De-Na-Zin – 2014

Le plan C de Stefano nous conduit dans une wilderness area que nous avions découvert en 2012. Un endroit extraordinaire, au relief constitué de dunes et de hoodoos sculptés par les vents et l’eau.

Nous quittons l’hôtel vers 7h et empruntons la I-550 vers le nord-ouest en direction de Farmington.

L’objectif du jour est de découvrir Lybrook Badlands. Nous avions fait une tentative ne 2012 qui s’était soldée par la visite de Chaco Culture National Historical Park. La tentative du jour se solde aussi par un échec. Stefano a passé des heures à préparer les tracés pour l’accès à la zone mais TomTom, le GPS,  nous laisse en rade. Il perd complètement les pédales et nous sommes dans l’impossibilité de nous diriger. Après quelques tentatives, nous renonçons. Le plan B sont d’autres badlands, une zone qui répond au doux nom de Ah Shi Sle Pah Badlands. Là encore, le GPS nous mène en bateau. Stefano reste très zen et prends une décision qui me remplit de joie : il prend la direction De-Na-Zin Wilderness Area.

De-Na-Zin… Je ne peux m’empêcher de chantonner De-Na-ZinDe-Na-Zin dans ma tête. En 2012, nous avions découvert ce coin et nous étions tombé sous le charme. Suivez le guide, je vais vous faire découvrir (ou redécouvrir) cet endroit magique.

Il est donc un peu plus tard que d’habitude lorsque nous laissons la voiture. 9h19 du matin pour être précis.

IMG_2438

Il y a un log book et la dernière inscription date de 3 jours.

IMG_2439

Madame La Lune est encore de la partie.

IMG_2443

La marche d’approche se fait par un sentier relativement bien tracé. Il y a même quelques cairns.

IMG_2442

Voilà. Notre terrain de jeux est en vue !

IMG_2445

Nous commençons par suivre un wash.

IMG_2454

Les lits des wash ont l’avantage d’être lisses et plats, nous permettant ainsi de regarder autour de nous plutôt que le sol, devant nous.

IMG_2450

Que la fête commence ! Cailloux et bois pétrifiés mélangés.

IMG_2453

Et là, un immense tronc posé sur le sable.

IMG_2461

Bientôt, les traces de verdures disparaissent et nous pourrions nous croire sur la Lune.

IMG_2474

La couche noire, sur l’avant dernière strate, est constituée de charbon.

IMG_2487

Charbon que nous montons voir et toucher, d’ailleurs.

IMG_2488

Du charbon nous passons tout naturellement au bois, pétrifié bien sûr.

IMG_2492

Parfois, des petits hoodoos viennent rompre l’harmonie des dunes.

P1010690

Emptiness.

P1010695

Au loin, un amas de quelque chose attire notre attention. Nous nous approchons.

Il s’agit d’un tronc d’arbre pétrifié, qui semble avoir été débité en petites planchettes par une machine.

IMG_2520

Etonnant !

P1010710

C’est la journée parfaite… Nous avons gardé les manches longues car un petit vent frais souffle.

Avant nos vacances, j’avais lu que des restes de statue auraient été trouvés sur Mars. Cette nuit, j’ai rêvé de Mars : Stefano et moi étions allés voir ces restes et avions découverts innocemment une station habitée, construite dans le plus grand secret. Résultat, les gens ne voulaient pas nous laisser repartir. En plus, il s’était avéré que ces pseudo restes de statue n’étaient que des sacs en plastique abandonnés par ces mêmes personnes.

Tout cela pour dire  : qu’allons-nous découvrir au coin de la prochaine dune ?

IMG_2525

Nous découvrons un lapin qui, apeuré traverse cette étendue désertique. Alors que Stefano me dit : regarde la vitesse à laquelle il court, le lapin accélère encore, montant et dévalant les dunes rapide comme l’éclair. Incroyable. Il s’arrête un moment et repart de plus belle. Ce qui m’a laissé quand même le temps de l’attraper sur des pixels.

Voici Buzz l’Éclair, au zoom maximal de mon objectif 18-200. Cherchez la queue blanche, vous trouverez le lapin qui va avec !

IMG_2528

Bois pétrifié coloré grâce aux lichens et autres organismes vivants qui l’ont investi.

P1010716

Ce tronc est dans une gangue de pierre.

IMG_2540

Il est immense.

IMG_2539

De certains spécimens, il ne reste que le moule de pierre. Le tronc s’est désintégré.

P1010724

Sur la photo suivante, la poussière et le sable soulevés par le vent sont bien visibles. Heureusement, nous sommes au fond d’une cuvette et le vent ici est moins violent.

IMG_2544

Les dunes ici sont blanches, striées de jaune.

P1010728

Gentiment, nous suivons la périphérie de la cuvette.

