Salt Creek

A moins de 5 km à vol d’oiseau des dunes de sable de Mesquite Flat, nous sommes maintenant à Salt Creek, une steppe marécageuse qui abrite une espèce endémique de poisson : le Pupfish.

Le ciel s’est définitivement couvert lorsque nous arrivons au départ du sentier de Salt Creek.

En fait de sentier, il s’agit plutôt d’un boardwalk (traduction mot à mot « marcher sur des planches »), soit un espèce de ponton de bois, posé à quelques 30 à 50 cm du sol.

IMG_3747

Le but est de protéger le sol et les rives du petit ruisseau qui y coule, petit ruisseau qui porte le doux nom de Salt Creek.

DSC_3211

Le sol partage l’espace entre des buissons multicolores qui rappellent des paysages de Norvège et le Salt Creek qui s’étale, faute de déclivité.

IMG_3751

Le Salt Creek abrite une espèce endémique de poissons, le Pupfish. C’est un poisson de 3 à 4 cm, qui doit son nom à un scientifique qui fut séduit par le comportement très joueur du poisson : il joue comme un puppy (un chiot).

Arrivé à la fin du boardwalk, le sentier continue et…  il n’y a plus personne.

Le bonheur complet.

DSC_3212

Bientôt, le marécage s’étend, et nous sommes confinés sur les côtés de la plaine.

IMG_3759

Nous avons beau chercher, impossible de discerner un pupfish. Et pourtant, l’eau est cristalline.

DSC_3214

L’eau et ce que nous appelons la steppe nous repoussent encore, et nous contraignant à marcher sur les dunes.

IMG_3761

Emptiness

DSC_3219

Nous nous fixons comme objectif de ne pas dépasser la grosse butte, sur la droite de la photo précédente. L’heure tourne et nous pourrions marcher des heures, tant le dépaysement est total. Ce matin, nous marchions dans des dunes de sable. A moins de 5 quelque kilomètres de là, nous flânons maintenant à proximité d’un marécage habitant une espèce unique de poisson.

Voilà, nous y sommes déjà ! Bouh ! Nous avions espéré trouver un moyen de traverser pour revenir de l’autre côté mais non. Et nous n’avons aucune envie de nous aventurer aveuglément.

Nous envoyons le message SPOT de la balade et faisons demi-tour.

P1030391

Le texte du panneau dit :

It was here on December 27, 1849, that the Jayhawkers, the « Mississippi Boys » and the Briers learned from their scouts that no probable wagon route lay ahead. Their only alternative was to burn their wagons and dry ox meat. On December 28th the Georgians, or Bug Smashers arrived. Having previously dried all the ox meat they could carry on their backs, they gave their remaining oxen to the Briers. The Georgians camped one night and struck out, on foot, up a canyon on Tucki Mountain, past Skidoo site, and over Towne Pass. On December 30th, the remaining emigrants left the bulk of their possessions here and walked past where Stovepipe Weklls Hotel now stands and up the alluvial fan toward snow-capped Towne Pass.

This spring is named after Mr. McLean, who supervised posting of Auto Club signs in Death Valley during the 1920’s.

C’est dans cette partie du sentier, recouverte de gravier, que nous trouverons toutes les fleurs de la section Flore du jour.

DSC01420

Le ciel ressemble à un troupeau de moutons, et le soleil arrive à se frayer un passage.

DSC_3224

Wow… Nous réalisons que nous avons vraiment de la chance. Quoi de mieux qu’une belle éclaircie pour terminer en beauté cette journée ?

DSC_3227

Alors évidemment, comme les pixels ne coûtent pas bien cher, nous nous lâchons un peu… Enfin, surtout Stefano.

DSC_3232

A quelques dizaines de la voiture, nous croisons un groupe composée de deux familles. Les parents et tous les enfants sauf un sont emmitouflés dans des vestes, bonnets sur la tête. L’enfant en question est en tee-shirt sans manche et en short, les bras rougis par le froid. Cela dépasse notre entendement, mais il y a sûrement une raison. Peut-être que, plutôt que de le priver de dessert, ses parents l’ont privé de manteau ?

De retour à la voiture, nous envoyons un autre message SPOT, associé à un texto, histoire d’embêter Paolo et Luana.

Nous démarrons en sachant qu’il nous faudra quelques 2h30 de route pour rentrer à Las Vegas. En passant devant Zabriskie Point, le soleil est en train de se coucher. Nous faisons vite pourtant, mais lorsque nous arrivons au view point il est trop tard.

Nous nous arrêtons à Parhump histoire de dîner. Nous sommes accueillis à Las Vegas par une magnifique lune rousse, énorme, en train de se lever sur l’horizon.

Flore du jour

Un seul mot : respect.

Desert Gold - Geraea Canescens
Desert Gold – Geraea Canescens
Desert Gold - Geraea Canescens
Desert Gold – Geraea Canescens
Desert Gold - Geraea Canescens
Desert Gold – Geraea Canescens

Nous avons également rencontré celles-ci hier, près du trailhead de Gold Canyon.

Booth's Evening Primrose - Camissonia Boothii
Booth’s Evening Primrose – Camissonia Boothii

Ces fleurs sont minuscules. 7 mm de diamètres, pas plus. Je ne suis pas certaine à 100% de leur identification mais c’est ce que j’ai trouvé de plus ressemblant.

Purple Mat - Nama Demissum
Purple Mat – Nama Demissum
Purple Mat - Nama Demissum
Purple Mat – Nama Demissum

Autoportraits du jour

Les bancs, ça sert à s’asseoir, certes, mais aussi à poser un appareil photo.

DSC01409

Références externes

En français En anglais

Galerie d’images