Mesa Verde

Après presque quatre heures de voiture, nous rejoignons l’entrée du parc national de Mesa Verde, située pas loin de Cortez. Depuis l’entrée, compter tout de même 15 miles pour rejoindre le Visitor Center.

Il faut en effet monter au sommet de la mesa (plateau) et, une fois sur le plateau, on peut s’arrêter à divers points de vue.

IMG_2045

Ces points de vue nous laissent apercevoir des constructions à même les falaises.

Imaginez un vide d’une cinquantaine de mètres et là, au milieu, des pièces rondes, carrées, avec des fenêtres. Ces “oufs” d’indiens (Anasazi), allez comprendre leur motivation !

IMG_2049

A noter que nous avions déjà vu des constructions similaires lors de notre visite il y a quelques années, du parc Montezuma Castle National Monument, situé en Arizona.

Petite balade quotidienne…

Nous nous sommes arrêtés au Chaplin Mesa Museum et avons pris le sentier Spruce Canyon Trail. Le sentier en question descend assez abruptement dans le canyon…

IMG_2053

… mais une fois au fond, c’est plat et tranquille : nous cheminons dans une forêt.

A un certain point, un sentier barré attire notre attention et nous pensons quelques secondes à braver l’interdit. Mais raisonnables, nous continuons sur le sentier balisé avant de rejoindre le Petroglyph Point Trail. Celui-ci remonte vers le bord du canyon, donc requiert des efforts nettement plus physiques (dur dur pour le Lapin). Ce sentier est ponctué de balises numérotées. Nous pensons qu’elles indiquent des pétroglyphes et avons beau regarder, rien …

Comptez environ 20 balises et 20 échecs. Enfin, un panneau attire notre attention “Do not touch” et une flèche dirigée vers le haut. Et là, le regard en l’air, nous apercevons enfin ces fameux pétroglyphes …

Arrivés au sommet, soit au bord du canyon, nous discutons quelques instants avec un ranger qui nous dévoile le mystère des balises… Elles n’indiquent pas de pétroglyphes mais des plantes et autres “âneries”, que l’on ne peut apprécier qu’avec le booklet approprié que nous n’avions pas jugé utile de prendre au départ du sentier …

Aggregation_01

Il nous indique aussi que le fameux sentier interdit est réservé aux Ute, les indiens de la région, qui n’apprécient pas trop les incursions sur leurs terres par les étrangers …

Leur attitude est d’autant plus compréhensible, lorsque l’on sait que la création du parc national les a privés d’une partie de leurs terres ancestrales.

C’est également pour cette raison qu’il y a très peu de sentiers, par rapport à la superficie du terrain.

Après une dernière petite balade, et un petit coucou à une biche…

IMG_2060-1

… nous sortons du parc en direction de Cortez et de l’hôtel.

Références externes

En français
En anglais

Galerie d’images