IMG_2556

Et nous arrivons sur la cassure entre la mesa et son plateau herbeux et la zone Badlands.

IMG_2559

A partir de là, nous le savons car nous l’avions exploré en 2012 mais sous les nuages, commencent les hoodoos-troncs d’arbres : chaque formation géologique (en tout cas la majeure partie) a pour origine un tronc d’arbre.

IMG_2572

Voici, pour commencer, une extrémité de tronc.

IMG_2561

La structure détaillée du bois qui le composait est distinctement visible.

IMG_2562

Ying et Yang. Ceux-là sont naturels !

P1010739

Coulées de fragments de bois pétrifiés.

IMG_2577

J’adore cette photo ! Stefano et son buddy  prennent la pose.

IMG_2584

Sur la photo suivante, la table du premier hoodoo est une pierre véritable. Pour les autres, ce sont des troncs.

P1010749

Stefano, en mode exploration.

IMG_2591

Cette arche est magnifique. Elle nous servira d’ailleurs de décor pour un autoportrait.

P1010752

La Mère de tous les troncs, dira Stefano. Sans exagérer, il doit mesurer 50 mètres de long.

P1010769

Nous redescendons, car, nous avons vu une colonie importante de formations géologiques. Elle est visible à gauche, ci-dessous, derrière le tronc au premier plan.

P1010768

De loin, nous pensons que ce sont des hoodoos « standards ».

IMG_2623

Ce qui est le cas pour certains, certes…

IMG_2632

mais ce ne sont pas la majorité.

IMG_2636

Le fils de la Mère de tous les troncs !

P1010780

Le Grand Père de la Mère de tous les troncs !

P1010785

Sur celui-ci la structure de l’écorce est intacte.

IMG_2648

Un lapin ! Mais celui-ci ne coure pas très très vite…

P1010797

Soudain, nous nous trouvons face à face avec un aspen. C’est le seul et unique que nous avons vu aujourd’hui. Je le baptise Anatole, en souvenir d’un citronnier que mon Pôpa a tenté de faire pousser en appartement, il y a … près de 46 ans.  Je crois bien qu’Anatole n’a pas dépassé 10 cm de hauteur.

Cet aspen là, il a réussi à conserver quelques feuilles d’un jaune éclatant qui contraste joliment avec le ciel.

IMG_2658

Nous prenons tout doucement la direction de la voiture. Je montre du doigt une direction à Stefano pour pointer la voiture. Il me regarde, me souris et tend le bras 45° plus à gauche. Le Garmin confirme la direction. Heureusement que je ne suis pas toute seule.

P1010800

Nous prenons notre temps et n’épargnons pas les pixels.

P1010801

Nous partons vers l’endroit où, il y a deux ans, nous avions fait une sieste. De là, il y a une piste qui part qui nous permettra de rejoindre la voiture.

IMG_2666

Nous trouvons un vieux tonneau rouillé qui ne jure même pas avec la végétation environnante.

P1010814

Il y a même un capot de voiture. Dommage que le logo ne soit plus visible. J’ai bien tenté quelques recherches sur le Web pour le retrouver mais niet !

A la vue de l’épaisseur de la tôle, nous en déduisons qu’il ne date pas d’hier. Je dirais qu’il vient des années 1960.

IMG_2681

Le chemin le plus court pour arriver d’un point A au point B ne forme pas forcément une ligne droite. Tout du moins dans nos esprits. Nous vagabondons, sans nous soucier d’optimiser quoi que ce soit.

Voici un socle présentant un demi tronc d’arbre.

IMG_2686

Nous trouvons notre abri à sieste…

P1010836

… puis, sans surprise la piste.

IMG_2708

Il est 16h43 lorsque nous retrouvons la piste principale. Le soleil est proche de l’horizon.

IMG_2710

Promis, nous penserons à faire un don au BLM afin qu’ils rajoutent le Z de De-Na-Zin.

IMG_2715

Nous avons plus d’une heure pour rentrer à Cuba. Nous allons clairement rouler de nuit.

P1010029-1

Flore du jour

Elle mesure 5 mm de diamètre et elle pousse sur du sable.

Small Yellow Flower
Small Yellow Flower

Autoportraits du jour

P1010025

Il fallait bien que quelqu’un tienne compagnie à ce pauvre hoodoo solitaire. Nous nous sommes dévoués.

De-Na-Zin Wilderness Area - New Mexico

Celui-ci était un peu chi-chi à réaliser : entre l’appareil photo est nous, il y a un fossé qu’il a fallu franchir dans les 10 secondes avant que l’appareil ne se déclenche. Du grand art !

Stefano et Marie-Catherine à De-Na-Zin Wilderness, près de Bloomfield, au Nouveau-Mexique.

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images