Edmaier’s secret – 2015

Dernier jour de vacances et le beau temps est revenu. Nous passons la journée à explorer les formations rocheuses que recèle Edmaier’s Secret. Edmaier’s Secret, c’est une explosion de couleurs de de formes.

Aujourd’hui pas de loterie car demain nous retournons vers Las Vegas. C’est donc aujourd’hui notre dernière chance pour une belle randonnée. Notre choix du jour se porte sur Edmaier’s Secret, un site que nous connaissons et qui a l’avantage d’être relativement facile d’accès.

Nous partons de Kanab en direction de Page et empruntons la House Rock Valley Road, celle-là même qui permet d’aller à The Wave.

La piste est relativement roulante, jusqu’au passage d’un wash l’ayant brutalement malmenée.

IMG_3395

Nous n’essayons même pas de passer, le parking du trailhead de Bucksin Gulch se trouvant à quelques centaines de mètres. Nous trouvons une mini-piste ne menant nulle part et y garons la voiture.

IMG_3396

Pstt ! , vous avez vu le ciel ?

Nous arrivons au trailhead et remplissons un formulaire que nous glissons dans une enveloppe avec 12 USD. Notre day pass. Stefano retourne à la voiture poser le talon du formulaire sur le tableau d bord.

Après un moment qui me semble une éternité, il revient… Ouf ! Il ne m’a pas abandonné.

IMG_3399

La lumière aujourd’hui est particulièrement belle.

Nous longeons le wash qui deviendra le Bucksin Gulch.

IMG_3402

Un mini-canyon…

DSC_2816

Nous évitons de marcher dans le wash car le sable détrempé est traître et glissant. Nous restons donc sur les bords, mais là rencontrons un autre problème.

Nous nous faisons caresser les mollets par des petits buissons d’épineux qui ressemblent à s’y méprendre à des goat heads, ces méchantes épines capables de se loger dans un pneu de VTT et d’y rester… et de crever toute nouvelle chambre à air mise en contact.

DSC_2817

Hum…. Free hair removal… Nous regrettons un moment nos jambes de pantalon, qui sont d’ailleurs dans les sacs. Mais bon, il faudrait s’arrêter pour les mettre…. Trop fatiguant ! 😉

IMG_3405

Nous nous rapprochons des formations rocheuses qui caractérisent Edmaier’s Secret.

DSC_2821

Les tamaris (sur la gauche) envahissent le wash. Une vraie plaie !

IMG_3407

Stries…

IMG_3411

Que la fête commence !

IMG_3413

Nous commençons notre exploration en partant vers le nord, contrairement à la première fois. D’ailleurs, si vous souhaitez vous rafraîchir la mémoire, notamment concernant l’origine du nom Edmaier’s Secret, allez faire un tour sur notre billet de 2012.

IMG_3420

D’abord, nous découvrons du sable pétrifié, sculpté par le vent..

IMG_3421

Incroyable, d’autant que tout autour, ce sont des dunes de sable bien rondes.

IMG_3422

Équilibrisme.

DSC_2833

On dirait presque des alvéoles.

IMG_3425

Paysage typique d’Utah : du ciel bleu bleu, du rose-orangé-ocré, du vert et des arbres morts-vivants.

IMG_3427

Nous sommes en mode exploration. Pas de sentier, juste l’envie d’aller là où quelque chose nous attire. Ils ne sont pas chou, ces deux petits sapins jumeaux ?

DSC_2838

Lui, il méritait bien un peu de scrambling pour aller le voir de plus près.

IMG_3432

Nous repartons vers le sud, via des dunes de sable.

IMG_3434

Le cœur de Edmaier’s Secret se situe là-bas, au fond.

DSC_2846

Sympa, la manière de pousser de ces petits buissons.

IMG_3443

Nous arrivons près de formations rocheuses que nous appelons « cervelles » car elles ressemblent aux circonvolutions du cerveau.

DSC_2853

Ici, je crois qu’ils les appellent caterpillars.

IMG_3450

Archette.

IMG_3460

Nous commençons les choses sérieuses. Nous montons le long d’une crête, vers un cône prometteur.

DSC_2857

De là, un mélange de rondeurs et de lignes droites attirent notre attention.

IMG_3469

Alors que nous sommes là à nous émerveiller, en contrebas, une paroi semble laisser apparaître des motifs. Je vois des taches plus foncées qui me font penser à ces taches causées par des boulettes de boue lancées par les Anasazis.

