Lilly

Hier, le vent glacial et la température polaire ont réussi à nous dissuader d’une balade dans le Jura. Et ce malgré un grand ciel bleu.

La température était de -6° sous abri, avec une vilaine petite bise accentuant la sensation de froid. Tout accros et mordus que nous sommes, faut quand même pas dé..nner !

Aujourd’hui, le vent est tombé… Et ça, ça change tout !

Entre le fitness et une marchouillette en raquettes dans le Jura, le choix est facile. A 12h30, nous sommes au camping de Bassins, raquettes au pied (1).

Les premières centaines de mètres se font au pas de course, histoire de chauffer les machines et de pouvoir enlever une couche ou deux de vêtements au plus vite (2).

Jeux de lumière (3).

Aggregation_06

La neige est très agréable. Très poudreuse et très légère. C’est vraiment un plaisir.

IMG_5880

Nous avons l’impression de marcher sur du coton…

IMG_5885

Même la lumière est un peu laiteuse.

IMG_5883

Nos traces…

IMG_5894

C’est là que Lilly vient nous rejoindre… (bon en fait, nous ne connaîtrons son nom que bien plus tard…).

Nous croisons un randonneur et ce que nous pensons être son chien. Mais le chien se joint rapidement à nous, sans se faire rappeler par son maître.

IMG_5897

C’est un chien très indépendant… En fait, il ne cherche pas les caresses et s’enfuit dès que nous l’approchons à moins d’un mètre. Mais il nous suit dans notre progression, suivant sporadiquement la trace qui d’un lapin, d’une biche, … Il s’arrête fréquemment pour lécher ses coussinets sur lesquels s’accrochent des petits (voir des gros) glaçons.

IMG_5900

Arbres solitaires.

Aggregation_02

Il est 14h30. Direction : le Mondion. Le chien est toujours là.

Lilly... (1) (3). Lorsque le vent joue avec la neige (2)…

Aggregation_03

Le Mont Sâla au loin…

IMG_5909

… puis d’un peu plus près.

P1000326

Nous arrivons au chalet du Mondion. La neige a été malmenée par le vent.

IMG_5911

Le chalet du Mondion.

IMG_5914

Nous faisons une pause thé chaud et Clif Bar près d’un petit chalet privé, non loin de là. Relax, nous admirons la chaîne du Mont-Blanc.

Aggregation_04

Notre compagnon du jour est toujours avec nous, se léchant sans répit les pattes. Il ne vient même pas quémander un bout de nourriture. Trop cool, ce chien !

IMG_5919

Il est 15 heures. Nous amorçons la descente.

IMG_5921

La présence du chien est très plaisante. Ah, si nous avions un grand jardin, nous aurions sans doute un chien. D’autant que Stefano a grandi avec des chiens pour compagnons.

IMG_5925

Les ombres s’allongent.

IMG_5929

Le trio du jour !

Aggregation_05

Nous arrivons à la voiture à 16h30.

L’attitude du chien change alors du tout au tout… Il se rapproche de nous, se laisse caresser et nous regarde avec des yeux très expressifs. Le contact est établi ! Il ne veut vraiment pas rester ici tout seul. Nous parvenons à lire le texte inscrit sur sa médaille. Lilly et un numéro de téléphone que nous appelons sans attendre. C’est le Restaurant du Marchairuz qui nous répond. Oui, la chienne manque à l’appel et nous nous donnons rendez-vous à la poste de Bassins.

Son maître nous informe que Lilly ne monte pas dans les voitures. Bon en fait, ça tombe bien, je voyais mal un chien entrer dans MA voiture ! Lilly, t’es sympa, mais y’a des limites à tout !

Le plan d’action est le suivant : pendant que Stefano range le matériel, je pars en courant vers le village avec le chien sur les talons.

La synchronisation est parfaite. J’arrive à la poste, une Renault arrivant au même moment me fait signe et Stefano nous rejoint quelques secondes plus tard. Ses maîtres nous racontent que le chien est parti le matin en suivant un randonneur. Remerciements, au-revoir à Lilly, et nous redescendons vers Prangins.

Autoportraits du jour

A proximité du Bugnonet.

IMG_5875

Près du Chalet du Crot.

IMG_5896

Galerie d’images