Shoe Panel

Nous consacrons notre après-midi à l’exploration de Armstrong Canyon, la partie située entre Owachomo Bridge à Kachina Bridge. Quelques petites ruines et The Shoe Panel sont au programme.

Nous rentrons dans Natural Bridges National Monument et allons nous garer au parking du trailhead qui descend à Owachomo Bridge.

Nous aimerions explorer plus en détail Armstrong Canyon en commençant par aller voir des ruines repérées récemment et puis explorer la portion du canyon qui va de Owachomo Bridge à Kachina Bridge.

Owachomo Bridge c’est le pont le plus scénique (cet avis n’engage que moi) de Natural Bridges National Monument. Sa forme élancée le rend particulièrement photogénique.

IMG_4425

Les ruines que nous avions repérées ne sont pas loin. Nous remontons de l’autre côté du canyon via l’ancien sentier d’accès au pont. Ce sentier porte le nom de « Zeke’s » Trail d’après Ezekial « Zeke » Johnson, 24ème enfant (oui oui vous avez bien lu) de sieur Joel Johnson, un polygame (ah, tout s’explique !). Ezekial « Zeke » Johnson fut le premier gardien du parc, dès 1916. L’accès se faisait par la UT-95. C’est un trail élaboré, avec marches faites de troncs et des murets de soutènement.

Nous nous rendons compte que les ruines sont inaccessibles. Enfin, y monter semble réalisable, la descente l’étant beaucoup moins. Nous renonçons donc, d’autant que le site ne semble contenir que des vieux murs.

DSC02077

Nous nous entêtons néanmoins et montons sur le ledge supérieur qui nous permet de constater qu’effectivement le site est pauvre.

Aucun regret, donc.

DSC_3738

Armstrong Canyon, direction Kashina Bridge, vu de notre perchoir.

IMG_4433

De l’autre côté, Tuwa Canyon, que nous avions tenté de le remonter l’année passée. Mais le pour-off que l’on voit au loin nous en avait dissuadés (en réalité, nous n’avions pas vraiment le temps de chercher par où passer).

IMG_4431

Enfin, Owachomo Bridge.

IMG_4430

Nous redescendons dans le canyon et partons en direction de Kachina Bridge. En 2011, nous avions parcouru ce sentier en sens inverse. En fait, nous avions fait le grand loop, c’est-à-dire suivre le sentier qui passe par les trois ponts avant de remonter et traverser la mesa. Cette même boucle est au programme de nos prochaines vacances, durant lesquelles nous allons faire découvrir nos coins favoris à Cristina et Melissa, respectivement sœur et nièce de Stefano. Tout un programme.

Mais sitôt que l’occasion se présente, nous remontons sur le rim, histoire de s’éloigner des sentiers battus et augmenter ainsi nos chances de découvertes.

Stefano escaladera ce tronc avec une facilité déconcertante.

IMG_4438

Pour moi, ce sera un peu plus… comment dire… difficile. Il me manque quelques centimètres de jambes et je dois m’y prendre à plusieurs reprises. Un éléphant en train de tenter de monter sur un arbre. J’y parviens enfin, suante et essoufflée, trois belles échardes plantées dans la paume de ma main. Pas glorieux !

Mais je suis vite consolée par le paysage sublime qui s’offre à nous.

IMG_4439

Nous marchons sur la corniche, au gré de nos envies et du relief.

Une récompense arrive très vite, même si le site est en très mauvais état et qu’il ne reste pas grand chose.

IMG_4440

Malgré le délabrement, nous trouvons quelques morceaux de poterie. Le premier morceau (1) porte des dessins très fins, à peine discernable. Le second morceau est une anse. Quand au troisième (2), corrugated, nous avons rarement vu ce type de relief constitué de lignes parallèles.

Aggregation_02

Nous redescendons sur le sentier officiel (mais non maintenu) car le legde est devenu inhospitalier.

IMG_4443

Nous retrouvons les couleurs de White Canyon, mais les volumes sont en version réduites.

IMG_4444

Cette fois, c’est sentier nous mène à nouveau en hauteur et non notre humeur vagabonde.

IMG_4445

Nous explorons quelques failles mais à part une vieille boîte de conserve et un t-shirt en lambeaux accroché à un arbre, nous ne trouvons rien.

IMG_4446

Nous arrivons à proximité de The Shoe. 

IMG_4449

Difficile de décrire The Shoe. C’est une formation rocheuse, posée sur une autre formation rocheuse, qui a une forme de chaussure.

Voici le talon (ou la pointe, c’est selon) de la chaussure, sur son socle.

IMG_4450

Stefano n’en a pas le souvenir mais je crois me rappeler qu’en 2011 nous avions repéré des pétroglyphes. A cette époque nous n’avions pas encore la passion de la culture Anasazi et nous nous étions contentés de faire quelques photos de loin.

Car le Shoe Panel est visible de loin.

Aggregation_03

Cette fois, nous avons bien l’intention de le voir de plus près.

La végétation est dense et nous sommes obligés de faire un détour pour pouvoir enfin accéder au pied du rocher. Sur une face, quelques ruines.

DSC_3748

Ce sont des bâtiments qui ont été habités, puisqu’il y a de la suie, déposée sur la paroi par les foyers successifs.

IMG_4452

Le Shoe Panel est en réalité difficilement accessible. Nous admirons l’audace des artistes qui n’ont pas hésité à jouer les équilibristes.

Shoe Panel - Natural Bridges National Monument - Utah

Du coup, pas facile de prendre du recul.

IMG_4456

Oui, il a bien 5 doigts !

Shoe Panel - Natural Bridges National Monument - Utah

Lui aussi d’ailleurs (1) !

Aggregation_04

Prudent, Stefano progresse à genoux car il y a encore d’autres dessins.

IMG_4462

Trois « escargots », patiemment gravés dans la roche.

P1030633

La vue depuis le Shoe Panel.

IMG_4461

Nous redescendons dans le lit du wash et continuons à marcher vers Kachina Bridge.

The Shoe.

IMG_4466

Au loin, je repère une forme carrée. Un coup de zoom nous confirme qu’il s’agit bien d’une construction. Nous évaluons sa position : elle est inaccessible. D’où, sans doute, son état qui semble, vu de loin, relativement bon.

Voici ce à quoi elle ressemble.

DSC02087

Stefano regarde sa montre : 17h30. Wow… C’est vraiment que les heures s’enchaînent à une vitesse incroyable. Nos montres bipent à chaque heure et nous avons vraiment l’impression que les heures sont des quarts d’heure.

Nous devons être à quelques centaines de mètres de Kachina Bridge mais nous renonçons. Demi-tour, en avant toute.

Nous pensons quand même à envoyer le SPOT du jour (qui n’arrivera jamais d’ailleurs), depuis le tronc qui m’a donné du fil à retordre. Il est beau d’ailleurs ce tronc !

IMG_4469

Nous rentrons tous joyeux à Blanding en faisant très très attention aux bichettes. Nous avons remarqué que, à partir de 19h, elles investissent les bords de la route pour brouter l’herbe. Et comme les passages piétons ne sont pas nombreux dans le coin, et bien elles traversent n’importe où, sans crier gare.

Autoportraits du jour

Sous Owachomo Bridge.

DSC02076

Galerie d’images