Monte Lema

En planifiant notre weekend au Tessin, entre l’anniversaire de la Maman de Stefano et les 18 ans de sa nièce, nous nous sommes (égoïstement) réservés la journée de samedi pour une marche en montagne. Le tracé a été préparé par Stefano quelques jours avant, lorsque nous avons eu confirmation d’une météo clémente avec un temps au beau fixe et une chaleur caniculaire. Yahlah, 36° ne nous font même pas peur, pas plus que les 28 km et 2000 mètres de dénivelé positif annoncé par le tracé.

Réveil à 5h30… Il flotte un petit air de vacances… Départ à 6h30 et à 7h00 nous sommes au pied du téléphérique (nous, nous dirions plus télécabine) de Miglieglia, dans le village du même nom.

IMG_0960

Dois-je préciser que la montée au Monte Lema se fera à pied, et non confortablement installé dans une de ces bulles bleues ? Non bien sûr… Vous l’aurez compris…

Stefano met en route le logger, le GPS et consulte une dernière fois la carte imprimée : la ceinture et les bretelles. Nous sommes parés.

Aggregation_01

La balade commence tout tranquillement… Un peu de route, un sentier forestier qui affiche même une nette tendance à la descente…

IMG_0973

Nous traversons une zone résidentielle. Tout est calme. Nous sommes samedi et les honnêtes citoyens dorment encore (eux !). Nous passons à deux ou trois reprises sous les câbles du télécabine.

P1030932

Nous sommes les premiers promeneurs du jour… D’où vient cette certitude ? Simple… Nous avons le plaisir de foncer nez en premier dans les nombreuses toiles d’araignées construites au cours de la nuit précédente. Que du bonheur ! Et ce malgré les grands gestes de bras de l’éclaireur !

IMG_0978

Au détour du sentier, nous apercevons le Monte Lema, un peu perdu dans la brume matinale.
Une chose est certaine… Y monter va nous coûter quelques calories…

IMG_0979

Avec un p’tit coup de zoom, l’objectif est plus clair…

P1030934

C’est alors que le mot Montée prend toute sa signification. C’est simple. A partir de ce petit coin de campagne tessinoise, bucolique à souhait, le sentier n’y va plus par quatre chemins.

Il suit la pente de la montage, en belle ligne droite !

IMG_0983

Ce qui veut dire que … heu… oserais-je le dire ? Une fois de plus je me promets de commencer le sport dès le lundi suivant ! Une seule chose à faire : regarder à un mètre devant soi, surtout pas plus loin et enchaîner un pas après l’autre. Et se dire : ce n’est qu’une question de temps.

Et une fois de plus, cette recette fait des miracles. Nous sortons bientôt de la forêt et la pente s’adoucit.

IMG_0987

Nous sommes trempés. Il est 8h56, le soleil est là et le taux d’humidité doit être proche de 70%. Un vrai bonheur.

Nous voici bientôt sur un terre-plein : Pian Pulpito, 1364 mètres.

IMG_0989

Nous suivons la flèche Monte Lema.

Aggregation_02

L’herbe vient d’être coupée… et l’odeur caractéristique qui accompagne l’herbe humide séchant au soleil nous chatouille les narines.

P1030939

De la bruyère pousse sur le bord du chemin,

P1030943

Si si, c’est de la bruyère.

IMG_0998

Et la brume noie l’horizon.

P1030948

L’atmosphère est douce et cotonneuse.

P1030945

Commentaire posté par mon collègue Jonathan : Euh je crois que le dernier bus est passé il y a 20 minutes …

Nous y sommes. Le Monte Lema, à 1621 mètres.

Monte Lema - Tessin - Suisse

Lignes droites.

Aggregation_03

Et son radar météo… La Dôle en miniature.

P1030957

Les premières télécabines arrivent…

IMG_1021

… et déversent une quinzaine de randonneurs, dont certains parlent une langue bizarre…

Nous fuyons au pas de course.

La Forcola d’Arasio.

IMG_1022

Notre voie est toute tracée… Suivre la crête.

Aggregation_04

Le sentier par moment se fait étroit et nous expose au vide. Quelques câbles sont posés, ça et là, et d’ailleurs pas toujours aux endroits les plus critiques.

P1030963

Nous avons réussi à semer nos poursuivants… Au loin, le Monte Lema.

P1030962

Au gré des nuages, la température passe allègrement de 20° à 30°.

P1030966

Nous sommes surpris de rencontrer ici des arbres “ornementaux” que nous trouvons d’habitude dans les jardins et parcs publics.

P1030968

Nous arrivons gentiment à un petit abri, non loin du Monte Zottone

IMG_1041

… et poursuivons en direction du Monte Magino.

P1030970

Le sentier coupe le flanc de la montagne. Nous resterons quelques mètres au-dessous de la crête.

Le mont suivant s’appelle le Monte Magno. A un i près, c’est le même que le précédent ! Puis le Monte Pola et enfin le Monte Gradiccioli.

P1030974

Juste avant d’entamer la montée, un chalet, porte grande ouverte, propose des boissons, du café et des snacks en livre service.

IMG_1050

Nous croyons rêver… Certains n’ont pas perdu la foi quant à la nature humaine.

