Apache Lake with Bob

Aujourd’hui, c’est décidé, nous sortons notre remorque Bob.

Quand même le pauvre… D’abord parqué pendant de longues semaines dans le garage – certes spacieux – du 9045 Aster Drive, puis enfermé dans la voiture pendant quelques jours comme un vulgaire bagage, Bob était prêt à contacter le 143 (SOS Bob Maltraitance).

Pour la petite histoire, le nom de Bob viendrait de Beer on Board ! En effet, Bob aurait juste la taille requise pour y poser un pack de bière. Est-ce une légende ?

Nous partons vers Apache Junction et laissons la voiture à Tortilla Flat.

Nous prélevons quelques Clif Bars de notre modeste réserve.

Et nous voilà prêts pour l’aventure.

Stefano avec la remorque Bob Ibex attachée à son vélo.

Nous empruntons la AZ-88 qui reste goudronnée encore quelques miles…

avant se transformer en piste. De Tortilla Flat jusque là, c’est de la montée. Je pérale en chantant !

A partir de cet instant, j’éprouve un sentiment de liberté difficile à décrire. Le sable de la piste est rouge, les saguaros se dressent ça et là, des collines à perte de vue… Mon amour à quelques mètres devant moi ! La vie est tout simplement parfaite !

Au détour d’un virage se profile notre itinéraire… Oh oh… Intéressant ! Distinguez-vous la piste, là-bas, tout en bas ?

Cherchez bien. Il y a un petit point orange et un autre jaune, quelque part sur la photo qui suit !

Et voici la vue qui s’offre à nous !

D’un côté…

et de l’autre… Grandiose ! Bon, ben y’a qu’à descendre…

Nous devons partager la route avec quelques SUV. Mais disons que dans la majorité, les conducteurs ralentissent pour éviter de nous faire manger de la poussière.

En moins de 10 minutes nous sommes en bas. My guess… Il nous faudra sans doute le triple pour remonter !

Nous traversons à trois reprises le wash.

Et arrivons en vue de Apache Lake

C’est ici que nous décidons de faire demi-tour. Nous avons parcouru environ 22 km, il est 13h30 et nous voulons avoir un peu de temps pour ranger nos affaires, car demain matin, nous quittons Phoenix.

La remontée est une anecdote et nous atteignons bientôt la route goudronnée. De là, c’est près de 9 km de descente. Seule la crainte de se retrouver un moustique collé aux dents nous incite à réfréner notre envie de sourire jusqu’aux oreilles.

Too good !

Nous reprenons la route avec un petit arrêt photos-souvenir à la ville fantôme de Gold Mine. Nous l’avions visitée en 1999, et Luana avait … 10 ans !

Et nous disons au revoir à Apache Trail.

Panneau au départ du Apache Trail, près de Apache Junction, dans l'Arizona.

Et aux Superstition Mountains.

Diner à l’Olive Garden.

Autoportrait du jour

En voici la preuve… Les casques, c’est pas très sexy !

Références externes

En anglais

Galerie d’images