Chaco Culture NHP

Visite de Chaco Culture NHP et de ses merveilleux bâtiments construits entre l’an 850 et 1250, période florissante de la culture Chaco.

Face à une météo un peu capricieuse et surtout pas très optimiste, hier Stefano a ajouté une paire de bretelles à notre ceinture habituelle. Explications : nous étions censés quitter Farmington ce matin en direction de Chaco et y camper deux jours. Le vent, la pluie et la neige étant annoncés, Stefano a prolongé de 2 jours notre séjour ici, à Farmington, juste au cas où… La paire de bretelles, quoi…

Ce matin donc, sous le soleil, nous partons via Bloomfield vers Nageezi par la US-64 avec 3 plans :

– Plan A : une Wilderness Area appelée Lybrook
– Plan B : Chaco Culture National Historical Park
– Plan C : un petit tour à De-Na-Zin

Le plan A échoue. La piste ne conduit pas vraiment où elle devrait et Stefano rechigne à laisser la voiture (avec toutes nos affaires et les vélos) comme ça, au bord d’un chemin perdu au milieu de nulle part. En 5 secondes, le plan B est activé. Le prix à payer : 16 miles de piste. La vitesse y est limité à 35 mph et il faut rouler à presque 50 mph pour ne pas sentir chaque nid de poule. Yah là… Espérons que le sheriff ne traîne pas par là.

Ouf, après quelques kilomètres éprouvants pour les amortisseurs, nous arrivons à Chaco Culture NHP

IMG_9733

La Fajada Butte nous accueille. Je l’avais repérée de loin et m’étais dit que sa rondeur devait avoir séduit les Native Americans et donc par conséquent que Chaco devait être à proximité.

IMG_9736

Devant le visitor center, un télescope est installé et un ranger enthousiaste nous encourage à regarder le soleil et ses éruptions. Nous voyons un cercle rouge et, sur la partie supérieure, nous distinguons deux volutes qui ne sont autres que des projections de masse de la taille de la terre. Fabuleux.

Nous montrons notre Annual Pass (acheté à Petrified Forest) et payons pour une nuit au camping. On ne sait jamais… Comme les premiers arrivés sont les premiers servis, nous nous disons que si ce soir il fait beau, alors, nous planterons la tente.

Voici la place que nous réservons. Côté table et fire pit (1) et côté tente (2)… Chouette, non ?

Aggregation_01

Comme il est déjà midi, nous choisissons un trail (le Pueblo Alto Trail) de quelques 5.4 miles (8.5 km), histoire d’avoir le temps de monter la tente et de faire à manger avant la tombée de la nuit.

Mais avant d’attaquer notre randonnée, nous partons à la découverte du Pueblo Bonito. Et là, c’est la surprise.

Rien de comparable en taille aux ruines découvertes l’année passée. Pueblo est un immense complexe en demi-cercle, installé au pied d’une falaise.

Puisque vous avez été sages, en avant première, nous vous dévoilons (car c’est une photo prise au cours de notre randonnée) un aperçu de taille et de la forme de Pueblo Bonito.

IMG_9818

Voici notre première photo du site ; nous sommes alors loin de nous douter de ce qui nous attend un peu plus loin…

IMG_9743

Des centaines de pièces réparties sur 3 étages, des kivas à perte de vue, dans un état de conservation excellent.

IMG_9750

Une kiva.

P1000791

Une autre construction en cercle parfait.

P1000788

Le tout, accolé à la falaise, dont quelques rochers se sont détachés au fil des ans, détruisant une partie de Pueblo Bonito.

IMG_9780

Angles droits…

Aggregation_02

et portes et fenêtre en enfilade.

Aggregation_03

Nous quittons le site en direction du trailhead.

D’autres ruines encore… Cette fois, il s’agit du lieu dit Kin Kletso.

IMG_9797

Le sentier démarre juste ici et monte abruptement au sommet de la falaise.

Aggregation_04

Un regard en arrière et c’est parti !

IMG_9800

Nous sommes tout de suite dans le vif du sujet.

P1000831

D’en haut, nous avons un excellent aperçu de la structure de Kin Kletso.

P1000832

Le sentier longe le rim et zigzague pour en suivre le profil.

IMG_9815

Le soleil, bien présent ce matin, a disparu.

IMG_9823

Nous arrivons en vue de Pueblo Alto.

