TSH 3 seasons Gaiters

Guêtres Stop-tout minimalistes en Cordura 330 Denier avec fermeture frontale en velcro et crochet de maintien. Renforts sur les côtés internes pour augmenter la durabilité.

Nos premiers stop-tout étaient des TSL à fermeture-éclair que nous avons gardés… jusqu’à ce que les fermetures-éclair rendent l’âme. Nous avions racheté les mêmes pour nos longues vacances mais la qualité des fermetures-éclair s’était tellement dégradée que nous ne les avons gardé à peine deux semaines.

De passage dans un REI, nous avions trouvé un équivalent fort bien conçu, les REI Trail Running Gaiters, avec une fermeture velcro. Le tissu était léger, légèrement stretch. Nous les avons gardés jusqu’à aujourd’hui mais depuis quelques mois elles sont dans un état de délabrement avancé.

Notre besoin est très simple : empêcher la poussière, les petits cailloux et autres corps étrangers de rentrer dans la chaussure. Nous voulons des guêtres 3 saisons, légères, respirantes, faciles à manipuler et que l’on oublie sitôt mises.

Après des recherches assez intensives sur le Web, nous n’avons rien trouvé de satisfaisant : tissu trop épais, guêtres trop hautes et intrusives, fermeture pas pratique… L’alternative était donc simple : nous lancer dans la fabrication de nos propres stop-tout.

1/ Pré-production

J’ai commencé par une maquette papier que j’ai ajusté jusqu’à être suffisamment confiante pour la réaliser en version coton léger. En cherchant à faire trop minimaliste, la guêtre n’était pas assez large et se fermait difficilement. J’ai donc repensé mes plans et lasse de les dessiner sur du papier avec règle, équerre, rapporteur et gomme, j’ai cherché un moyen de le faire sur le PC. J’ai réalisé durant cette étape que mes cours de géométrie étaient en grande partie oubliés.

Après quelques tentatives infructueuses avec un logiciel russe de conception de patrons, je me suis rabattue sur Microsoft PowerPoint. Parfait pour le dessin, il n’est cependant pas capable d’imprimer si la taille de la diapositive (slide, en anglais) dépasse une page (A4, A3 ou autre). J’ai donc rusé et copié le dessin dans Microsoft Excel et l’ai imprimé pour me rendre compte que Microsoft Excel (à moins que ce ne soit l’imprimante) applique un léger ratio de réduction, qui n’est évidemment pas le même horizontalement et verticalement. Il m’a donc fallu encore quelques ajustements pour pouvoir imprimer, à volonté, mon patron.

J’étais prête à réaliser mon second prototype qui s’est révélé parfait dans ses dimensions.

2/ Matériel

Le coton utilisée pour les premiers prototypes m’a semblé très peu solide. Après quelques recherches, mon choix s’est porté sur du Cordura 350 deniers, que j’ai commandé chez la société Seattle Fabrics, Inc.

La bande Velcro Sew on Soft & Flexible s’est également révélée trop peu « accrochante ». J’ai choisi une autre bande compatible Velcro, au Walmart local.

Les patches de renfort sont de la marque Bondex, Outdoor restore.

Les crochets pour accrocher le lacet ont été achetés sur Amazon (Lace Hooks Nickel Plated Solid Brass #1234-02- 10 Pack et 10 Gunmetal Boot Lace Hooks Lace Fittings with Rivets) ainsi que les rivets (Small Antique Brass 100 Pack Of Rapid Rivets et Tandy Leather Factory Rivet Setter)

3/ Production

Le Cordura est un tissu très facile à coudre, qui ne s’effiloche pas et ne se déforme pas.

Voici quelques images de mon atelier de couture ;-)

La partie découpe du tissu à partir de l’impression de mon fichier Microsoft Excel.

DSC01735

Pose du renfort.

DSC01737

Préparation de l’insertion de l’élastique, de 3/4 de pouce de largeur afin qu’il ne « coupe » pas le mollet.

DSC01738

Le produit presque fini, il manque le crochet pour le lacet.

DSC01742

Et voilà le travail !

DSC01759