Le Nautilus

Je vous avais parlé du Nautilus dans de mon billet relatant notre balade à Edmaier’s secret. Stefano avait bien senti mon enthousiasme vis à vis de ce lieu mystérieux et avait fait quelques recherches sur le net (Stefano, c’est le champion du googling!). Il avait ainsi glané quelques indices qui nous permettraient de le localiser.

Je resterai très discrète quant à la localisation exacte mais lorsque nous rejoignons la US-89 entre Kanab et Page, nous laissons nos vélos tels qu’ils sont, accrochés aux panneaux du BLM et 15 minutes plus tard nous garons la voiture en bord de piste.

Remarque du 23/12/2017 : les coordonnées GPS du site sont maintenant disponibles sur le web. Nous avons mis quelques liens pour vous aider dans les références externes.

Un fois de plus, nous suivons un wash. Eh oui, les wash sont des sentiers naturels qu’il n’est pas nécessaire d’entretenir. Une aubaine pour le BLM

IMG_9404

Quelques traces de pas… Le secret n’est pas si bien gardé que ça !

IMG_9408

Des traces de sabots également… Mais que peuvent bien manger ces vaches ?

IMG_9407

Au fait, vous ai-je dit que le thermomètre de la voiture affichait 40° lorsque nous l’avons quitté ? Quite toasty, isn’t it?

IMG_9410

Stefano cherche, renifle, dresse les oreilles puis lève la patte…

IMG_9415

Trouvé ! Voici le Nautilus !

Vue sur l'entrée du Nautilus, un tunnel creusé par l'eau et le vent. Près de Kanab, Utah.

Je n’ose y croire : nous y sommes !

P1030591

En noir et blanc, on dirait de la neige… Mais c’est en fait du sable aggloméré. Il suffit de passer légèrement la main pour que des milliers de grain se détachent.

Aggregation_01

Au fait, avez-vous remarqué mon sourire ? Je suis aux anges !

Cela dit, le Nautilus, n’est pas facile à photographier…

Nous manquons de recul et il y a toujours des ombres.

Il faut imaginer une dune de sable blanc, veiné de jaune et d’ocre, coupée en deux par l’eau. Mais la coupure n’est pas nette, comme la trace d’un couteau dans le beurre. L’eau a joué avec le sable, dessinant une spirale.

Voici la sortie de la spirale.

P1030582

Nous faisons très attention à ne rien dégrader… et évitons de gratter les parois involontairement avec nos sacs à dos.

Stefano dans le Nautilus, ce tunnel creusé par l'eau et le vent, qui rappelle une coquille d'escargot. Près de Kanab, Utah.

Un peu plus loin, même dune de sable…

IMG_9436

… sectionnée une seconde fois par l’eau. Mais cette fois, la coupure est plus nette. L’eau a été à l’essentiel… Je veux passer, je passe.

Aggregation_02

Le contraste du sable blanc et des roches rouges est saisissant.

P1030595

Ici, nous devinons la vague blanche que commence à s’enrouler.

P1030599

Nous quittons ce lieu, le laissant tel que nous l’avons trouvé. Nos traces de pas, imprimées dans le sable, disparaîtront avec le prochain orage (qui d’ailleurs n’est pas loin, en dépit du ciel bleu visible sur ces photos !).

Stefano, goguenard et le sourire espiègle, me montre la voiture qu’il a dessinée (je vous laisse imaginer par quel moyen) sur le sable (1)… Quel gamin ! Un dernier regard sur le wash qui mène à cet endroit magique (2).

Aggregation_03

De retour à la voiture, le thermomètre affiche :

IMG_8741

Ce sera d’ailleurs la dernière photo de mon Canon Ixus 860 IS, acheté à Singapour en 2008 sur les précieux conseils de mon collègue de travail Jonathan. Quelques secondes plus tard, il rend l’âme… Il faut dire que depuis que nous sommes partis, il a eu la vie dure. Présent à chaque balade, dans la poche de mon short, sans étui… Je l’ai sollicité pour tous les autoportraits que vous avez pu voir dans ce blog. Malmené par le vent, il est tombé plusieurs fois, dont une fois, mémorable, à Bryce Canyon où il fit une chute de plus de 1m50 pour atterrir dans 5 cm de poussière… Éteint puis rallumé, il reprit du service sans broncher. Ce fut aussi mon seul et unique compagnon durant nos sorties à vélo, accroché à ma ceinture de sac CamelBak. RIP, petit Ixus

Cela dit, 2h42… Encore trop tôt pour rentrer. Nous récupérons nos vélos et nous arrêtons quelques kilomètres plus loin, pour (re) visiter les Toadstools Hoodoos.

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images