El Morro National Monument

Nous quittons Holbrook, Arizona ce matin en direction de Grants, Nouveau Mexique.

Loin de nous l’idée de rallier le point A et le point B en un minimum de temps. Notre devise : un maximum de plaisir !

Donc, premier petit détour par Chambers, et plus particulièrement un restaurant dont nous gardons un excellent souvenir. C’était en 2004, nous partions pour le Canyon de Chelly après avoir visité le parc Petrified Forest. Luana était du voyage. Un petit creux (grand chez une certaine jeune fille !) nous avait fait chercher un endroit où manger. En désespoir de cause, nous nous étions arrêtés dans un restaurant qui extérieurement ne payait pas de mine : Apple Dumplin Restaurant.

Une fois la porte ouverte, nous avions été séduits par le décor et avions constaté que des locaux (indiens) fréquentaient l’établissement. En général, c’est bon signe. La qualité du service, la gentillesse de la serveuse et l’excellence de la nourriture avait fini de nous conquérir. Le dessert, le fameux Apple Dumplin est une pure merveille gustative !

Quelques 8 années plus tard, nous nous y arrêtons, en connaissance de cause cette fois. Non pas pour manger (malheureusement, nous sortons du petit déjeuner) mais pour retrouver des souvenirs et accessoirement boire un café.

IMG_6407

Un panneau à l’extérieur annonce que l’établissement est à vendre. Pas bon signe. Nous entrons. Même décor, même serveuse, même locaux…

Aggregation_02

Remarquez le pied de la table (1) ! Et la tasse… Délicieusement kitsch (2) ! Le reste, c’est comme en 2004.

Aggregation_01

La propriétaire est ravie d’entendre que nous avons fait un détour pour son restaurant. Son objectif est de rentrer au Wyoming retrouver ses parents et ses enfants. D’où la mise en vente du restaurant.

Nous signons son Guestbook et repartons pour Zuni, de l’autre côté de la frontière avec le Nouveau Mexique.

IMG_8719

C’est la première fois que nous foulons le sol de cet état !

Zuni passé, nous traversons Ramah, et puis nous arrivons à l’entrée du El Morro National Monument, un monument national géré par le NPS.

IMG_8772

El Morro est un petit parc dont la principale attraction est une paroi rocheuse.

IMG_8765

El Morro, en espagnol, signifie le promontoire (et aussi le nez).

Sur cette paroi ont été gravés des noms, des messages, d’abord de soldats puis de migrants et de missionnaires espagnols.

Aggregation_06

Étonnamment, ces derniers n’ont pas été forcément bien accueillis par les indiens. La bonne parole de Dieu n’avait pas bonne audience ! L’évocation de quelques massacres relatés dans les livres d’histoire en vente au Visitor center font froid dans le dos.

A noter que la première inscription gravée à El Morro a été celle de gouverneur Don Juan de Oñate et date de 1605, à savoir 15 ans avant que les premiers immigrants anglais à bord du Mayflower ne débarquent à Plymouth dans le Massachussets.

IMG_8734

Très belle signature laissée par un migrant “anglo” en 1866.

IMG_8730

Les “anglos” ont commencé à s’installer dans la région après le guerre américaine-mexicaine, à l’issue de laquelle les États-Unis ont acquis (entre autres) le Nouveau Mexique.

Des pétroglyphes témoignent également de la présence antérieure d’indiens.

IMG_8733

Signature d’un militaire, en 1866.

IMG_8735

El Morro était avant tout une oasis. Un bassin, toujours alimenté d’eau fraiche permettait aux voyageurs épuisés de se désaltérer et de faire boire leurs bêtes.

Aggregation_03

Une inscription dans la roche rappelle que l’armée américaine a mis à l’essai un troupeau de 25 chameaux afin d’étudier leur résistance au difficile climat de la région. Même si les essais furent concluant, l’expérience n’eut pas de suite, les mules gardant la primeur du portage de charge.

Le sentier nous mène au sommet de la mesa, sur du slickrock.

IMG_8742

Quelques plaques de neige rappellent que cette portion du parc n’est ouverte que depuis… une semaine… en raison de la neige justement.

Aggregation_04

Quelques switchbacks nous mènent sur le rim.

IMG_8749

Sur la mesa, le sentier est amoureusement tracé et marqué (1) (3). Nous sommes dans un parc national ! Petites marches, barrières de sécurité, flèches de direction, (2) tout y est !

Aggregation_05

Sur la mesa.

IMG_8747

Nous, ça nous fait rire ! Nous croisons une famille, dont un grand-père de 88 ans ! En forme, le petit vieux. Et pas la langue dans sa poche : “you make me sick” dira-il à Stefano, lorsqu’il lui annonce que nous referons sans doute une seconde fois le sentier.

IMG_8757

Sur le plateau, l’ancien pueblo Atsinna (place of writing on rock) nous attend.

IMG_8762

Il est composé de 875 pièces et a été habité pendant environ 75 ans, de 1275 à 1350. Son emplacement est un excellent endroit stratégique : il est à proximité d’une source d’eau, la seule à la ronde et son accès peut facilement être surveillé.

IMG_8760

Un kiva, aisément reconnaissable à sa forme arrondie.

P1000430

Nous retournons tranquillement au Visitor center. Le ranger de service est tout content de nous parler du parc, de ses expériences passées, des conditions hivernales, … Mais l’heure de la fermeture coupe court à notre discussion : il est 17h.

Nous reprenons la voiture et partons pour notre dernière étape qui nous mènera à Grants, ancienne ville minière (uranium) de quelques 10’000 habitants.

Dîner au steakhouse La Ventana.

A essayer absolument si vous passez par Grants. Leur steak est tout simplement exquis !

L’itinéraire du jour

Autoportraits du jour

Lors de la pause de midi (bon en fait il était deux heures…). D’abord assis…

IMG_6423

puis debout…

IMG_6424

Lorsque nous sommes retournés voir les inscriptions.

IMG_6425

A la Ventana, l’estomac plein, d’où notre air béat !

IMG_6426

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images