IMG_9826

La preuve !

IMG_9842

Les ruines ici sont laissées à l’abandon et au sens civique des randonneurs.

P1000836

Aucune barrière pour limiter le passage ou prévenir le vandalisme.

P1000839

Et cela semble donner des résultats : les murs sont encore debout…

D’ailleurs, en parlant de murs, tous les murs ne se ressemblent pas. La manière dont sont emboîtées les pierres diffèrent d’une époque à l’autre.

Pour certains, 3 couches de pierres épaisses, puis 4 couches de pierres plus fines (1) (2). Pour d’autres, pas de pattern particulier (3).

Aggregation_05

Nous quittons Pueblo Alto pour continuer notre boucle.

IMG_9844

Le sentier nous ramène sur le bord du rim.

IMG_9847

Et tout à coup, nous n’en croyons pas nos yeux. Une volée de marches creusées dans la pierre.

Chacoan Stairway, aussi appelés Jackson Stairs. Petit rappel : les Indiens ne travaillaient pas le fer… Ils ont donc creusé ces marches avec des outils de pierre.

Aggregation_06

Vue sur les ruines.

IMG_9854

Ah, que ne donnerions-nous pour un peu de soleil dans un grand verre de ciel bleu !

IMG_9860

Petite partie de scrambling, pour le fun. Stefano est croisé avec un chamois, mais chut, faut pas le dire… Feu son papa se retournerait dans sa tombe.

Aggregation_07

Nous redescendons gentiment à la voiture.

IMG_9864

Une fois en bas, nous faisons un tour au cimetière historique, où est enterré Richard Wetherill (autre orthographe possible Wetherell), une figure marquante et controversée de la fin du 19ème siècle. Il découvrit par hasard le site de Mesa Verde, dans le sud du Colorado, en 1888. Une expédition, organisée par le musée d’histoire naturelle de New York, et à laquelle prit part Richard Wetherill resta 5 années sur le site de Chaco Culture.

R. Wetherhill s’appropria ensuite les terres entourant Pueblo Bonito, Pueblo Del Arroyo et Chetro Ketl, dans l’intention louable de les protéger des pilleurs… Chaco Canyon fut déclaré Parc National en 1907. Richard Wetherhill fut abattu en 1910 lors d’une altercation avec un Indien, et enterré ici, à cet endroit qu’il avait choisi quelques années plus tôt comme son ultime demeure.

59

Le soleil est encore haut… Nous en profitons pour visiter un autre pueblo, Pueblo del Arroyo.

IMG_9900

Nous apprenons ainsi que beaucoup de murs ou édifices n’ont pas résisté au temps à cause de deux erreurs de conception :

  • pas de fondations
  • deux murs formant un angle n’étaient pas liés l’un à l’autre mais seulement accolés, les pierres n’étant pas entrecroisées.

IMG_9903

Néanmoins, les architectes avaient développés une technique pour pouvoir construire des édifices de 3 étages. Les murs du premier étage étaient très épais, pour supporter le poids des étages supplémentaires. Puis, au fur et à mesure des étages, les murs devenaient plus fins, afin de limiter au maximum le poids.

IMG_9906

Gruyère du Nouveau Mexique.

P1000861

Puis vient le moment de la grande décision. Should I stay or should I go, chante depuis un petit moment Stefano sans que je comprenne vraiment.

OK. Compris. Dormons-nous ou pas ici ? Il fait 4°, avec un petit vent froid et insidieux. Nous avons même enfilé les doudounes.

P1000872

Demain, neige et pluie au programme. Comme dit Stefano “Le camping c’est bien quand il fait beau et chaud… Rentrons donc à l’hôtel”.

Inutile de vous dire que devant nos assiettes fumantes servies par Marcela au restaurant Tequila’s, nous n’éprouvons plus une once de regret. Nous espérons juste ne pas nous lever demain avec le ciel bleu et un grand soleil !

Flore du jour

Common Madia - Madia Elegans
Common Madia – Madia Elegans

Itinéraire du jour

Autoportraits du jour

Je suis tellement concentrée que je tire la langue !

IMG_6549

Au restaurant, en train de manger des chips (ouais, je sais, c’est pas bien pour mon régime !)

IMG_6556

Et enfin le sourire béat qui va bien lorsque le ventre est plein !

IMG_6557

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images