The White Mesa

Deux crêtes parallèles entourant une zone de dunes ressemblant à des cratères. Sur chacune des crêtes, dont la forme rappelle l’épine dorsale d’un dragon, des trails de VTT entaillent la surface blanche du sol.

J’ai supplié Stefano de revenir ici…

C’est vrai qu’à VTT la randonnée aurait été plus excitante mais moi je voulais vraiment revenir ici. Ce n’était pas un caprice, juste l’envie de revoir ce coin, proche de Bernalillo que, en 2012, nous avions parcouru en vélo d’abord, puis à pied : le billet s’appelle Sur le Dos du dragon. Dragon Back, White Mesa… c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

Stefano n’est pas très enthousiaste mais il y a une chose que j’admire chez lui… Il fait comme si de rien n’était. Mais après plus de 24 ans de vie commune, je commence à le connaître par cœur et donc peux affirmer ce qui précède.

8h07. Nous ne sommes pas les premiers. Le ciel est … bleu bleu bleu, l’air limpide et frais. Une magnifique journée en perspective.

IMG_2721

Stefano me dit avec un sourire espiègle… Hum, je me rappelle que là, tu as un peu tiré la langue…

IMG_2723

Heu, comment dire… Je suis un diesel… J’ai donc besoin d’un bon échauffement avant de pourvoir tout donner… Et, il est où, l’échauffement lorsque la montée commence à 5 mètres de la voiture !!! ;-)

IMG_2724

C’est parti pour 4 heures de randonnées. Je ne suis pas certaine que Stefano se souvienne du temps  nécessaire pour effectuer la boucle. Laissons cela dans l’ombre.

IMG_2728

D’autant que je vois que Stefano apprécie vraiment le paysage. Mais, en même temps, comment ne pas aimer ce magnifique paysage ?

IMG_2729

Le sentier est beaucoup plus abîmé qu’il y a deux ans. Par endroit, ce n’est plus un single track mais une autoroute.

IMG_2731

Je me demande bien pourquoi cette mesa s’appelle la White Mesa.

IMG_2733

Ce passage avait mis tout le monde d’accord, diesel ou pas diesel : à pied, en poussant le vélo !

IMG_2737

10h. Nous sommes au bout de la crête, à mi-parcours. La rivière s’appelle Rio Salado.

IMG_2740

L’entre-deux crêtes et le sentier qui commence dans la cuvette.

IMG_2741

Les sources sont en vue.

IMG_2742

Dommage, ces 3 poteaux sur la gauche… Dommage aussi les fils qui y sont accrochés. Nous nous consolons en nous persuadant que le développement de la zone s’est sans doute fait suite aux pistes construites pour électrifier et industrialiser la région.

IMG_2743

Strates de travertine…

P1010845

Et voici une belle palette de peintre.

P1010848

Nous attaquons pour de bon la montée sur la crête opposée.

Voici un tour d’horizon.

P1010852

Stefano, en plein travail d’élargissement d’un filet d’eau.

IMG_2761

A chaque fois que nous voyons un arbre mort, nous ne pouvons nous empêcher de penser à ma p’tite sœur. Nous lui dédicaçons toutes les photos de ce type.

IMG_2763

Nous suivons une variante de sentier qui nous emmène au milieu de nulle part.

Difficile de croire que des vélos passent ici.

IMG_2767

Nous nous débrouillons pour rejoindre au plus vite le sentier officiel.

Au fond, El Cabezon (la grosse tête).

IMG_2768

Un vélo, je veux un vélo !

IMG_2769

Mur naturel.

P1010854

La White Mesa, à 180°.

P1010857

Nous arrivons à la voiture vers 12h30. Il nous reste une graaaande demi-journée devant nous. Chic !

Sur les 8 voitures parquées, 7 sont des Toyotas. Sur les 7 Toyotas, 6 sont des pick-ups. Enfin, parmi ces 6 pick-ups, 3 sont du même modèle. C’était la statistique du jour !

Flore du jour

Oui, je sais… Ce n’est pas vraiment une fleur mais… il est magnifique.

P1010851

Autoportraits du jour

A proximité des sources.

P1010031

Près d’un mur naturel de pierres.

P1010032

Références externes

En anglais

Galerie d’images