pour y prendre l’avion demain matin. Surprise ! Au réveil le ciel est bleu bleu bleu. Entre Farmington et Albuquerque, il y a, entre autres wilderness areasBisti Badlands. Nous avons une nette attirance pour ce lieu magique.

Nous voici donc à 8h30 sur le parking, la voiture pleine de nos affaires car nous avons dû vider la chambre d’hôtel. Not bad !

IMG_3566

Le sol est encore mouillé des pluies d’hier. Et bientôt, nos chaussures pèsent chacune quelques kilos de plus .

P1010125

Mais, le plus important, est que nous avons remise nos mollets à l’air !

Nous partons vers le Sud, histoire de ne pas refaire le même chemin que lors de notre première visite.

Les dunes rouges de la partie Nord sont bien visibles.

Bisti Badlands

Le sol semble absorber la lumière.

P1020463-1

Nous explorons quelques petits canyons parallèles mais avons une destination précise : celle des rochers recouverts de crème pâtissière.

IMG_3589-1

Un canyon plus profond semble mener là où nous voulons.

P1020474-1

Les dunes, mouillées, sont très glissantes. Nous avançons très prudemment. Mais glissantes ou pas, nous arrivons là où nous voulions.

IMG_3594

A cause de l’eau dont le sable est gorgé, la couleur de ce que j’appelle la crème pâtissière n’est pas blanche mais plutôt gris-jaunâtre.

Bisti Badlands

Nous apprendrons à nos dépens à nous méfier de cette surface : il est impossible de marcher dessus sans glisser. Aussi traître que de la glace.

Ces beaux hoodoos resteront inaccessibles. Bouh !

P1020477

Dommage, car du choix, il y en a !

IMG_3616

Je propose un autoportrait dans cette zone. Stefano s’avance, glisse, se rattrape in-extremis avec une main. Main qui tenait son appareil photo, recouvert maintenant de boue blanchâtre-jaunâtre-grisâtre. Crap! D’autant que son pouce saigne, un grand bout de peau ayant été arraché.

P1020490

Nous nous replions vers des terrains plus amicaux pour panser la blessure et nettoyer l’appareil photo qui ne semble pas vraiment affecté par ses nouveaux atours.

Nous devons nous dégager de cette zone.

IMG_3631

Nous essayons de la contourner par le haut, mais des canyons infranchissables nous barrent le chemin.

IMG_3633

Après plusieurs tentatives infructueuses, reste une évidence : revenir sur nos pas, retrouver le canyon qui nous a conduit ici et le reprendre en sens inverse.

Même si Stefano est fâché avec ce sable blanc, il ne résiste pas à ce petit hoodoo.

P1020498

Nous retrouvons notre canyon…

IMG_3636

et sommes bientôt tirés d’affaire.

IMG_3641

Téton solitaire…

IMG_3651

Le sable a séché, nous rendant un peu plus téméraires.

Stefano part lorgner ce qui pourrait bien se cacher derrière ce monticule.

IMG_3653

Un lapin ? Meuh non voyons !

P1020502

Plutôt une ribambelle de p’tits hoodos.

P1020506

Un canyon parallèle nous ramène à notre point de départ.

IMG_3667

MC prise en plein effort !

Aggregation_01

Je retrouve mon petit canard solitaire découvert en 2012. Hélas, le ciel c’est voilé et du coup, il se détache moins bien du ciel.

Version 2014

IMG_3674

Version 2012

IMG_9235

What’s next?

IMG_3684

Nous obliquons vers le Nord.

P1020527

Champignon… Il ne lui manque que quelques points blancs sur fond rouge.

IMG_3710

En parlant de rouge, les dunes rouges réapparaissent.

IMG_3713

Village hoodoos.

IMG_3728

Nous suivons le bord Est de la wilderness area en remontant tout doucement vers le Nord.

Je crois bien que nous n’étions jamais passés par là.

P1020561

Emptiness…

IMG_3735

Dans le ciel flottent des balles de coton.

IMG_3736

Nous nous rappelons très bien de ces deux pseudo-arches. Nous nous rappelons surtout qu’elles sont impossibles à prendre en photo. Matin, midi ou soir, c’est la même galère !

IMG_3740

Intéressant ici la manière dont les dunes sont taillées. Elles ressemblent à des fortifications.

IMG_3752

Étonnant aussi, ce nuage composé de 3 bandes parallèles : il n’est pas forcément de très bonne augure pour la météo des jours à venir mais comment dire… on s’en fiche, les vacances sont finies !

IMG_3772

Parce que la vie est belle, nous nous posons quelques minutes et profitons d’envoyer le message SPOT du jour.

IMG_3775

Stefano regarde maintenant fréquemment sa montre. 15h00. Nous avons 4 heures de route pour arriver à Albuquerque. Je comprends que la fin des vacances est vraiment toute toute proche.

Twin Peaks et sa partie Scenic views.

IMG_3785-1

Nous nous retournons une dernière fois… Bisti Badlands, we love you!

IMG_3781

La voiture est là, ses vitres intactes. Ceux qui n’ont pas des smash and grab dans leur résidence, à quelques mètres des maisons, ne peuvent pas comprendre. Pour nous, c’est toujours un soulagement.

IMG_3791

Nous trouvons ce petit dessin dans le log book. Marrant !

IMG_3790

Nous arrivons à Albuquerque vers 19h et filons direct à l’Ouback fêter une seconde fois la fin des vacances. On nous annonce 30 à 40 minutes d’attente. Damn it! Nous on a faim ! Heureusement, à l’Outback, si vous êtes prêts à manger au bar, les places libres sont pour les premiers arrivés. 10 minutes plus tard, nous sommes devant … un steak et une Blue Moon.

Autoportraits du jour

Stefano et Marie-Catherine à Bisti Wilderness, au Nouveau-Mexique.

Parce qu’il n’y en a jamais de trop…

P1010127

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images