Bigfoot Ruins – 2016

C’est sous un paysage hivernal et sous la neige que nous partons vers Natural Bridges National Monument. Nous décidons de retourner à Bigfoot Ruins, enfin si nous les retrouvons !

Hier, 29 mars, lendemain de mon anniversaire, nous nous sommes levés et il pleuvait. Zut ! Crap ! Merdouille ! Nous nous sommes recouchés dare dare, profitant pour faire une mini grasse matinée. Vers 9h, décidés, nous sommes partis en direction de Bluff, et plus précisément du Sand Island Petroglyph Panel. Car la pluie, selon la météo du jour, devait s’arrêter vers 10h. Nous avons refait une sieste dans la voiture, attendant en vain l’éclaircie. Puis l’envie d’un café nous a fait tenter le Twin Rocks Cafe et puisque les petits déj avaient l’air bon, nous nous sommes chacun régalés d’une bonne portion de oat meals. Assis près de la baie vitrée, nous avons regardé tomber la pluie qui ne semblait pas du tout avoir l’intention de s’arrêter. Résignés, nous avons repris la direction de Blanding, sous la neige cette fois et nous avons partagé notre après-midi entre la visite du musée Edge of the Cedars State Park (nous ADORONS ce musée) et la rédaction du premier billet de nos vacances. Juste avant d’aller au lit, Stefano confirme que demain aucune précipitation n’est prévue. Ouf, tout va bien !

Aujourd’hui, 30 mars, le réveil sonne à 5h50, comme un jour de vacances. Nous petit-déjeunons, nous préparons. Juste avant de sortir, Stefano ouvre les rideaux. J’ai déjà un pied dans le couloir lorsqu’il me dit : viens voir. Je m’approche de la fenêtre et constate qu’il neige à gros flocons et que 5 à 8 cm de neige recouvrent le sol. Qu’avons-nous pas compris dans les prévisions météo de la veille lorsqu’elles annonçaient 0% de chance de pluie ?

Bon, puisque nous sommes prêts, partons ! La première épreuve du jour consiste à dégager la voiture. Nous n’avons que les mains. Nous sommes hilares…

DSC02038

Nous démarrons confiants. Notre voiture est un vrai 4×4. Au premier virage, juste avant de sortir du parking de l’hôtel, Stefano tourne le volant mais la voiture refuse d’obéir et va tout droit. Oops… Du coup, nos ardeurs sont calmées et c’est presque au pas que nous nous engageons sur la nationale en direction de Natural Bridges National Monument. Ce n’était pas vraiment prévu au programme mais impossible de rouler sur des pistes vu les conditions. Nous laissons nos traces sur la UT-95.

Paysage hivernal.

DSC02039

Nous retournerons donc à Bigfoot Ruins, poursuivre notre exploration du canyon et qui sait, peut-être découvrir d’autres ruines.

Nous rentrons dans le parc, effectuons une partie de la boucle, et garons la voiture à proximité d’un point de vue. Il ne neige plus et un gros trou de ciel bleu nous rend super optimistes.

IMG_4389

Pas de sentier aujourd’hui, pas de tracé GPS non plus, juste une vague direction et le POI de la destination. Bigfoot Ruins, elles se méritent. Et ce n’est pas parce que nous les avons trouvées l’année passée que nous sommes certains de les trouver cette année.

Pour l’instant, notre principale préoccupation est de minimiser notre impact sur le microbiotic crust.

IMG_4390

Ce que nous faisons en suivant les mini washs. Notre tracé GPS va ressembler à celui d’un ivrogne.

IMG_4391

Premiers rayons de soleil. Elle est pas belle, la vie ?

IMG_4396

Des roseaux, ou cattails (queues de chat) en anglais. Je trouve très jolie la traduction anglaise.

IMG_4397

Nous sommes en mode explorateur et nous suivons nos instincts. Instincts qui nous mènent en hauteur…

IMG_4399

… ou dans le lit du wash, c’est selon.

IMG_4402

Moi, j’aime bien le lit du wash, car souvent il y a des cottonwood trees aux troncs et branches tourmentés à souhait.

IMG_4404

Question météo, certains diraient we are not out of the woods yet.

IMG_4406

Par endroit, nous trouvons de véritables social trail, empruntés tant par des animaux que par des humains.

IMG_4408

Nous parcourons plusieurs fois le même canyon, une fois sur le rim, une fois à mi-hauteur et une fois en bas. La recette indispensable pour être certains de ne rien manquer. Et ça paye !

Voici en contrebas le site de Bigfoot Ruins.

IMG_4409

Et en plus, nous avons droit à quelques rayons de soleil.

Bigfoot Ruins, dans les alentours de Natural Bridges National Monument, près de Blanding, Utah.

Nous restons pensifs (comme l’année passée d’ailleurs) devant ce toit en très bon état de conservation. Il est recouvert de jacal mais posé sur des pierres à quelques cm du sol. Nous nous attendions à ce qu’il y ait une pièce souterraine, mais non. Bizarre.

IMG_4411

Voici des greniers encore debout.

Le premier a été construit en utilisant une structure de bois sur laquelle de la boue a été appliquée.

DSC_3711

Alors que les deux autres sont en maçonnerie.

IMG_4418

Celui-là est un mixte des deux technique, avec une ouverture dite en horse collar (collier de cheval de trait) avec la pierre qui servait de fermeture posée devant.

IMG_4421

Et puis, bien sûr, la fameuse empreinte de « gros » pied, dont le site, Bigfoot Ruins tire son nom.

DSC02057

Côté poterie, ici aussi, le site recèle des trésors.

Aggregation_01

Nos plus belles pièces sont trouvées en contre-bas, sur le midden. Difficile de traduire le terme midden : il s’agit de l’endroit utilisé par les Anasazis pour déposer leurs déchets. Pas étonnant donc qui nous y trouvons beaucoup de morceaux de poterie, sans vraiment les chercher : ils affleurent la surface.

P1030626

Je termine par le détail des poteries peintes.

P1030627

Nous ré-éparpillons et ré-enterrons soigneusement les morceaux de poterie, y compris ceux que nous avions trouvés exposés sur une pierre.

Il est déjà 12h35. Il ne nous reste plus qu’à rejoindre la voiture (encore faut-il la retrouver) et à enchaîner avec une autre destination.

Faune du jour

Olaf, le piaf, qui a l’air tout perturbé…

DSC02047

Flore du jour

Une warrior.

Newberry's Twinpod - Physaria Newberry
Newberry’s Twinpod – Physaria Newberry

Trop chou…

Desert Indian Paintbrush – Castilleja Chromosa
Desert Indian Paintbrush – Castilleja Chromosa

Autoportraits du jour

Avant le départ. J’adore cette photo (surtout la bouille de Stefano) !

Stefano et Marie-Catherine à Natural Bridges Monument, près de Blanding, Utah.

Galerie d’images