Valley of Fire

Nous avons enfin commencé l’exploration de Valley of Fire. Si la Fire Wave ne nous a pas vraiment impressionnés, nous avons été séduits par la variété des formations rocheuses et de la palette de couleurs.

Pour notre dernier jour de notre escapade dans le Nevada, nous allons pour la première fois réellement explorer Valley of Fire. Notre dernière visite date de septembre 2014 et le billet qui la relate se trouve sur le blog des Two Swiss TouristsC’est tout dire !

Nous quittons Las Vegas sous un soleil radieux et nous disons que nous avons pris notre revanche sur les deux derniers voyages où la météo ne s’est pas montrée très coopérative.

Quelques taches de neige sont éparpillées sur les versants à l’ombre. Nous allons directement en direction des Whites Domes et nous arrêtons un peu avant, au départ du sentier qui mène à Fire Wave .

Il est tôt (enfin 9h30), il fait beau et frais, la vie est belle…

Nous sommes en train de nous préparer et arrive un couple. Lui me dit Guten Morgen.

What! Bon, en discutant un peu avec sa compagne, nous apprendrons qu’il est autrichien. Il est donc presque pardonné.

DSC01521

Que dire ? Que la journée s’annonce belle ? Oui, tout à fait !

DSC_3296

Sitôt que le sentier est à proximité de slickrock, nous partons en exploration car nous pouvons évoluer sans abîmer le sacro-saint crust. Nous avons tout notre temps et nous en profitons.

DSC01522

Il faut dire que les couleurs sont extraordinaires.

IMG_3851

Ce bout de rocher jaune, au bout, nous fait furieusement penser à Yellow Rock. 

IMG_3856

Nous le surnommons Mini Yellow Rock. Il en a toutes les caractéristiques : jaune, rose, violet et un peu d’orangé.

DSC_3317

Nous arrivons à proximité de Fire Wave.

IMG_3862

Mini Yellow Rock, au fond.

DSC_3310

Soyons honnête. C’est joli, mais ça n’a rien à voir avec The Wave de Coyote Buttes.

IMG_3864

J’ai beaucoup aimé ce petit arbre.

IMG_3867

Et Stefano, lui a aimé ce barrel cactus.

DSC_3316

Nous allons voir de plus près ce Mini Yellow Rock.

Tadam ! J’avais dit quoi ?  Jaune, rose, violet et un peu d’orangé ? Ben voilà !

DSC_3320

Non, il ne fait pas nuit… C’est juste mon filtre polarisant qui me fait des misères. Bon, en même temps, je ne respecte pas les règles. Donc, comment dire, c’est peut être normal.

IMG_3873

Nous c’est simple. Donnez-nous un grand ciel bleu et des rochers multicolores et nous sommes heureux.

IMG_3878

Ce matin, lorsque nous avons discuté avec notre couple mi-autrichien, elle nous a conseillé de revenir par le canyon qui mène à la route. Pourquoi pas. D’autant que cela nous permet de faire une mini-boucle.

DSC_3328

Nous nous arrachons difficilement de ce coin magnifique. Voici un Desert Trumpet. Je ne les ai jamais encore vu en fleur mais j’aime leur tige, boursouflée, qui semble sur le point d’exploser.

IMG_3882

Nous trouvons sans difficulté le canyon, qui est le prolongement logique du wash.

DSC01541

Et effectivement. La boucle en valait la peine.

DSC_3331

Nous traversons la route et partons en direction des Whites Domes par le chemin des écoliers qui n’est même pas un chemin.

DSC_3333

Ce qui nous guide ? Ne pas marcher sur le crust avec une vague idée de la direction finale.

IMG_3888

Nous retrouvons ces entremêlements de strates, les unes verticales, pointant en-dehors du sol. Le seul autre endroit où nous avons vu quelque chose de similaire, c’est Edmaier’s Secret.

IMG_3889

C’est lorsque nous croisons une personne, puis deux, que nous nous disons que nous ne devons pas être loin du parking.

DSC_3334

Effectivement. Non loin du parking, un vestige d’un movie set, où fut tournée notamment une scène du film The Professionals, tournée en 1966.

DSC01556

De là part un sentier, très très fréquenté…

DSC01557

où nous ne restons pas longtemps.

Les Two Swiss Hikers ne sont pas très sociables, ou disons plutôt qu’ils aiment le calme.

DSC_3337

Ce qui nous permet de découvrir des formations rocheuses qui ressemblent à un front d’éléphant.

DSC_3339

Aujourd’hui, c’est vraiment la découverte de Valley of Fire. Durant nos précédentes visites, nous n’en n’avions vu qu’une infime partie, partie réservée aux touristes en voitures que nous étions alors.

DSC_3342

Un peu plus loin et un peu plus loin du sentier aussi, ces roches semblent avoir coulé.

DSC_3341

Nous suivons ce faint trail et arrivons en vue du parking, en contrebas, des White Domes. A notre hauteur, sur un monticule adjacent, nous repérons une petite arche.

Ni une ni deux, nous nous frayons un chemin pour la voir de plus près.

DSC_3344

Il ne nous reste plus qu’à rejoindre la voiture. Là encore, nous partons à la sauvage, crapahutant sur le slickrock.

DSC_3347

Mignonne, cette formation rocheuse. Surtout à contre jour. Elle ressemble à une tête d’éléphant.

DSC_3351

Et de loin, elle me fait penser à un extra-terrestre, vu dans une série. Arg, impossible de me rappeler du nom de cette série. OK, disons qu’elle ressemble à une tête de mort.

DSC_3348

Ah ah ah ! Sans commentaires ! Mais qu’est-ce que nous avons ri !

DSC01566

De retour à la voiture, il nous reste une ou deux heures de belle lumière. Enfin c’est ce que nous pensions lorsque nous partons hors des sentiers battus, vers Fire Canyon.

IMG_3900

Il s’avère que le soleil est trop bas. Nous sommes à l’ombre ou nos ombres s’acharnent à faire du photo-bombing.

DSC_3353

Nous marchons un moment, passant de mini-canyon en mini-canyon avant de nous décider à revenir à la voiture.

DSC_3354

Et si nous rentrions en longeant le Lake Mead ? Peut-être aurons-nous droit à une belle lumière ?

Autoportraits du jour

Sur fond de Yellow Rock, qui, sur ce coup-là, n’est pas si jaune d’ailleurs…

DSC01523

Fire Wave.

DSC01525

Près de notre tête d’extra-terrestre.

DSC01565

Références externes

Galerie d’images