Spring Canyon – 2012

Nous ne pouvions pas nous arrêter à Capitol Reef sans repasser par Spring Canyon. Nous y avions effectué une randonnée en 2009. Durant les mois qui suivirent, si j’avais des soucis qui m’empêchaient de m’endormir, il suffisait que je revive cette balade pour que la sérénité reprenne le dessus et que je m’endorme comme un bébé. Il y a des souvenirs comme ça…

Le ciel est bleu et limpide et la lumière parfaite. Encore une journée qui s’annonce extraordinaire.

Tout comme en 2009, nous choisissons le chemin le plus long pour nous mener à l’entrée du canyon. Ce chemin a plusieurs avantage. D’abord, il monte, et il monte raide, ce qui a le mérite de nous échauffer. Ensuite, dans un moment, nous surplomberons Chimey Rock, une formation rocheuse emblématique de Capitol Reef.

Ce sentier à un nom : Chimney Rock Loop.

Un jour (mais pas aujourd’hui), nous tenterons d’aller jusqu’au bout du canyon et de rejoindre la rivière. Le seul bémol qui nous retient aujourd’hui et qui nous a retenu en 2009 est l’état de la rivière, car il faut la traverser pour rejoindre la route. Selon le débit et le courant, sa traversée peut se révéler un peu problématique. Le retour en stop n’est qu’une peccadille.

La lumière est contre nous et donc pas de photo de Chimey Rock. Espérons qu’elle soit plus coopérative au retour .

Les rochers rouges me remplissent de joie. Alors quand il y a des arbres morts en premier plan, le bonheur est absolu.

L’entrée de Spring Canyon.

Ce qui rend ce canyon si merveilleux sont la hauteur et la couleur des falaises qui le délimitent.

Jugez plutôt.

Nous nous sentons très petits, mais sans nous sentir oppressés. Ce canyon est tout simplement parfait !

Certains cottonwood trees ont réussi à atteindre une taille respectable.

Un véritable décor de carte postale.

Par endroit, un filet d’eau vient s’installer dans le lit du creek, mais ce n’est jamais pour longtemps.

D’ailleurs, nous voici arrivé à la source. Elle est abritée sous une alcôve.

Ce ne sont que quelques gouttes mais elles doivent être une manne pour les petits animaux des alentours. La photo qui suit est absolument pourrie, mais je n’ai rien de mieux pour illustrer le goutte à goutte.

Comme nous avons le temps, nous décidons de continuer notre exploration. Si nous avions vraiment, mais vraiment du temps, nous pourrions continuer et rejoindre Torrey. Mais il nous faudrait dormir à la belle étoile.

Après environ une heure, nous nous décidons à faire demi-tour.

Le peu de dénivelé (ou plutôt l’absence total de dénivelé) nous permet de profiter un maximum du paysage, qui, contrairement aux apparences, est très varié.

Certains passages sont moins encaissés que d’autres, nous permettant d’avoir une vue plus dégagée.

D’autre fois, nous devons trouver notre passage parmi la végétation. Car ici, point de sentier. Nous suivons le lit du creek.

Nous sommes ressortis du canyon.

Avant de rejoindre le Chimey Rock Loop, nous faisons un petit détour pour une belle vue de Capitol Reef.

C’est incroyablement beau.

Un peu plus sur la droite, nous distinguons la route qui longe les falaises.

Et voilà Chimney Rock. Bon, la lumière a oublié sa promesse de ce matin, à savoir montrer un peu plus de bonne volonté. Le parking et la voiture sont visibles, légèrement à droite de Chimney Rock.

Nous descendons tranquillement, profitant pour jouer un peu les touristes.

Au parking, la vue sur Chimney Rock est enfin propice à quelques belles photos.

Allez, c’est la fête !

Les vélos sont encore là. Ouf !

Demain, nous quittons Capitol Reef pour d’autres aventures…

Autoportraits du jour

Stefano et Marie-Catherine quelque part dans Spring Canyon, à Capitol Reef National Park, dans l'Utah.

Lors d’une pause Clif Bar.

Et enfin, ben, quelque part dans le canyon… On ne sait pas trop où. Mais ce qu’on sait, c’est qu’on est heureux !

Références externes

En anglais

Galerie d’images