McKinney Roughs Nature Park

De Bastrop State Park, il ne nous faut que de 20 minutes pour arriver au parking du McKinney Roughs Nature Park. Parking où nous nous offrons une petite sieste réparatrice.

McKinney Rough Nature Park offre 18 miles de sentiers, pour randonneurs et/ou cavaliers. Il est géré par LCRA, une société qui fournit de l’électricité, gère l’approvisionnement en eau et se préoccupe de la protection de l’environnement aux alentours du bassin du Colorado. Mais ce n’est pas le fleuve Colorado de l’état du Colorado, celui qui passe au fond du Grand Canyon. C’est le fleuve Colorado de l’état du Texas !

DSC05804

A l’entrée, proche du parking, un visitor center multicolore !

DSC05780

Comme nous n’avons pas énormément de temps, nous ne nous y arrêtons pas et nous prenons le sentier qui va nous mener sur les bords du Colorado (pas le « vrai », celui du Texas, vous l’aurez compris).

DSC05781

Et, ô surprise inattendue, nous sommes au pays des montagnes qui descendent. La descente nous amène sur les rives du fleuve.

Le Colorado est un long fleuve tranquille.

DSC05783

Le sentier longe le fleuve. Nous nous rappelons alors nos balades au bord du Rhône, à Vernier, à l’époque où nous habitions encore sur Genève. Plus récemment, c’était mon parcours de course à pied.

DSC05784

Nous entendons le bruit de rapides… Sans être furieux, le rythme de l’eau s’accélère.

DSC05787

Contre toute attente, soudain, la pente s’accentue ! Il nous faut remonter. Mince, il est tout petit, ce pays des montagnes qui descendent !

DSC05796

La boucle est bientôt finie. Nous remontons sur le plateau, en direction du parking.

DSC05803

A l’hôtel, nous avons droit à un upgrade et une magnifique suite. Trop cool !

Nous choisissons le restaurant en fonction de sa proximité de l’hôtel et la non-envie que nous avons de prendre la voiture. Ce sera donc un mexicain, que nous rejoignons à pied, en longeant une autoroute. Rien d’exceptionnel mais il s’acquitte avec brio de sa mission : nous remplir l’estomac. A 20h30, les Two Swiss Hikers dorment comme des bienheureux.

Autoportraits du jour

DSC05791

Naïvement, j’ai pensé que c’était un podium et tout naturellement nous montons sur la première marche !

DSC05795

Mais après réflexion (et surtout analyse de Stefano), il s’avère que le podium n’est autre qu’un escabeau déguisé, pour permettre aux cavaliers de ré-enfourcher leur monture sans difficulté !

Références externes

En anglais

Galerie d’images