Paria et Starlight Arch

Grand ciel étoilé au réveil, dont magnifique journée en perspective.

A la question posée hier « plutôt du plat ou de la montée », j’ai répondu naïvement “Du plat”… Que n’avais-je dit…

Nous partons donc pour la Starlight Arch.

Le début du trail est à 40 minutes de la maison, par la Highway 89 East puis une dirty road vers Pariah.

A l’intersection de la Highway et de la piste… Pariah est une ville fantôme, abandonnée depuis 1931, suite a des crues répétitives ayant détruit les récoltes.

Aggregation_01

Ce fut aussi un haut lieu de tournage de westerns, dans les années 1940.

Emptiness.

IMG_3739

En arrivant aux abords de Pariah, le paysage est effectivement digne d’un décor de western : une vallée verdoyante, bordée par des falaises de roches rouges dont les contreforts sont des dunes de sables striées multicolores. Wow ! J’ai hâte d’être ce soir, lorsque le soleil aura tourné.

IMG_3741

Cette petite butte n’est pas multicolore, mais elle a le mérite d’être au soleil.

IMG_3742

Nous commençons par suivre une piste…

IMG_3745

puis un wash qui serpente tout droit dans la montagne…

Aggregation_02

et qui, lacet après lacet (et il y en a vraiment beaucoup), nous amène au pied d’un Chinle dome.

IMG_3762

De là, il y a un cairn pour donner le point de départ de l’ascension et … débrouillez-vous, pas de sentier officiel. Heu, c’est par où, M’sieur ?

IMG_3760

Nous montons tout doucement et petit à petit les Chinle domes deviennent encore plus beaux.

IMG_3765

Notre mission : monter tout là haut, là où nous voyons l’arche, si haute, si petite et si lointaine….

Aggregation_03

Quand je pense que j’avais demande du plat !!!

La pente est raide, plus de 50 degrés, et le terrain très instable à base de sable et de pierres posées dessus qui ne constituent pas des prises fiables.

Je me cale dans les traces de Stefano, mes yeux rivés sur ses chaussures. La tête vide, je me concentre. Un pas, puis un autre….

La dernière partie de l’ascension demande un peu de scrambling, catégorie 2 a 3. C’est cool, le scrambling.

Nous arrivons sur un replat.

IMG_3770

Elle se situe en haut d’une falaise et il est même très difficile de voir le bleu du ciel.

IMG_3778

Mais ce n’est pas grave. L’arche n’était pas pas une fin en soi. Le paysage aux alentours est magnifique.

IMG_3782

Nous distinguons même Yellow rock.

IMG_3775

Après une pause Clif Bar, nous nous préparons pour la descente.

Serrage des chaussures et stop-tout pour limiter les corps étrangers dans les chaussures.

Si la montée était un exercice purement physique, la descente exige analyse du terrain, recherche du meilleur itinéraire et un équilibre de chamois (ou de dahut pour les Savoyards).

IMG_3786

Pour les deux premiers points, c’est Stefano qui s’y colle, avec brio. Pour le reste, il faut être patient, nous arriverons tôt ou tard en bas !!!!

Nous rejoignons avec bonheur le wash, et le terrain plat qui va avec.

IMG_3793

Il est 16h00 et la lumière est exceptionnelle.

Aggregation_04

Nous revenons tranquillement vers la voiture.

IMG_3797

A plusieurs reprises, nous levons les yeux et avons de la peine a croire que quelques heures auparavant nous étions la-haut.

Non nous n’avons rien payé pour avoir ce paysage.

IMG_3798

Promis… Il suffit juste de se lever le matin.

IMG_3805

Arrivés à la voiture, nous allégeons nos sacs et allons vers le movie set. Ou plus exactement son emplacement car restauré à la fin des années 90, il y été incendié au début des années 2000. Y’a des claques qui se perdent, j’vous le dis (même des coups de fusil !).

IMG_3808

A l’endroit ou s’élevait anciennement la ville de Pariah, il ne reste plus que quelques vestiges, le reste ayant brûlé ou emporté par les crues répétées de la rivière.

IMG_3817

Il reste néanmoins l’ancien cimetière, toujours entretenu par des descendants des premiers habitants de Pariah, qui vivent encore dans les environs.

IMG_3825

En ces temps reculés, il était rare de vivre jusqu’à 30 ans…

IMG_3824

J’imagine les habitants se levant chaque matin avec ce paysage… Étaient-ils sensibles à sa beauté ou les tracas quotidiens étaient tels que seul l’essentiel comptait.

IMG_3828

Le lit de Pariah river.

IMG_3830

Les derniers vestiges de ce que fut la ville de Pariah

IMG_3834

Allez, une petite dernière pour la route…

IMG_3838

Nous reprenons la voiture et remontons vers la Highway 89. Au loin, la Pariah river.

IMG_3851

Ce soir, nous retournerons chez notre chinois préféré… (bon c’est aussi le seul restaurant chinois de Kanab…).

Galerie d’images