Je prends cette paroi au zoom mais la clarté ambiante m’empêche de me rendre compte si ces taches brunes et blanches sont naturelles ou de la main de l’homme.

DSC01139

Je m’emballe.

Même si la pente est raide, le slick rock nous permet de tester l’adhérence de nos semelles Vibram. En suivant quelques strates plus ou moins horizontales, nous arrivons à descendre et regarder de plus près ces traces blanchâtres qui sont définitivement l’oeuvre de Mère Nature.

DSC_2860

Je passe de l’autre côté… Le Vibram a ses limites et je manque de me mouiller les pieds. Mais de l’autre côté, c’est encore plus joli.

IMG_3473

Nous avons trouvé The Wave !

Nous ne sommes pas certains de pouvoir continuer notre progressions en suivant ce canyon et nous nous déportons sur le côté.

Ribambelle de hoodoos.

IMG_3478

Voilà notre prochain terrain d’exploration.

IMG_3476

Nous traversons le champ de sable en direction des deux mamelons.

DSC_2868

Les nuances de couleurs sont extraordinaires.

Quelques part à Edmaier's Secret, dans le Paria Canyon-Vermilion Cliffs Wilderness.

Nous ne sommes jamais venus ici… Un vrai trésor.

IMG_3490

Il y a de l’eau dans le lit du wash ce qui n’est pas très étonnant vu les pluies tombées ces derniers jours. Néanmoins, la pluie est arrivée trop tard et ce cottonwood tree est depuis longtemps momifié.

DSC_2874

Les ombres s’allongent… Nous devons faire très attention à nos ombres. A la moindre inattention, elles se tapent l’incrust’. Heureusement, nous avons une marge de 167 pixels pour les faire disparaître.

IMG_3506

Derniers moments d’errance.

IMG_3502

17h30. L’heure de prendre gentiment le chemin du retour.

DSC01153

Nous revoilà marchant sur les cervelles.

DSC_2886

Edmaier’s secret, c’est une variété extraordinaire de matières, de couleurs et de lignes.

IMG_3516

Lorsque nous arrivons à proximité de ce point d’eau, nous débusquons un jack rabbit. Surpris, il se prend pour Jésus et tente de traverser la mare en marchant sur l’eau. Nenni… Il se mouillera les pattes.

Nous garderons longtemps à l’esprit son image, la tête fièrement levée, ses immenses oreilles dressées, sautant, plus que courant, de la même manière qu’une gazelle. Ou qu’un chameau, dira Stefano.

DSC_2889

Nous retrouvons un randonneur, que nous avons aperçu sporadiquement cet après-midi. Il est en train de photographier ces rochers. Nous échangeons quelques mots et il nous demande si nous avons vu The Wave. Oui, nous avons l’avons vue !

Cette enfilade de rochers est d’une beauté à couper le souffle.

DSC_2891

Nous tentons de rester hors des abords du wash pour éviter les buissons assassins qui nous ont bien griffé les mollets. Mais tôt ou tard, nous n’avons plus le choix et prenons notre mal en patience.

IMG_3525

Nous arrivons à la voiture un peu avant 19h00, absolument ravis de notre journée.

Nous tentons l’Escobars mais aujourd’hui encore, il y a plus de 20 minutes d’attente. Nous prenons le chemin du Luo’s Café. Mais à l’intersection entre la E 400 et la E 100, le Nedra’s Too nous  fait un clin d’œil en affichant le mot mexicain. Pas mal, même bien… Excellent second choix.

Flore du jour

Quelle moisson, aujourd’hui !

Apache Plume - Fallugia
Apache Plume – Fallugia
Birdcage Evening Primrose - Oenothera Deltoides
Birdcage Evening Primrose – Oenothera Deltoides
Birdcage Evening Primrose - Oenothera Deltoides
Birdcage Evening Primrose – Oenothera Deltoides
Gray Tansy Aster - Dieteria canescens
Gray Tansy Aster – Dieteria canescens
Unknown
Unknown
Spectacle Pod - Dimorphocarpa Wislizenii
Spectacle Pod – Dimorphocarpa Wislizenii
Common Sunflower - Helianthus Annuus
Common Sunflower – Helianthus Annuus
Spreading Daisy - Erigeron Divergens
Spreading Daisy – Erigeron Divergens
Rush-like Rushpink - Lygodesmia Juncea
Rush-like Rushpink – Lygodesmia Juncea

Auportraits du jour

The Wave of the unlucky guys

DSC01141

Dans la lumière de fin d’après-midi.

DSC01152

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images