Road Canyon

Peut-on parler de routine de vacances ? Mais oui… bien sûr… Réveil par le réveil (bon un iPhone 4 en l’occurrence) vers 6h15. Pour la petite anecdote, c’est Stefano qui règle le réveil et qui m’a avoué l’avancer de quelques minutes chaque jour, histoire d’avoir des journées plus longues. Lorsque le réveil sonne, la première demi-seconde lucide est une pensée “Non, c’est trop tôt !”. La seconde moitié de seconde (!!!) est “Chic, de nouvelles aventures”.

Nous voici donc habillés et restaurés à 8h tapantes, près pour le 80 km de route qui nous attendent.

Départ en direction Cigarette Spring Road, quelques kilomètres après la Ranger Station sur la UT-261.

Sur la UT-95, un petit coin de terre particulièrement beau.

IMG_7083

Cigarette Spring Road, c’est la piste qui part à l’est, tandis que vers l’ouest part la Slick Horn Road, qui nous a amené, il y a quelques jours, au départ du Governement Trail et Big Man Panel.

La piste est en bon état et nous arrivons au trailhead de Road Canyon sans encombre.

Une courte marche d’approche nous permet de nous approcher du rim.

IMG_7086

La descente dans le canyon se fait via un vague sentier, que matérialisent ça et là quelques cairns…

IMG_7088

L’air est limpide ce matin et le ciel immaculé. Comme tous les matins, me direz-vous. Oui mais chaque matin est différent du précédent, tout simplement parce qu’il est tout neuf !

IMG_7089

Lorsque le sentier se perd, Stefano n’hésite pas une seule seconde et apporte sa contribution. Et hop, un cairn de plus. Bel effort !

IMG_7093

Nous voici en bas.

Les parois bordant le wash ne sont, pour l’instant, pas très hautes.

IMG_7096

Quelques hoodoos veillent, patients et impassibles, sur le site.

IMG_7098

L’abondance de végétation nous oblige à prendre un peu d’altitude pour continuer notre progression, d’autant qu’au loin, nous avons aperçu quelques ruines.

Et voici les Fallen Roof Ruins. Construites dans un repli de la paroi, quelques couches du «plafond» se sont effondrées, donnant un effet de couleur étonnant …

Merveilleuses ruines de Fallen Roof Ruin, dans Road Canyon, près de Blanding, Utah.

L’état de conservation de ces greniers est remarquable, sans doute à cause de l’abri offert par le plafond.

IMG_7107

Après avoir gaspillé quelques pixels (si peu…), nous reprenons notre marche.

Bientôt, la configuration du terrain nous empêche de rester ainsi, à mi hauteur. Nous redescendons dans le wash

Ces montées-descentes ne sont pas sans effet sur l’état de fatigue de nos jambes. Pour parler franchement, “ça casse !!!”.

IMG_7114

Et je monte, et je descends, et je remonte, et je redescends…

Aggregation_01

Très rapidement, un petit grenier, à flanc de falaise, attire notre attention.

IMG_7118

A proximité, ces marques… 12, pour être précis.

Une signature, une date, une direction, une indication quelconque ? Impossible de savoir.

P1010775

Quelques centaines de mètres plus loin, nouvelle rencontre. Cette fois, nous comprenons comment les greniers été fermés, mettant ainsi à l’abri la nourriture stockée.

La « porte » est encore visible !

IMG_5104

Plus loin, changement d’architecture…

Ce ne sont plus des pierres empilées, mais des structures de bois recouvertes de boue. Quelle abondance de témoignage du passé !

IMG_7122

Les structures de bois sont très élaborées (1). Nous interprétons ce cercle de cailloux comme étant une signature (2). Le grenier, vu dans son environnement (3).

Aggregation_02

Nous redescendons dans le wash pour quelques centaines de mètre.

Stefano repère quelque chose, à mi-falaise. Nouvelle découverte !

IMG_7132

A nouveau niché sous un dévers de falaise, d’autres ruines, en assez mauvais état. Cependant, la forme de la construction nous fait dire qu’il s’agit certainement d’un kiva. Les principaux indices sont là : construction circulaire et toit de branches.

IMG_7133

Et non loin encore un grenier…

IMG_7135

Nous repartons, notre cheminement toujours intimement lié au terrain…

IMG_7143

Mieux vaut ne pas penser à ce qui se cache parmi ces herbes !

