Snowshoeing

La Glutte

C’est le weekend de Pâques. 4 jours de repos avec un grand R. J’irai même à dire repos forcé vu la météo. Aujourd’hui c’est le seul jour annoncé sans pluie/neige. Je propose de monter à la Dôle. Ce sera vraisemblablement notre dernière sortie en raquettes pour 2018, alors autant qu’elle soit mémorable.

Grand Cunay

A St-George, il n’y a quasiment plus de neige. Les bords de la route qui monte au Marchairuz sont à nu. Au parking du Sapin à Siméon, 2 voitures, dont la nôtre. Bonne surprise. Il a neigé, récemment. 10, voir 15 cm de neige fraîche qui deviendra du plomb après que le soleil ait percé les nuages pendant 2 minutes. Sans doute notre plus longue balade en raquettes. 20 km.

La Perroudaz

Il a neigé en plaine. Et pas qu’un peu. Près de 15 cm. Hier, samedi, le temps était maussade, avec quelques averses de neige. Le ciel s’est ouvert vers 16h. L’éclaircie ne devait durer que jusqu’à 10h aujourd’hui. Allez savoir grâce à qui ou à quoi, elle bénéficié d’une rallonge inespérée : la pluie n’arrivera pas avant 17h.

Les Combes

Il ne sera pas dit que la bise nous fait peur (un peu si quand même…). Nous en profitons pour sortir nos doudounes un peu plus chaudes et hop, direction le Col du Marchairuz pour une petite balade sous un grand ciel bleu. Arrivés sur les crêtes, la bise nous oblige à nous replier.

Les Rochettes

Il a encore plu cette semaine… Avec de la douceur… Notre indicateur, les pistes de ski de St-George, n’est pas pour nous rassurer : les deux pistes sont fermées. La piste de luge est toute râpée. Mais la neige, ou ce qui y ressemble au rendez-vous, au col du Marchairuz. Plus de peur que de mal…

Par le Creux de l’Enfer

Il ne pleut pas ce matin à Prangins. Le plafond nuageux nous semble assez haut pour avoir l’espoir de rester au-dessous et pas en plein dedans. C’est donc parti pour le col du Marchairuz où les parkings sont étrangement vides. Il fait froid, avec une couche de neige fraîche de 10 à 20 cm

Joux de Bière

Même si nous ne sommes pas très optimistes quant aux chances de trouver du soleil, nous tentons le coup. Bien nous en prend, car si nous sommes restés dans la mélasse la plupart du temps, l’éclaircie à laquelle nous avons eu droit était tout simplement féerique.

Le Chalet Neuf

Et de deux. Deux jours de weekend ensoleillés. Partant toujours depuis le Marchairuz, nous essayons d’atteindre le Pré de St-Livres. Le temps qui file nous en empêche. Ce sera donc le Pré aux Biches avant une longue errance contrôlée et souhaitée dans la forêt pour revenir à notre point de départ.