Monte San Salvatore

En Suisse pour quelques jours, le beau temps est au rendez-vous au Tessin où règne même un petit air printanier, alors que l’automne touche à sa fin. Nous nous dégourdissons les jambes au Monte San Salvatore.

Retour aux sources…

Nous passons le week-end au Tessin et profitons du samedi ensoleillé pour nous offrir une petite randonnée familiale sur le Monte San Salvatore, qui domine Lugano et Vignino, le hameau qui abrite la maison familiale des Dotta.

Luana a émis le souhait de marcher avec nous. Nous allons la chercher à la gare un peu avant 13h et montons vers Carona. Wow… les routes sont étroites et sinueuses avec avec notre grosse voiture de location, je transpire un peu. J’ai clairement perdu l’habitude de passer les vitesses tout en prenant une épingle à cheveux, croisant au passage une voiture qui a oublié de se coller au bord.

Cristina et Luciano nous attendent impatiemment. Paolo est là, également.

Nous voici partis.

DSC01203

Voici notre objectif : le Monte San Salvatore et son antenne.

Vue sur le sommet du Monte San Salvatore et son antenne. Près de Lugano, Suisse.

Notre petit groupe se divise très vite. Je marche en tête avec Luciano qui me raconte les aventures rocambolesques de la réfection de leur maison, dans les Grisons. Un vrai film tragi-comique.

Puis viennent Cristina et Paolo.

DSC01205

Luana et Stefano ferment la marche. Luana a quelques doutes quant à ses capacités à monter jusqu’à l’antenne qui décore le sommet, mais c’est bien la seule : nous avons tout l’après-midi et donc tout le temps nécessaire à de multiples pauses. En voici une justement, près d’une ossature de tipi.

DSC01208

Le sous-bois est magnifique, exactement tel que je l’imagine depuis quelques semaines, en priant très fort pour que le beau temps nous rejoigne ce week-end.

DSC01207

A un virage, une inscription. Nous imaginons que son but est de redonner du courage aux âmes pieuses, suantes et transpirantes sur le sentier. Pour nous, ce n’est qu’un graffiti disgracieux.

P1030326

Ah, la Suisse, avec ces centaines de kilomètres de sentiers balisés. Un vrai régal pour les randonneurs, en herbe ou aguerris.

DSC01210

Je rejoins le groupe qui ferme la marche.

DSC01215

Partis avec des vestes en duvet, nous nous retrouvons bientôt en chemise ou tee-shirt c’est selon. J’emprunte son écharpe à Luana pour faire un baluchon volumineux de trois vestes.

Tout est une question de temps. Nous arrivons tranquillement sur le dernier replat.

DSC01230

Nous rejoignons l’arrivée du funiculaire. Une large terrasse permet d’apprécier la vue sur Lugano.

DSC01236

Le chemin, maintenant goudronné, est bordé de reproduction d’affiches promouvant le tourisme suisse durant la première moitié du XXème siècle.

Aggregation_01

Toutes les régions touristiques sont représentées, dans les 4 langues officielles.

Aggregation_02

Le Mont Pilatus. Le must do de la visite des touristes américains. La majeure partie des américains ayant fait le voyage en Suisse que nous avons croisés au cours de nos diverses randonnées sont allés à Lucerne et ont pris le petit train qui monte sur le Mont Pilatus. Heu, ben moi, je ne me suis jamais arrêtée à Lucerne !

Aggregation_03

Nous arrivons près de l’antenne. Nous avons une vue à 360°.

Une légère brume ne empêche de voir tous les détails mais la vue reste magnifique.

Vue sur Melide qui abrite le Swissminiatur, un parc internationalement connu qui expose une reproduction miniature de quelques sites suisses.

Vue sur le pont-digue de Melide depuis le sommet du Monte San Salvatore. Près de Lugano, Suisse.

Ayant grandi à Annecy, près d’un lac oblong en forme de croissant, j’ai toujours eu de la peine à me repérer à Lugano. Le lac se compose de 3 « jambes ». Sans une carte, je suis incapable de me situer.

Voici le lac de Lugano, tarabiscoté à souhait.

Aggregation_04

L’enclave italienne de Campione d’Italia, avec son casino.

Vue sur Campione d'Italia depuis le sommet du Monte San Salvatore. Près de Lugano, Suisse.

Vue panoramique.

P1030329

Cristina a apporté du thé, que nous partageons sous la chaleur timide du soleil.

P1030340

L’antenne (1), une jolie église en parfait contre-jour (2) et Paolo, le narigiatt (3).

Aggregation_05

La chaleur accumulée durant la montée s’évapore doucement et la fraîcheur nous rattrape. C’est l’heure de redescendre.

Un baromètre pas comme les autres… Quelques exemples : corde sèche, beau temps ; corde qui bouge, vent ; corde mouillée, pluie ; corde rigide : froid. Comment dire, ce sont des prévisions météos en temps réel.

DSC01259

La fine équipe au début de la descente.

DSC01260

Le sentier est recouvert d’une belle épaisseur de feuilles mortes qui masque les éventuels obstacles. Luana en fera la douloureuse expérience. J’entends son coude qui tape le rocher, bien caché. Ouille, ça a dû faire mal.

DSC01263

Nous arrivons à la voiture alors que le soleil devient rasant. Même courte (un peu plus que deux heures), cette petite marche nous a ravi. Certes, les Two Swiss Hikers se plaisent à Houston, mais lorsqu’ils rentreront (car oui, ils rentreront un jour), ils seront heureux de retrouver les montagnes suisses.

Flore du jour

Incroyable moisson aujourd’hui. Nous sommes quand même fin novembre.

Rose de Noël - Helleborus Niger
Rose de Noël – Helleborus Niger
Rose de Noël - Helleborus Niger
Rose de Noël – Helleborus Niger
Primevère Commune - Primula Vulgaris
Primevère Commune – Primula Vulgaris
Dandelion - Taraxacum
Dandelion – Taraxacum

Une violette très réfractaire à la prise de photo.

Violette - Viola
Violette – Viola
Cyclamen - Cyclamen Purpurascens
Cyclamen – Cyclamen Purpurascens

C’est un chardon, c’est certain… Après, pour le nom latin, c’est sans garantie…

Chardon - Carduus Hamulosus
Chardon – Carduus Hamulosus

Autoportraits du jour

DSC01252

Sur un tapis volant.

DSC01253

Celui-ci a été pris par Luana. Mais chut, ça reste un autoportrait !

DSC01219

Galerie d’images