King of Wings – Ah-Shi-Sle-Pah

Nous sommes de retour au Nouveau-Mexique avec un programme chargé : poursuivre l’exploration de wilderness areas et en découvrir de nouvelles. Nous commençons par Ah-Shi-Sle-Pah, à peine chatouillée lors de notre précédente visite. Mais aujourd’hui, nous avons un but précis : King of Wings.

Notre première visite à Ah-shi-sle-pah nous avait laissé sur notre faim. Les conditions météorologiques n’avaient guère été propices à de belles photos et le vent glacé nous avait fait écourter notre visite.

Nous avions donc bien l’intention d’y revenir afin d’y continuer notre exploration en espérant que le soleil soit plus généreux et les températures plus clémentes.

A 8h46 la voiture est verrouillée et les Two Swiss Hikers sont prêts. Il fait un tout petit peu plus que 0° C mais nous savons que nous terminerons dans l’après-midi avec plus de 15° C. Nous apprécions ce petit air frais, le plus frais que nous ayons eu de l’hiver, totalement inexistant à Houston cette année.

Ah-shi-sle-pah Wilderness Area – New Mexico

Ce panneau tout frêle, au milieu de la piste, est sensé empêcher les voiture de passer. Au vu des traces de pneus qui le contournent, nous comprenons que son pouvoir de dissuasion est proche de 0. Ou 1 car nous, nous nous sommes arrêtés avant.

Nous retrouvons cette cabane. Du drapeau, déjà en piteux état il y a 3 ans, il ne reste que des lambeaux.

Devant nous, rien. Tout ce que nous aimons. Du plat certes, mais le grand vide.

On remarquera les gants et la tête couverte de Stefano. Il fait donc vraiment froid !

Le premier challenge de la journée consiste à trouver un moyen de passer de l’autre côté de cette clôture, si possible sans nous baisser ou pire devoir enlever nos sacs.

C’est chose faite après quelques centaines de mètres. Il ne nous reste plus qu’à descendre dans la dépression et à commencer notre exploration.

Nous sommes excités comme des gamins. Nous avons deux zones particulières à explorer aujourd’hui : Kings of Wings et Valley of Dreams. Stefano a trouvé un vague tracé sur un site allemand. Les Badlands du Nouveau Mexique sont bien plus fréquentés par les européens que par les locaux. La plupart des locaux n’ont d’ailleurs jamais entendus parler de Ah-shi-sle-pah.

Les premiers hoodoos se matérialisent.

Le corps de ces derniers n’est composé que du sable. Lorsque nous les caressons, des milliers de grains de sable se détachent.

La diversité de matière est fascinante.

L’imagination de Mère Nature n’a pas de limite.

Pas de limite, ai-je dit. La preuve, un hoodoo bleu.

Lorsque nous rencontrons nos premiers troncs pétrifiés, nous ne sommes guère surpris. L’Arizona et ses forêts pétrifiées ne sont pas très loin.

Par contre, certaines souches sont encore plantées en terre (ou plutôt en sable).

La végétation est plutôt rare. Coup de chapeau à cette fleur solitaire.

Depuis que nous avons quitté la voiture, nous nous dirigeons résolument vers l’ouest. Il est temps d’obliquer vers nord pour aller voir ce fameux roi des ailes. Nous traversons une grande zone herbeuse en suivant un social trail (un sentier dessiné et utilisé par du bétail et autres bêtes sauvages).

Au loin, quelques vaches et leurs veaux. Un ou deux taureaux également. Autrement dit, une très mauvaise combinaison. Nous restons donc du bon côté de la clôture, quitte à parcourir quelques centaines de mètres supplémentaires. Nous pensons être à l’abri de toute mauvaise surprise jusqu’à ce qu’une énorme brèche dans la clôture nous ramène à la réalité : les vaches peuvent aller où elles veulent, elles sont les maîtres de lieu. Il ne nous reste plus qu’à nous écarter encore un peu.

Nous avons laissé les vaches derrière nous. Au vu des empreintes de sabots visibles ça et là, nous savons qu’elles vont partout, y compris sur les dunes.

King of Wings se dessine…

Le voici.

What? Tout ce raffut pour cette vulgaire pierre plate posée sur un rocher?

Non  non, regardez un peu mieux…

C’est effectivement une aile, mais une aile delta, asymétrique dont une des extrémités jaillit à plus de 3 mètres du centre.

Le tout dans un environnement jaunâtre et gris. Une merveille…

C’est le parfait endroit pour envoyer le message SPOT du jour.

Les abords sont également intéressants.

Beaucoup de petits hoodoos en devenir…

Voilà… Nous avons fait le tour et gaspillé suffisamment de pixels… Il est temps de continuer l’exploration de Ah-shi-sle-pah et plus précisément de Valley of Dreams.

Autoportraits du jour

King of Wings.

Références externes

En anglais
En allemand

Galerie d’images