Aggregation_05

Nous profitons de l’aubaine pour faire l’achat de 2 bouteilles d’Orangina et nous déposons presque religieusement un billet de 5 euros dans le bol contenant déjà quelques billets et piécettes.

(Sur)chargée de deux fois 33 cl de boisson, Stefano n’a aucune difficulté à prendre un peu d’avance.

P1030978

Le Monte Gradiccioli est dans la brume.

IMG_1058

Des yacks nous attendent…

P1030980

Stefano tente de faire copain copain avec un petit veau qui hésite…

P1030985

Un embranchement. Un sentier part sur la gauche, contournant le Monte Gradiccioli. Un autre continue sur la crête en direction du sommet.

Nous continuons par la crête…

IMG_1067

Et sommes bientôt en vue du sommet et de la traditionnelle croix.

Le sol est jonché et quasi recouvert par des excréments de chamois, bouquetins et autres animaux bravant quotidiennement les lois de l’apesanteur.

L’odeur est insupportable. L’air est obscurci par des nuées de fourmis volantes.

P1030987

Autant dire que nous ne restons pas une seconde de plus que nécessaire. Juste le temps de faire une photo du SPOT en train d’envoyer son coucou…

Devant nous, des allemands, avec qui nous discuterons quelques minutes et qui nous avouent avoir eu l’intention de s’arrêter manger un morceau à proximité de la croix. Petite lumière d’espoir rapidement éteinte par l’environnement hostile !

Monte Gradiccioli - Tessin - Suisse

Il est midi. Devant nous, le Monte Tamaro qui nous nargue… Nous calculons le temps qu’il nous faut pour renter et la conclusion tombe : nous n’aurons pas le temps d’aller le chatouiller…

Nous amorçons la descente à proximité du lieu dit du Bassa di Indemini.

Aggregation_06

Nous commençons à chercher sérieusement un coin pour manger (que dis-je dévorer) nos sandwichs. Malgré les deux Clif Bars avalées (à ce propos, la bonne nouvelle est que maintenant nous les trouvons en Suisse, non loin de chez nous… Le prix n’est certes pas le même qu’aux USA mais c’est la loi de l’offre et la demande), le petit-déjeuner est loin.

Au loin, des crêtes que nous nous promettons d’explorer dans un avenir proche. A cet instant, nous décidons d’ailleurs de nous offrir une semaine de vacances au mois d’octobre…

P1030989

L’Alpe Caniglio nous fait un clin d’œil…

IMG_1080

Des bancs, une table ombragée… Que demander de plus ? A table ! Et en plus (et contrairement à d’habitude), c’est du vrai beurre…

Aggregation_07

Il y a même une fontaine…

Merci aux Services Industriels locaux pour l’investissement et la rénovation de cette magnifique étable.

Aggregation_08

Il est presque 14h. Nous poursuivons notre descente et rencontrons d’autres vestiges d’alpages.

Ici, il y a bien longtemps que le bétail ne pait plus… Les arbres ont poussé et progressivement absorbé les prés.

IMG_1115

Nous sortons un bref instant de la forêt pour traverser un champ de fougères. Le vert tendre et lumineux des fougères offre un magnifique contraste avec le bleu du ciel.

Aggregation_09

Là encore, nous sommes les premiers à passer. Aux toiles d’araignées de la nuit s’ajoutent celles de la journée… Aux grands maux les grands remèdes… Une branche agitée avec détermination ouvre le chemin.

Aggregation_10

Nous rejoignons la route un peu avant le village de Vezio.

IMG_1141

C’est le prix à payer pour une belle boucle. Mais en même temps, ces villages très typiques recèlent des trésors.

P1040005

Nous arrivons ensuite à Fescoggia. Ici aussi, les maisons et les églises traditionnelles se mêlent aux constructions plus récentes.

IMG_1147

Stefano, en plein chapardage puis lavage de pommes pas trop mures mais … délicieuses… Mais en même temps, beggars can’t be choosers.

Aggregation_11

Encore une église… La chiesa San Silvestro

Aggregation_12

Nous traversons ensuite le charmant village de Breno. C’est aujourd’hui le jour du Giro Podistico… Beaucoup d’animation, des stands, des sportifs… le tout dans une bonne humeur très méridionale.

Breno, c’est le dernier village avant Miglieglia… Entre les deux, une petite chapelle.

Aggregation_13

Dernier virage…

IMG_1161

et nous y sommes…

IMG_1163

Il est 18h20 lorsque nous déverrouillons la voiture…

Nous avons rendez-vous à 19h30 au restaurant Giardino, non loin de Montagnola. Chic, juste le temps de prendre une douche et de faire une petite sieste, histoire de ne pas s’endormir sur sa pizza !

Heu, en fait… je me suis endormie sur ma glace !

Faune du jour

Une petit bichette, dans un enclos… Elle n’a pas l’air malheureuse mais préférerait certainement gambader en liberté.

IMG_0971

Itinéraire du jour

Autoportraits du jour

Pian Pulpito.

IMG_0991

Au Monte Lema.

IMG_1016

A l’Alpe Canigiolo, à l’heure du pique-nique.

IMG_1096

Galerie d’images