Edelweissweg

Initialement, pour ce dimanche, nous n’avions rien prévu de spécial, à part peut être une grasse matinée. C’était sans compter mon étourderie du premier jour, à savoir prendre des photos qui – pffiiiiit – s’évaporent une fois le bouton relâché. Hier j’ai émis le souhait de refaire la balade du jeudi, l’Edelweissweg, mais un peu plus courte car ce soir nous devons être à Genève.

“Parfait !” m’a répondu Stefano, nous pourrons ainsi suivre le tracé initialement prévu.

Donc, ce matin, point de grasse matinée. À sept heures, nous somme face à une tasse de café, un bircher müesli savoureux, du yogourt, du pain de seigle (avec du beurre). Bref, de quoi prendre des forces pour attaquer la montée à l’hôtel du Trift

L’église anglaise.

IMG_0180

Nous passons à travers les chalets-hôtels.

IMG_0181

Et bientôt, les choses sérieuses commencent. Mais nous (je surtout) savons à quoi nous attendre.

Le restaurant Alterhaupt est visible. En haut, à gauche. Y’a plus qu’à…

Nous y sommes ! A peine 20 minutes… Même pas drôle.

Aggregation_01

J’étais un peu anxieuse, mais en fait, plus de peur que de mal !

P1040201

Ensuite, c’est la montée vers l’hôtel du Trift, le long du torrent.

IMG_0193

Les mains-courantes, en corde de chanvre (1), semblable à celle que nous avions dans notre cours d’école, aux Bressis à Seynod… Souvenirs, souvenirs…

Un pétroglyphe (2) ?

Je garde le sourire (3)… Facile aujourd’hui, facile !

Aggregation_02

Et enfin, les neiges éternelles et les glaciers en vue.

IMG_0209

Encore mieux que jeudi. Moins de nuages, la luminosité est parfaite…

IMG_0212

L’hôtel du Trift

P1040208

Arrêt barre et change.

P1040211

Et nous joignons l’utile à l’agréable et gaspillons quelques pixels.

IMG_0220

Nous repartons rapidement. Devant nous, le mur.

IMG_0224

Et bientôt l’hôtel du Trift n’est plus qu’un petit point…

IMG_0227

Et moi, toujours à l’aise. Allez comprendre pourquoi, il y a deux jours, j’ai vraiment cru que mes jours étaient comptés.

P1040215

Nous nous promettons de revenir un jour, parcourir ce sentier, visible à flanc de montagne, en direction de Täsch.

IMG_0228

Et enfin, le Mont Cervin… Mon enthousiasme est intact, tel qu’au premier jour…

P1040224

Au point de vue de Höhbalmen, les cairns, le banc et un autoportrait…

IMG_0244

C’est le moment de redescendre sur Zermatt.

P1040229

Et c’est à partir de là que le mot descente prend toute sa signification.

Zermatt… Les maisons sont si petites…

IMG_0253

Nous courons-marchons afin de soulager les genoux.

Une des dernières photos du Mont Cervin… Mais nous reviendrons.

IMG_0262

Des étables… refaites à neuf mais qui semblent inoccupées. Pour faire joli.

IMG_0268

Et celles-ci sont sur pilotis…

IMG_0271

Nous sommes presque en bas…

IMG_0274

Back to square one… L’Alterhaupt est à nouveau visible, en haut à gauche.

P1040247

Quoi, vous ne l’avez pas vu… OK, un petit coup de zoom…

IMG_0278

Nous poursuivons notre visite de Zermatt (1) avant de rentrer à l’hôtel chercher nos bagages (2) et prendre le petit train qui nous ramène à Täsch (3).

Aggregation_03

Nous y pique-niquons assis sur une terrasse, en plein soleil, avant de retrouver la voiture. Heureusement le parking n’est pas plein et nous pouvons nous étaler.

IMG_1241

Retour sur Prangins, non sans s’arrêter acheter sur le bord de la route 2,5 kg d’abricots du Valais pour la compote hebdomadaire.

Nous sommes R A V I S et E N C H A N T E S de notre week-end.

Dis, Stefano, nous y retournons quand, à Zermatt?

Itinéraire du jour

Autoportraits

IMG_1237

À Zermatt.

IMG_1238

Références externes

En français

Avatar for Marie-Catherine

À propos de Marie-Catherine

Randonneuse, blogueuse et photographe amateur chez Two Swiss Hikers.

En phase de préparation de voyage, je m'occupe du choix voire de l'achat du matos et organise les bagages. Ma principale activité consiste à me réjouir des vacances qui arrivent ! Je deviens plus active au retour : il faut trier les photos (et des photos, il y en a...) et rédiger les billets de ce blog.

Galerie d’images