Le Creux du Van

Randonnée vers le Creux du Van, cet immense cirque rocheux d’environ 1400 mètres de large pour 200 mètres de hauteur, qui se situe dans le dans le Val-de-Travers (canton de Neuchâtel).

Nous avons bien l’intention de profiter un max de ce mercredi 1er août, fête nationale suisse. Depuis le début de la semaine, nous observons les prévisions météo. Avec tous nos hits, nous avons dû fausser leurs statistiques.

Il a suffit que je mentionne mon envie de retourner voir le Creux du Van pour que Stefano nous déniche un nouvel itinéraire, avec départ du charmant village de Boudry, dans le canton de Neuchâtel.

Réveil à 6 heures suivi d’un petit-déj copieux puis départ vers notre destination.

Une heure porte à porte. A 8h30, nous garons la voiture près de l’usine électrique du Chanet, en contrebas de la voix ferrée.

Il fait grand beau ce matin et le ciel est bleu mais légèrement laiteux.

P1030823

Oui oui… Ce bâtiment est une usine électrique. Ca fait rêver, n’est-ce pas ?

Nous sommes loin de l’architecture traditionnelle des bâtiments industriels. En ce premier août, le parking est vide.

Aggregation_01

La première étape de la balade du jour consiste à suivre les Gorges de l’Areuse pour arriver à Noiraigue.

L’Areuse.

IMG_9725

Le sentier est magnifiquement aménagé.

Tantôt large, tantôt escarpé, traversant à plusieurs reprises le cours d’eau.

Aggregation_02

Nous croisons des adeptes de trail, cette discipline qui consiste à parcourir les sentiers en courant. Marrant car nous en avons parlé à plusieurs reprises cette semaine et avons même envisagé de découvrir cette discipline. Mais bon, pas aujourd’hui en tout cas… nous sommes en mode Two Swiss Hikers.

Nous avions oublié que les canyons existent ici, en Suisse. Simplement, le nom est différent : on les appelle des gorges.

Pour le reste c’est plus vert, plus luxuriant mais le principe reste le même : l’érosion par l’eau.

Aggregation_03

Nous sommes dans le Jura, mais le dépaysement est total (1).

Le lit de l’Areuse s’élargit et bientôt nous voilà sortis des gorges (2) et découvrons d’étranges reflets sur les rochers (3)…

Aggregation_04

Nous passons une seconde, puis une troisième usine électrique. Même style que la première.

Aggregation_05

Un vrai bonheur pour les yeux.

Nous profitons de notre détour aux chutes de la Verrière pour enlever une couche.

Même à l’abri de la canopée, il fait chaud.

Nous continuons notre progression vers Noiraigue, toujours le long de l’Areuse.

Ici, son cours est hautement contrôlé. Les chutes artificielles s’enchainent les unes après les autres.

IMG_9771

Deux, parfois trois, en l’espace de 100 mètres

P1030845

Des petits tunnels sont aménagés afin que le sentier ne s’éloigne pas du cours d’eau.

P1030848

L’usine des Moyats bat à nos yeux le record de l’usine glamour : habillée de jaune et de rose, décorée de fleurs et sise dans une écrin de verdure, elle nous laisse admiratifs.

Aggregation_06

Nous croisons un couple de sexagénaires. Voyant Stefano avec une carte à la main, ils nous interpellent pour la consulter et demander des conseils d’itinéraires. Ils nous disent être en reconnaissance d’itinéraire pour un groupe et demandent des conseils. Ni carte, ni GPS ! Moi, je ne voudrais pas être un des membres de leur groupe. A moins d’avoir une énorme envie de se perdre ou de vivre des aventures extraordinaires et inattendues !

Ca, c’est dit… Ca nous rappelle un peu les panneaux similaires qui fleurissent dans les parcs aux USA.

P1030854

Le lit de l’Areuse se rétrécit (1). L’eau à nouveau à creusé son chemin dans la roche. Le sentier devient plus aérien (2).

Un magnifique pont de pierre nous permet de passer d’un côté à l’autre de la falaise (3).

P1030854

D’autres ponts sont moins pittoresques, mais tout aussi efficaces…

IMG_9806

Nous passons Champ-du-Moulin et son Hôtel de la Truite et arrivons à Noiraigue. Un train déverse un flot de touristes parlant une langue étrange et un peu barbare, appelée le suisse-allemand !

IMG_9809

Nous traversons une dernière fois la voie ferrée et commençons notre ascension vers le Creux du Van.

Nous passons le lieu-dit Vers chez Joly. Une panthère rose et un titi se reposent dans les arbres. Un mobilier de jardin fait de vieux pneus nous laisse… pensif… Ah ces artistes !