IMG_7145

Monter, descendre, remonter afin longer la falaise et éviter ainsi un pour-off puis redescendre, … Le terrain est tellement varié que le temps s’envole.

Aggregation_03

Certains passages sont aériens.

Le sentier nous semble encore plus étroit lorsque nous découvrons de grosses empreintes : certainement un mountain lion…. Peu rassurant, même si la probabilité d’un face à face en plein jour est très faible.

IMG_7162

Néanmoins, une chose est certaine : nous sommes tout seuls dans le Road Canyon, et tout petits…

IMG_7168

Le GPS nous annonce la destination finale à quelques centaines de mètres.

Aggregation_04

Un dernier contour à passer et…. nous y voilà !

Sept kivas, en plus ou moins (surtout moins) bon état, alignés dans un repli de roche.

Stefano prends des photos sur le site des Seven Kivas Ruin, dans Road Canyon.

Certains peuvent à peine être discernés (1) (2) alors que d’autres sont encore presque intacts (3)….

Aggregation_05

De vagues chaînes tentent de protéger ce qui reste du site.

Seven Kivas - Road Canyon - Cedar Mesa - Utah

Quoiqu’il en soit, le site est magnifique.

C’est le moment de penser au retour. Deux alternatives : la première, revenir sur nos pas, la seconde, remonter sur le rim et revenir à la voiture par une piste.

Sans hésiter, nous optons pour la seconde, toujours partants pour une boucle (belle, la boucle, de préférence !).

IMG_7180

La remontée vers le rim se fait via le lit d’un wash, qui descend assez sec dans le canyon. La pente est raide, certes, mais le slickrock rend la marche facile. Dans du sable, l’histoire aurait été bien différente.

A nouveau, quelques cairns éparpillés nous donnent une direction générale. Pour le reste, nous faisons appel à notre bon sens et au simple fait que plus nous montons, plus nous nous rapprochons de l’objectif ! Vive le scrambling

Pause à mi-chemin, suants et un peu (seulement un peu ) essoufflés…

IMG_7186

Au bord du rim, nous trouvons une tente. Personne mais il semble que les campeurs se soient installés pour quelques jours : grosses glacières, stock de boîtes de conserve, sans oublier les bières… Tout y est, y compris table et chaises. Des traces de pneus témoignent que tout n’a pas été amené à dos d’homme.

Effectivement, la piste n’est pas loin, piste qui serpente tout droit au milieu d’une Pygmy Forest.

IMG_7187

Même si la terre (ou plutôt le sable) est aride et sèche, elle est néanmoins habitée, comme en témoigne cette bestiole, rencontrée au détour du chemin.

Issue assurément d’un croisement incertain entre un scorpion, une abeille et… allez, soyons fous, une araignée, elle mesure 6 bons centimètres.

Par hasard, en préparant nos vacances de février 2014, Stefano est tombé sur une photo dans un blog nous permettant d’identifier la bête : c’est un cricket de Jerusalem.

IMG_7194-1

Nous distinguons deux dards sur son postérieur. Nous échangeons un regard qui en dit long… Combien de créatures similaires avons-nous dérangées au fil de nos balades, dans les herbes hautes et humides au travers desquelles nous progressons en aveugle ?

Une conclusion s’impose : mieux vaut oublier l’existence même de ce genre d’insectes. Elles n’existent pas. D’ailleurs,  vous avez vu quelque chose, vous ?

Il nous faut près de une heure et demi pour rejoindre la voiture… Nous apprécions le fait de marcher sur un terrain plat et stable, après les kilomètres parcourus dans la broussaille et la caillasse très accidentée du fond du wash.

A peine arrivés à Blanding, direction the Old Tymer, sans passer par la case douche. Nous sommes tellement affamés que nous avons mangé les chevaux, mais sans les selles…

IMG_5118

Pause digestion, avec un ventre bien plein et rebondi et à la peau bien tendue… Merci qui ?

IMG_5119

Autoportraits du jour

Lors de la pause de midi…

IMG_5109

et à l’heure du goûter, au site des Seven Kivas.

Stefano et Marie-Catherine à Fallen Roof Ruin en 2011.

Et puis, au même endroit, mais en mode biricchini.

IMG_5113

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images