On our way to Tropic – Utah

Nous y voilà ! Depuis quelques jours nous observons avec attention les prévisions météo fournies par The Weather Channel et, ma foi, il nous semble bien que nous n’aurons pas que du beau ! Une fois n’est pas coutume.

Nous nous sommes levés au milieu de la nuit, vers 3 heures. Nous partons de George Bush Intercontinental Airport et il y a, donc, un peu de route à faire.

Notre destination ? Las Vegas – Nevada où nous resterons le temps nécessaire à louer une voiture et piller le stock de Clif Bars du Walmart local avant de nous diriger, par la route des écoliers, vers Tropic – Utah.

Les prévisions météorologiques de ces prochains jours ne sont pas folichonnes et lorsque nous atterrissons à Las Vegas nous ne pouvons que constater que le sol est encore détrempé et que l’orage est bien présent.

Nous nous arrêtons au bureau du BLM de St George. Nous voulons nous enquérir de l’état de la route qui mène à Water Canyon et au départ du sentier pour monter à Canaan Mountain. Et nous en profiterons pour acheter un pass pour les parcs nationaux, notre dernier précieux sésame ayant été oublié sur le pare-soleil de notre voiture de location (je me demande bien par qui), lors de nos dernières vacances dans le Montana. Le précédent, lui, avait été oublié à la maison ! Au rythme de 3 pass annuels par an, avec nous, les parcs nationaux rentrent dans leur frais.

Le bureau du BLM est ouvert et deux petits retraités nous accueillent. Stefano tente vainement de poser sa question et avant qu’il n’ait pu la finir, elle y répond, donc forcément à côté. Lorsqu’enfin il réussit à aller jusqu’au mot Canaan Mountain, elle lève un sourcil, puis un autre et nous avoue ne pas connaître le lieu. Bon, mieux vaut aller voir sur place donc. Lorsque je demande à acheter le fameux pass, elle commence à remplir un, puis deux papiers, avant de me demander si je peux payer cash, le lecteur de carte Visa étant en panne !  Nous repartirons finalement bredouille, mais néanmoins plus riches d’une carte. C’est toujours ça ! Nous en concluons que le week-end ou en morte saison, si vous n’avez besoin de rien de plus que de cartes postales ou de t-shirts, alors, oui, s’arrêter au BLM est une bonne idée.

Notre optimisme reste au top niveau même si nous progressons à la vitesse de l’orage, celui-ci nous précédant de quelques minutes seulement. En passant Hurricane, la route est luisante, et des volutes de vapeur s’élèvent du sol.

Quelques trous (bon assez petits et très espacés) de ciel bleu nous encouragent à faire un détour par Zion National Park, histoire de ne pas arriver trop tôt à notre petite cabine en rondins à Tropic.

Bien nous en prends. Nous traversons Rockville alors que les nuages se déchirent, laissant apparaître le soleil. Nous achetons notre fameux pass à l’entrée de Zion. Nous nous arrêtons au Human History Museum, histoire de commencer vraiment nos vacances en gaspillant quelques millions de pixels.

DSC_2569

Car les vacances sont faites, entre autre chose, pour remplir les cartes-mémoire et ramener plein de photos !

IMG_3088

Vue côté ouest, depuis le musée.

De gauche à droite : The West Temple, The Sundial, Altar of Sacrifice, et c’est tout !

IMG_3093

Nous dépassons l’entrée du canyon, réservée aux navettes et remontons vers le tunnel.

Deux bighorn sheeps nous souhaitent la bienvenue en Utah. Nous n’en demandions pas tant. Nous, nous ne demandons que du beau temps pour les 6 prochains jours.

Bon, en fait de bighorn sheeps, ce sont plutôt des smallhorn sheeps… A vous de juger !

Mais comme dit le proverbe, petit mouton deviendra grand…

DSC_2576

Nous passons Mount Carmel et prenons la direction de Bryce Canyon. Le ciel s’est refermé. Nous nous arrêtons sur un parking proche de Red Rock Canyon et nous offrons notre première sieste des vacances, sieste ayant uniquement pour but l’attente hypothétique du retour du soleil. Lorsque nous nous réveillons, quelques minutes plus tard, le ciel boude encore. Nous prenons néanmoins la direction de l’entrée du parc mais renonçons très vite, en fait sitôt que nous rentrons dans les nuages et que la visibilité se réduit à quelques mètres !

Nous faisons donc demi-tour et, battus par les conditions météo, nous résignons à rejoindre Tropic et notre petite cabine de rondins.

La pluie tombe lorsque nous déchargeons la voiture et à l’heure du dîner. Et même si le Clarke’s restaurant n’est qu’à une centaine de mètres, nous nous y rendons en voiture. Nous qui nous réjouissions de manger ici sommes déçus. Ma salade de poulet – cranberries est sans goût, avec 5 fois trop de cranberries. L’escalope de poulet que commande Stefano est fine comme une peau de chagrin et la misère est largement recouverte, voire noyée par du fromage. Et comble de l’affront, le serveur inclut les tips sur la note. Ça mérite clairement un review négatif sur TripAdvisor.

Demain, nous essaierons la pizzeria du concurrent !

Autoportraits du jour

IMG_3809

Galerie d’images