IMG_9811

Plus de photos pendant les 30 minutes qui suivent… Nous (je surtout) sommes trop concentrés à garder sous contrôle notre respiration durant la petite montée qui nous mène à la ferme des Oeuillons. C’est un havre de paix pour animaux abandonnés ou maltraités.

Des chèvres, des lapins (énorme, ces lapins), un âne, une vraie basse-cour. Manque plus que le coq ! Que nous entendons chanter, sans le voir !

Aggregation_08

Un Clif Shot plus tard, (miam, au chocolat… tellement bon !), nous attaquons la dernière montée qui doit nous mener au Creux du Van.

Aggregation_09

Le sentier est extrêmement glissant : des pierres à nu, humides, un peu de boue… Heureusement, Stefano a prévu une boucle et nous ne passerons pas par ici pour rentrer.

Quelques framboises éparses nous aident à prolonger les effets du shot.

En contre-bas, Noiraigue.

IMG_9812

Il est 12h35 lorsque nous arrivons au Pertuis de Bise (1) et nous sommes gratifiés par la vue du Creux du Van.  Je laisse Stefano prendre un peu d’avance (2) et j’en profite pour récupérer. La Ferme Robert visible au loin et plus loin encore, la vallée d’où nous venons (3).

Aggregation_10

En ce jour de fête nationale, bon nombre de suisses (et d’étranger d’ailleurs) ont eu la même idée que nous.

Et comme plusieurs routes carrossables s’arrêtent non loin, il n’y a pas que des marcheurs. La proportion suisse-allemand versus français domine nettement.

P1030879

La géologie du Creux du Van est intéressante. C’est la terminaison de la combe axiale d’un anticlinal érodé… Ouf. J’ai réussi à le dire sans bégayer (par contre j’ai eu plus de peine à orthographier bégayer…).

P1030886

Nous pique-niquons non loin de la falaise. Le vent est tel qu’il nous oblige à enfiler une couche supplémentaire.

Arbre solitaire.

P1030891

Un troupeau de suisses-allemands nous force à revoir notre itinéraire. Exclu de les avoir à moins de 300 mètres devant ou derrière nous.

Nous optons donc pour le plan B : rejoindre la Ferme Robert par un chemin détourné.

P1030895

Nous constatons la bonne fréquentation des chalets d’alpage. C’est vrai que les brunchs du 1er août à la ferme font désormais partie de la tradition suisse.

IMG_9844

Un bisou bien baveux, désormais célèbre sur FB… :-D

P1030896

Le sentier est une piste forestière (1), très sympa pour marcher le nez en l’air et éviter de glisser (2). Arrivés en vue de la Ferme Robert, nous réalisons que la lumière ne sera pas meilleure qu’en haut. En plus les nuages arrivent (3).

Aggregation_11

L’itinéraire du retour nous fait passer à flanc de montagne.

IMG_9853

Un banc nous invite à 5 minutes de repos.

IMG_9850

Boudry. Avec vue sur le lac de Neuchâtel.

IMG_9857

La voiture est là, à moins d’une centaine de mètres, mais des clôtures et des propriétés privées nous empêche de passer. Nous faisons donc un long détour (1). Le ciel est maintenant plus ou moins dégagé (2). Nous avons aimé ce cheval, son regard intéressé et la couleur orange de l’écurie (3).

Aggregation_12

La Suisse en miniature de chez Disney, avec Blanche-Neige et les sept nains ?

Heigh-ho, heigh-ho, on rentre du boulot !

IMG_9860

Voiture à l’horizon ! Il est 18h. La question que j’attendais depuis maintenant quelques heures tombe… Au fait, on mange quoi ce soir ?

Eh oui, comprenez… La préoccupation la plus importante d’un randonneur (et d’une randonneuse) est de savoir comment il (elle) va rééquilibrer sa balance calorique ! Ah ah ah… Je propose des cubes de tofu dans une julienne de légume assaisonnée au curry vert et lait de coco.

Comme hydrates de carbone (c’est important ça, les hydrates de carbones), des pâtes chinoises. Sans trop de surprise, mon menu fait l’unanimité.

Nous rentrons sur Prangins en écoutant notre play-list Two Swiss Hikers.

Nous chantons à tue-tête… Toniiiiiiiiiiiiight, we are young!

Itinéraire du jour

Autoportraits du jour

Dans les gorges de l’Areuse.

IMG_0879-1

Au Creux du Van, après le pique-nique.

IMG_0882-1

Références externes

Galerie d’images