Terry Hershey Hike and Bike Trail

Petite randonnée dans la nature au milieu d’un grand centre urbain. Le dépaysement est total. Les Two Swiss Hikers ont trouvé, à 7 miles de leur château, un chouette lieu de promenade, le Terry Hershey Park Hike and Bike.

Hier, le soleil nous a accompagné pour notre déménagement, mais aujourd’hui, il boude… Méchant ! Car c’est aujourd’hui que nous retournons à Terry Hershey !

Il y a quelques semaines, nous avons déjà parcouru une portion de ce trail, sous un magnifique ciel bleu. L’appareil photo était resté bien au chaud, dans la voiture !

Il y a plusieurs trail heads et le plus proche se trouve à moins de 7 miles, à l’ouest de la maison. 7 miles, en cette matinée de Noël, c’est environs 15 minutes de trajet.

Nous nous garons sous le pont de la Beltway 8, et nous constatons que beaucoup de voitures s’y trouvent déjà. Pour les américains, Noël est moins important que la Thanksgiving, ce qui explique peut-être le nombre de voitures présentes.

Terry Hershey Hike and Bike Trailhead - Houston - Texas

Le trail commence par serpenter sous les bretelles d’autoroutes, un vrai plat de spaghettis.

DSC05659

Nous avons pris nos bâtons car nous savons que, à part les premières centaines de mètres goudronnées, nous pouvons ensuite marcher soit dans l’herbe, soit sur un sentier de terre desséchée.

D’abord la partie goudronnée…

DSC05661

… ensuite, le sentier de terre…

DSC05662

Ce que nous aimons beaucoup ici c’est l’immersion dans la nature en plein Houston, à deux pas d’une autoroute ; aucun immeuble à l’horizon et le bruit des voitures qui va en diminuant jusqu’à s’éteindre sitôt que nous marchons au milieu des arbres.

Un véritable dépaysement.

Terry Hershey Park est une bande de terre étroite longeant le Buffalo Bayou sur plus d’une dizaine de kilomètres. Le sentier se termine en se « jetant » dans un autre parc, un grand parc, le George Bush Park.

Sur notre gauche le bayou, et sur notre droite des maisons, dont les jardins ou plutôt les back yards s’ouvrent sur le parc. Certains propriétaires ont même décidé de ne pas mettre de barrière.

Ces propriétaires-là ont tout compris : jouir d’un immense jardin sans les affres de l’entretien et du jardinage !

DSC05668

Même en l’absence du soleil, nous avons enlevé nos vestes depuis longtemps.

Quelques ponts enjambent le bayou ou ses affluents.

DSC05674

Reste que même avec la sécheresse qui sévit depuis quelques années, même avec les feuilles des arbres tombées au sol en raison de l’hiver, le bayou, ben, il se cache !

DSC05673

Un cycliste nous dépasse.

Avec nos sacs à dos, nos bâtons, nos chaussures de marche et surtout notre air déterminé, nous devons avoir l’air de deux hikers car il s’arrête et nous informe que, de l’autre côté du bayou, il y a un single track trail accessible aux VTTs et aux marcheurs.

Chic, nous allons pouvoir faire une boucle !

Lors de la découverte de ce sentier, nous n’avions pas compris que nous pouvions passer sous les rues et avions tenté des traversées quelques fois périlleuses. Aujourd’hui, nous savons ! Nous passons sous les ponts.

DSC05684

Un de ces ponts est d’ailleurs connu pour l’envol, au crépuscule, de milliers de chauves-souris qui s’abritent dessous.

Les gens se rassemblent et attendent, assis dans l’herbe, que les nuées de chauve-souris se déploient, prêtes à la chasse sans merci aux moustiques et autres insectes. Le spectacle dure plus de 30 minutes.

Mais, revenons à notre balade du jour !

Nous amorçons le retour par le sentier opposé.

Un petit lac, entouré de grillage, à la couleur trop bleue pour être 100% naturelle, héberge une colonie de canards et autres volatiles énormes.

DSC05675

L’illustration parfaite d’un idiome local : get your ducks in a row ! Autrement dit, met de l’ordre !

DSC05679

Non loin d’une petite mare à l’aspect beaucoup plus naturel, un panneau informe le promeneur de la vie sauvage au milieu de la ville.

DSC05680

Le retour se fait sur un sentier encore plus sauvage que celui emprunté à l’aller.

DSC05685

Le sentier est effectivement une piste de VTT, amoureusement entretenue par une association ghorba.org et sponsorisé par R.E.I, notre fournisseur de matos outdoor préféré.

aggregation_01

Au vu de la couleur de la peinture, l’association est fortement soupçonnée de ce petit clin d’œil (1). Stefano rigole… Je ne sais pas pourquoi, mais ça ne m’étonne pas !

Lorsque Stefano aura reçu son vélo (pas avant mars ou avril malheureusement), nous nous promettons de revenir essayer ce sentier (2).

aggregation_02

Nous croisons un père avec sa petite fille, d’environ 8 ans. Nous saluons et elle s’exclame, avec un grand sourire : look, two hikers! Je réponds avec un grand sourire : yes, two SWISS hikers!

DSC05690

Nous nous faisons dépasser par JP, le technicien de Sun & Ski, le magasin où j’ai acheté mon vélo. Un gars super sympa, ancien skieur de haut niveau, au look un peu… disons… particulier. Il me connaît bien. J’ai hanté, ou plutôt mon vélo a hanté son atelier quelques fois…

C’est une histoire que je raconterai également d’ailleurs. Nous papotons un bref instant.

Il a dû faire demi-tour car il revient. En nous croisant, il s’arrête et nous dit : ce que j’aime chez vous c’est que vous avez toujours l’air joyeux.

Eh oui…

Un pont et un panneau qui annonce la fin du sentier.

DSC05695

Nous n’y croyons pas et continuons sur un sentier, certes plus rustique que le précédent.

Nous arrivons dans une sorte de repère où des locaux ont construit un véritable bmx park. Au centre, un groupe de jeunes discute en buvant des bières.

Autour, quelques intrépides qui s’envolent sur la piste. Quelques réceptions de sauts sont un peu hasardeuses.

DSC05699

Nous ne traînons pas, rebroussons chemin en leur souhaitant a good one

Nous payons le prix de notre exploration par un petit coup de trottoir au bord de la route.

DSC05701

La nuit est tombée sur un arbre décoré, au bord du chemin.

DSC05705

Nous ratons vraisemblablement un embranchement et nous voilà dans une zone résidentielle, à errer en tentant de trouver une sortie vers l’autoroute, que nous entendons à deux pas (bon, OK, peut être trois).

Nous en profitons pour admirer les décorations de Noël qui ne manquent pas d’égayer les front yards : guirlandes lumineuses, troupeaux de reines, Pères Noël gonflables et animés. Il y a même un panneau portant l’inscription : Bethléem, 2 miles

Les lumières sont allumées dans les maisons et nous volons ainsi quelques scènes de vie.

Nous renonçons à trouver une sortie, revenons sur nos pas, trouvons l’embranchement raté et arrivons à la voiture vers 18h30, ravis de notre balade.

Flore du jour

Pas exceptionnelle, mais nous sommes quand même un 25 décembre !

Texas False Dandelion – Pyrrhopappus Multicaulis
Texas False Dandelion – Pyrrhopappus Multicaulis

Autoportraits du jour

A l’aller…

DSC05670

et au retour. Il fait nuit.

DSC05704

Références externes

En anglais

Galerie d’images