Little Egypt & Cie

Au terme de notre première semaine de vacances, nous quittons Green River pour Blanding. Quelques 300 km par chemin des écoliers…

La météo n’avait pas menti… Ce matin le ciel est bleu d’est en ouest, pas un nuage à l’horizon. Journée idéale pour voyager et voir des beaux paysages.

Départ en direction de Hanskville, ce qui nous fait passer une dernière fois devant le l’entrée du Ranch Hatts, sur la I24 en direction de Goblin Valley.

IMG_6519

La voiture nous donne quelques soucis… En effet, une méchante odeur de bois brûlé nous chatouille les narines depuis que nous sommes partis. Une fois le capot ouvert, Stefano aperçoit des flammèches…

Aie, quelques brindilles proches du pot d’échappement ont pris feu. D’ici que le feu se propage au bloc moteur… Pas d’autres solutions que de passer sous la voiture afin de les enlever. Puis de s’arrêter toutes les 5 miles, puis 10, puis 15 pour vérifier que rien ne se passe et récupérer notre capital confiance !

Chaque arrêt me permet de faire quelques photos…

IMG_6521

Nous apercevons au loin Temple Mountain et le relief caractéristique entourant Goblin Valley.

IMG_6529

Quelques buttes isolées viennent nous surprendre…

Aggregation_01

Le détail mécanique réglé, nous poursuivons notre route vers Hanksville, petit bled agricole à l’intersection de la I24 et de la I95.

IMG_6534

C’est ici, à Kiteley’s Place, que nous vérifions une dernière fois le moteur. Nous décidons de chasser définitivement de notre esprit la vision de la voiture en feu !

IMG_6537

En cette journée de transhumance, Stefano a prévu 3 ou 4 arrêts “touristiques”.

Le premier se fait à Little Egypt via le Bull Creek Pass.

IMG_6571

C’est un tout petit site qui abrite des goblins très similaires à ceux de Goblin Valley mais caractérisés par un strate blanche qui leur donne un air encore plus “goblin coquin” et également par un embonpoint évident.

IMG_6541

La beauté du site est sublimée par la couleur du ciel. Depuis le début de notre séjour nous aspirons au ciel bleu.

Ici, une famille de goblins dont les enfants rechignent à partir… Ils restent collés-collés.

IMG_6544

Goblin solitaire au milieu de famille.

Aggregation_02

Vue d’ensemble du site…

IMG_6559

IMG_6566

Miracle de la nature

P1010658

Le second arrêt se fait à l’entrée d’un canyon au nom imprononçable mais néanmoins slot. Il s’appelle Leprechaun.

Nous avons complètement changé de décor. La roche est plus claire et plus le relief plus arrondi.

IMG_6575

Nous retrouvons les formes caractéristiques de beehives (ruches).

IMG_6581

Le sentier emprunte le wash et le sable est encore humide des dernières pluies.

IMG_6586

Très vite les parois montent et se resserrent et les premières flaques d’eau apparaissent.

Aggregation_03

Petite leçon d’humilité : nous nous sentons comme deux toutes toutes petites choses…

IMG_6591

De petites, les flaques d’eau deviennent plus imposantes.

Aggregation_04

Nous entendons des éclats de rire et voyons apparaitre deux gars hilares, trempés jusqu’à la taille. Ils ont l’air ravis de leur expérience.

La nôtre par contre s’arrête net. Le canyon fait maintenant moins de 50 cm de large, le ciel est à peine visible et la profondeur de l’eau atteint en tous les cas 1 mètre 20 de profondeur.

Aggregation_06

Même avec nos water shoes (restées d’ailleurs dans la voiture), impossible de passer. Nos sacs à dos sont pleins d’électroniques… Stefano se surnomme d’ailleurs l’Homo Electronicus !

Nous retournons donc sur nos pas, sans regret aucun… Peut-être reviendrons-nous, mais dans ce cas tous nus (ouais bon en maillot de bain ! ) et surtout sans sac.

IMG_6614

Nous prenons notre temps pour admirer la moindre merveille de la nature.

Nous voici à l’air libre….

Aggregation_07

Nous partons explorer un canyon perpendiculaire, où la présence d’eau stoppe nette notre progression.

Néanmoins, ces formations concentriques sont très “photogéniques”.

IMG_6645

Allez, une petite dernière, avant de reprendre la voiture.

IMG_6651

Nous nous remettons en route pour le prochain arrêt, un autre canyon à explorer : Hog Spring Canyon.

Forts de notre expérience précédente, nous partons waters shoes au pied.

IMG_6657

Mais très vite, la progression devient pénible. La faute à l’absence de sentier défini et à une forêt vierge de roseaux, tamaris et autres végétaux hostiles que nous devons traverser, le tout sur un sol boueux et invisible.

Aggregation_08

Nous sommes quand même en vacances, non ?

IMG_6659

Pas besoin de s’appeler la Pythie (1) pour deviner le manque de conviction de Stefano. Nous faisons donc demi-tour (2) et repartons nous battre contre la végétation.

Aggregation_09

Le départ du sentier, près du parking.

P1010695

Notre dernier arrêt touristique se fait sur les bords du Lake Powell.

IMG_6675

Nous sommes à Glen Canyon.

IMG_6674

De vert, le lac passe au bleu.

IMG_6677

Ces petits points blancs, sur la photo précédente, matérialisent la vielle de Hite City.

IMG_6682

Au fond, à droite, le pont qui enjambe le Colorado.

IMG_6692

C’est ici que le fleuve mythique Colorado se jette dans le Lake Powell,

IMG_6700

avant d’en ressortir, à la hauteur de Page et du barrage Glen Canyon Dam.

IMG_6703

Une bonne surprise nous attend à Blanding. Du fait de notre séjour prolongé (la moyenne des séjours à Blanding étant de 1 nuit), nous avons droit à la plus grande chambre, à l’écart de tout passage et au premier étage. Royal !

Pour ce premier soir à Blanding, nous ne partons pas en exploration pour le dîner. A une centaine de pas de l’hôtel, le restaurant Old Tymer nous fait un clin d’œil. Pas d’attente, le poulet est bon et les gens sympa…. Aurait-on trouvé notre cantine ?

Flore du jour

Common Sunflower - Helianthus Annuus
Common Sunflower – Helianthus Annuus

Autoportraits du jour

A Leprechaun Canyon, au moment où nous faisons demi-tour.

IMG_5046

Sur la parking, à Hog Spring Canyon. Nous attendons sagement que le soleil ait fini de sécher nos pied.

IMG_5053

Allez, le dernier selfie du jour : avec le Lake Powell en décor naturel.

IMG_5056-1

Galerie d’images