Enchanted Rock

Il fait nuit noire dans la chambre. Nous n’avons plus l’habitude. Nous dormons comme des bébés jusqu’à 6h. Certes, 6h, c’est un peu tôt, mais il nous faut environ deux heures pour rejoindre le départ de notre balade du jour.

Au milieu des champs, au milieu du plat, se dresse, à quelques 130 mètres, un rocher aux formes douces et arrondies qui porte un nom évocateur : Enchanted Rock.

Enchanted Rock, c’est une énorme masse de granit rose, un inselberg (ou montagne-île) au même titre que Ayers Rock, en Australie. Il a la particularité de « peler » : de grandes plaques de roche se détachent de sa surface.

Lorsque nous arrivons au Visitor Center, nous sommes loin d’être seuls. Un rayon de soleil pointe, nous laissant espérer que le ciel va se dégager.

Arrivés au parking, si nous avions encore un petit doute, ce dernier est levé : nous sommes bien dimanche et nombre de personnes ont eu la même idée que nous. Nous voyons déjà des points mouvants au sommet du rocher.

DSC05806

Nous ne nous précipitons pas. Nous commençons par le loop trail. Nous aurons 360° pour apprécier ce rocher étonnant.

DSC05805

Si les abords du sentier qui monte au sommet d’Enchanted Rock sont très fréquentés, nous nous retrouvons bientôt seuls.

DSC05807

Nous longeons Sandy Creek

DSC05821

Et encore une fois je n’hésite pas à mettre en péril ma vie lors de sa traversée…

Quelle témérité !

P1060376

Devant nous, Buzzard’s Hoost.

DSC05823

Le rayon de soleil que nous avons vu tout à l’heure ne semblait pas être l’annonciateur d’une amélioration météo : le ciel reste obstinément gris.

Dommage : le rose du granit contre le bleu du ciel aurait été du plus joli effet.

DSC05831

Le terrain est varié, la végétation également.

DSC05834

A intervalle régulier, des caches en bois permettent aux amateurs d’observer les oiseaux. Du maïs, répandu à proximité, laisse les oiseaux que nous voyons complètement indifférents.

Nous dévions du sentier principal, histoire d’agrandir la boucle. Bien nous en prend : nous sommes accueillis par de charmants petits hoodoos.

DSC05844

Ils ont un petit air de molaire…

DSC05839

Pour notre plus grand bonheur, la roche change de couleur et devient orangée…

DSC05845

Les angles s’arrondissent…. Nous sommes aux anges !

DSC05848

Nous avons fini notre boucle et nos 360°.

C’est le moment d’attaquer la montée.

Et même s’il y foule, nous sommes sous le charme.

P1060386

Des petits îlots de végétation nous rappellent Yellow Rock.

DSC05862

Au sommet, l’atmosphère est bon-enfant. Des familles entières, chiens y compris, des personnes dont la conditions physiques varient de 0 à 20.

Un ranger circule pour s’assurer du respect des règles de base.

P1060388

Nous échappons à la foule et descendons par le côté Est, face à Freshman Mountain.

Le phénomène de « pelade », ou exfoliation joint est bien visible.

DSC05867

Freshman Mountain.

DSC05871

Nous rejoignons le sentier dit du Turkey Pass trail.

Comme nous sommes dans un mood montée (et aussi dans le but de nous réchauffer un peu), nous faisons un détour par le Turkey Peak.

Pas de sentier officiel mais nous n’avons pas mauvaise conscience. La fréquentation pirate est suffisamment élevée pour que les sentiers soient bien tracés.

Vue de Enchanted Rock depuis Turkey Peak.

DSC05884

La descente nécessite un peu de scrambling et a même quelques passages aériens.

Nous reprenons le Turkey Pass trail direction Nord, afin de rejoindre Echo Canyon trail.

Moss Lake.

P1060390

Nous marchons dans le canyon (qui n’a de canyon que le nom…), au pied de Enchanted Rock.

DSC05897

Stefano me dit : si tu veux, nous pouvons y remonter une seconde fois.

Aussi dit, aussitôt fait. Nous montons, face à la pente. Quelques minutes nous suffisent pour atteindre le sommet.

P1060392

Nous redescendons au parking en traversant le camping. Presque tous les emplacements sont occupés.

Le ciel s’est encore obscurci, le vent et le froid arrivent. Nous rejoignons la voiture et nous offrons une sieste.

Nous avons une petite demi-heure de route pour rejoindre Fredericksburg où nous dormirons ce soir.

Les allemands furent très présents dans la région et quelques familles parlent encore la langue. L’immigration y fut savamment orchestrée par l’Allemagne et plus précisément l’Adelsverein, dès 1842. L’objectif était d’établir une nouvelle Allemagne au Texas.

La bourgade est jolie mais deux choses nous intéressent plus particulièrement : l’hôtel et surtout, surtout, le restaurant… mexicain, bien sûr.

Nous optons pour la Mamacita’s. L’attente de près de 25 minutes pour avoir une place nous suggère que nous avons fait le bon choix. Effectivement : nous nous régalons. Les tortillas sont faites maison, c’est un vrai délice.

A 20h30, les lumières sont éteintes et les ronflements s’élèvent dans la nuit !

Autoportraits du jour

DSC05828

Au sommet d’Enchanted Rock.

DSC05857

Et enfin, sur le Turkey Pass trail.

DSC05875

Références externes

En anglais

Galerie d’images