Moab Area

Dump Panels

Pour terminer cette magnifique journée à explorer les alentours de Hidden Valley, Stefano nous conduit à des panneaux de pétroglyphes tout proches de Moab. Si proches même qu’ils sont à proximité d’une décharge à ciel ouvert. D’où le sobriquet qui leur a été donné : Dump Panels.

Hidden Valley

Hidden Valley. Une oasis au mileu du désert. Un lieu improbable. Nous la découvrons pour aller revoir des pétroglyphes vus en 2012. Par contre, comme la marche d’approche est plus courte, nous aurons beaucoup de temps pour explorer. Notre obstination va porter ces fruits : nous découvrons un panneau confidentiel.

The Solstice Snake Panel

C’est encore une journée bien remplie. Nous commençons par suivre Pritchett Canyon avant de le quitter et de nous enfoncer vers l’inconnu pour trouver The Solstice Snake Panel puis The Warrior Panel. De retour sur Moab, nous faisons un petit détour par le Golf Course Rock Art Site pour terminer par Mill Creek Canyon.

The Captive Goat Panel

Nous faisons un hit and run à The Owl Panel et The Captive Goat Panel pour avoir une meilleure lumière qu’hier. La montée se fait dans les éboulis sous la fraîcheur du matin. L’air est parfaitement pur et aucune pétarade de jeep ou de moto ne vient troubler la tranquillité des lieux.

Moab Maiden Panel

Ce sera notre dernière étape de la journée. Une petite marche nous amène au Moab Maiden Panel. Ce panneau est composé d’un dessin unique, représentant une forme anthropomorphique avec deux cercles là où pourrait se trouver la poitrine d’une femme. Nous irons ensuite voir une petite ruine et d’autres pétroglyphes.

The Owl Panel

Amasa Back trail. 2012. Une belle balade à VTT qui nous avait amenés au bord d’une falaise surplombant le Colorado. 2018. Une petite montée pour accéder au pied de la falaise et découvrir The Owl Panel, un panneau de pétroglyphes aux silhouettes surdimensionnés.

Big Horn Sheep Panel

Big Horn Sheep Panel se situe un niveau plus haut que le pied des falaises qui bordent le Kane Creek Boulevard. La montée est courte mais intense, jalonnée d’autres panneaux loin d’être insignifiants. Dommage que the Big Horn Sheep Panel ne puisse être admiré que de loin, car inaccessible.