Wurtz Ditch Road

Aujourd’hui il neige… Nous allons donc rester proche de Leadville et permettrent à nos muscles (un peu) douleureux de la marche d’hier de récupérer. Par endroit, nous avons l’impression d’être dans le Jura… Ne manquent que les raquettes !

Hier, Stefano a eu le bon réflexe : profiter du beau temps pour monter au sommet du Mount Elbert.

Ce matin, il neige mais comme le ciel n’est pas uniformément gris, nous avons bon espoir.

Nous allons donc faire aujourd’hui notre journée d’acclimatation, ou plutôt notre journée de récupération : les courbatures sont là, et bien là. Les mollets et surtout les quadriceps, juste en dessus des genoux, sont douloureux au toucher.

Alors, ce matin, lorsqu’il a fallu d’abord descendre les 10 marches pour aller au petit-déj, nous nous sommes regardés en nous esclaffant : Ouille, ouille !!

Mais lorsqu’il a fallu remonter ces mêmes 10 marches, là, c’était nettement moins drôle. Vus de loin, nous aurions pu aisément être confondus pour des petits vieux !

Or donc, il neige…

IMG_2488

Nous sommes heureux d’avoir payé un supplément (enfin, c’est Stefano qui a payé pour être honnête), lors de la prise de la voiture, et d’avoir ainsi un 4×4.

Nous partons pour Turquoise Lake mais sommes stoppés net dans notre élan par un panneau disant que la route est interdite, dès les premières neiges et ce, jusqu’aux dernières neiges.

Voici Turquoise Lake, pas très turquoise d’ailleurs. A gauche, la bonde en cas de trop-plein. Car Turquoise Lake n’est rien d’autre qu’une très grande baignoire.

IMG_2490

Nous passons donc au plan B, à savoir une randonnée sur la Wurtz Ditch Road.

Nous partons en direction de Slide Lake et nous garons non loin de la highway.

Nous commençons notre balade sous la neige.

IMG_2500

Nous passons un hameau,  composé de 3 ou 4 maisons tout au plus et à priori de quelques chiens.

IMG_2502

Go slow or go away. J’adore !!!

Quelques mètres plus loin, un panneau nous enjoint de ne point ramasser de bombe si nous en trouvons une. Noté !

IMG_2503

Aujourd’hui, point de montée, point de sentier.

Compte tenu des conditions météo, nous resterons sagement sur la route. Il neige de plus belle d’ailleurs.

En témoigne le haussement d’épaules quelque peu fataliste de Stefano.

IMG_2505

Route que borde un creek, tantôt par la gauche, tantôt par la droite.

IMG_2511

Quelques trucks nous dépassent. C’est toujours une surprise, car la neige étouffant les bruits, nous les entendons lorsqu’ils sont sagement en train de rouler au pas, derrière nous.

Lorsque soudain nous réalisons qu’il y a une voiture non loin et que nous nous retournons, ils sont hilares !

IMG_2509

A quelques endroits, des empreintes de pas qui descendent de la forêt et toujours, non loin, des traces de sang. Ceux qui viennent ici, par ce temps, en pick-up, sont des chasseurs.

Le soleil est un malin : il multiplie les apparitions pour nous faire croire qu’il va se décider à sortir, mais ce ne sont que des promesses non tenues (1).

Si hier nous n’avons pas vu passer les 4 heures et plus de montée au Mount Elbert, aujourd’hui, chaque heure nous semble une éternité. La faute à la facilité (la route est presque plate) et surtout à la monotonie.

Bien sûr, nous sommes déjà super contents d’avoir pu sortir, de ne pas être restés bloqués à l’hôtel, mais n’empêche que c’est monotone. Virage après virage, une route, des sapins et le creek (2).

Aggregation_01

A 11h38, nous décidons de faire demi-tour.

Nous chantons à tue-tête des chansons qui parlent de lapin, de lapinou et de foin.

Tiens, un petit lac…

IMG_2517

Nous aimons beaucoup ces barrières, très présentes aux alentours de Leaville. Du bois et quelques clous, un bon exemple d’utilisation des ressources naturelles.

Outre les barrières, un rayon de soleil point…

IMG_2523

Nous rentrons à la voiture sous le soleil (et sous les flocons aussi…).

IMG_2524

Il est un peu moins de 3 heures lorsque nous arrivons à la voiture. Hum, il est tôt… Quoi de mieux pour tuer le temps qu’une petite sieste ? Lorsque nous nous réveillons, il s’est remis à neiger et la visibilité est réduite à quelques mètres.

Nous passons quelques heures au chaud et au sec à l’hôtel avant de ressortir dîner.

Ce soir nous essayons le Golden Burro, un restaurant présent à Leadville depuis 1934.

Nous tentons le Golden Burro-ito, un burrito au shredded chicken bien sec, accompagné de tout ce qu’il  faut pour que nous nous régalions. L’assiette est si grande qu’elle ne tient pas en entier sur la photo (l’autre explication est de dire que la photo est mal cadrée !).

IMG_2525

Nous avons enfin trouvé notre cantine !

Faune du jour

Une jolie biche, une parmi d’autres. Un troupeau paissait dans les bois, non loin de la route.

IMG_2492

Autoportraits du jour

Au départ. Ben oui, il neige… Et puis un jour quelqu’un m’a dit que le ridicule ne tuait pas.

IMG_2496

4 heures après, il neige toujours…

IMG_2519

Galerie d’images