Ah-Shi-Sle-Pah

Ah-shi-sle-pah. Ca ne s’invente pas. C’est une wilderness area très proche à vol d’oiseau de Bisti et De-Na-Zin. Proche certes, mais très différentes géologiquement : formes, couleurs et matières sont atypiques.

Aujourd’hui, le mot du jour est « prudent ». Comme hier, avant hier et avant avant hier d’ailleurs. Car tout le monde sais que lorsque le soleil est au zénith, le lapin, prudent s’abrite. Bon si vous ne comprenez rien, pas grave. C’est une de nos private jokes.

Je continue sur ma lancée… Hashish ? Hashish j’ai pas ! Elle ressortira quelques dizaines de fois aujourd’hui.

Ah-shi-sle-pah. Ça ne s’invente pas. C’est une wilderness area très proche à vol d’oiseau de Bisti et De-Na-Zin. Elle est beaucoup plus petite (un quart environ) que les deux autres et est traversée d’Est en Ouest par un wash, le Ah-shi-sle-pah wash. Ah, si seulement la géographie du réseau fluvial de France était aussi simple : la France est traversée  par une rivière, la France.

Stefano a bien préparé le parcours. Nous avions fait chou blanc il est a 3 jours et nous étions retrouvés à De-Na-Zin, pour mon plus grand bonheur d’ailleurs. x miles sur cette piste, y miles sur cette autre piste, … puis, nous y sommes.

Au passage quelques ânes nous saluent.

IMG_3220

Là, c’est Stefano de dos… Ça ne rigole pas. Il fait vraiment froid ce matin, moins de 3 degrés, c’est certain. Le vent qui souffle accentue encore cette sensation de froid.

IMG_3221

Moi je vous dis : pas facile, le boulot du BLM.

IMG_3223

La wilderness area est là, au bout de la piste.

IMG_3225

Les premiers hoodoos se profilent à l’horizon.

IMG_3229

Que la fête commence !

P1020085

D’aucun pourrait penser que toutes les wilderness areas se ressemblent. Que nenni ! Chacune d’elle possède ses propres caractéristiques. Ah-shi-sle-pah ne déroge pas à cette règle.

D’abord, il y a peu de dénivelé.

IMG_3234

Ensuite, tout est plus arrondi.

IMG_3237

Au milieu, Stefano en mode grenouille : qui du soleil ou des nuages va gagner ?

IMG_3239

Les lignes sont infiniment douces.

IMG_3241

Si douces que, lorsque un hoodoo apparaît, nous sommes presque surpris.

P1020088

Nous suivons les bords intérieurs de la wilderness area.

IMG_3268

Nous retrouvons maintenant des dunes qui ressemblent plutôt à des vagues ou à des bulles.

IMG_3281

Et puis, le soleil sort, franc… Et là, allez savoir pourquoi mais tout devient encore plus beau.

IMG_3282

C’est le moment que choisit Stefano pour se rappeler qu’il a laissé son porte-cartes de crédit dans la voiture. Pas bien ! Nous ne ferions pas cela en Suisse, à Houston il ne faut même pas y penser et ici… ben on ne sait pas trop mais comme on dit, l’occasion fait le larron. Nous avons vite appris que les vitres de voiture ne constituent pas une barrière infranchissable.

Nous amorçons donc un demi tour vers la voiture. Better safe that sorry.

Nous passons par une zone très sablonneuse où le vent a laissé ses marques.

IMG_3279

Au loin des chevaux paissent.

IMG_3285

Ici, les hoodoos sont moins bien finis, plus « bruts de fonderie » comme on dirait chez nous.

P1020109

La voiture est par là, quelque part…

IMG_3291

Nous nous sommes rapprochés des chevaux. Ils ont arrêté de paître et nous observerons un long moment.

Nous nous demandons : des chevaux peuvent-ils charger comme des taureaux ? Nous n’en avons aucune idée.

IMG_3295

Quelques fragments de bois pétrifiés gisent sur le sol. Il m’a même semblé voir des os. Je découvrirais, lors de la rédaction de ce billet, que cette zone est réputée pour abriter des os d’animaux préhistoriques.

P1020122

Emptiness

IMG_3309

La boucle que nous faisons pour revernir à la voiture nous emmène vers une section de Ah-shi-sle-pah où la densité de hoodoos s’intensifie.

Nous nous promettons de revenir.

IMG_3328

La piste, pour revenir à la voiture.

IMG_3356

Et au bout, la voiture, avec des vitres intactes et le porte-carte à l’endroit où il a été oublié.

Nous nous offrons une petite sieste, histoire de dire que nous ne sommes pas rentrés à la voiture pour rien …

Le ciel semble se découvrir. Nous repartons vers Ah-shi-sle-pah, cette fois côté Ouest.

IMG_3375

Derrière nous un grand trou de ciel bleu laisse passer les rayons (et la chaleur) du soleil. Devant, y’a encore un peu de boulot !

IMG_3376

C’est totalement différent de ce que nous avons vu ce matin. Le sable est verdâtre.

P1020161

Nous faisons une petite pose, à l’abri du vent et envoyons le message SPOT du jour…

IMG_3401

… avant de prendre un peu de hauteur.

IMG_3408

Palette de couleurs naturelles.

P1020171

Nous trouvons un énorme morceau de tronc entre deux dunes. Je me dévoue pour donner une idée de sa taille.

P1020177

Autruche…. C’est le mot qui nous est venu à l’esprit lorsque nous avons aperçu ce hoodoo.

IMG_3425

Puis, ici, c’est plutôt Woody woodpecker.

P1020194

Il y a un intrus sur cette photo. Cherchez bien !

P1020188

Ce champ de hoodoos est magnifique. Ce sera le clou de la journée.

IMG_3439

Ici c’est une usine à hoodoos : ils sont encore sur les chaînes de montage, bien alignés, tous pareils.

IMG_3447

Le contrôle qualité est passé par là : ces deux-là sont au rebut.

P1020202

Nous reprenons gentiment le chemin de la voiture. Le froid est encore mordant et nous avons hâte de nous mettre au chaud.

Nous décidons de couper par les dunes.

IMG_3449

Pas si simple que cela… Elles sont entrecoupées de petits canyons infranchissables.

Nous sommes surpris d’y trouver des traces de chevaux. Nous qui pensions être à l’abri d’une attaque d’équidés.

IMG_3451

Stefano me dit : suivons ces traces car les chevaux, ils savent !

Leurs traces nous amènent dans un endroit que nous appellerons le Grand Désordre. C’est joli mais très fouillis.

IMG_3455

Étranges, ces veines jaunes qui coupent verticalement les dunes.

P1020208

Nous repartons sur les dunes.

P1020206

Voilà, nous sommes sortis de Ah-shi-sle-pah.

Regardez bien la composition de la végétation : c’est le menu quotidien des chevaux, ânes et bétail du coin.

IMG_3462

Cabane (et drapeau) en attente de jours meilleurs.

IMG_3464

Une voiture est garée à côté de la nôtre. Colorado (enfin ce que dit la plaque). Nous n’avons pas été les seuls fous à sortir aujourd’hui !

Autoportraits du jour

Au sortir de la voiture… Comment dire… Il ne fait pas chaud.

P1010051

Lorsque nous rentrons pour aller chercher le porte-cartes de crédit. Il ne fait toujours pas chaud !

P1010053

Après la sieste… A en croire notre accoutrement, il n’y a pas eu beaucoup d’amélioration du côté des températures.

P1010057

Galerie d’images